75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Le Peuple Turquoise
Le Peuple Turquoise >

Critique du Roman : Le Peuple Turquoise

Avis critique rédigé par Nicolas L. le vendredi 11 avril 2008 à 1441

Exotisme, amour impossible et trahisons

Arekh évita le coup furieux mais malhabile de son adversaire en rage, se jeta sur le coté, se retourna et enfonça sa lame de la poitrine de l'officier qui n'avait même pas fini de ranger sa lettre. Celui-ci hoqueta tandis qu'Arekh lui attrapait l'épaule et le jetait sur ses compagnons qui reculèrent, choqués par la soudaineté du massacre. Dix battements de coeur, et deux d'entre eux étaient déjà morts. Le moment était idéal pour fuir. Mais Arekh ne voulait pas fuir.
Le Peuple Turquoise est le premier tome du tryptique des Trois Lunes de Tranjor - trois opus réunis en un seul ouvrage chez Bragelonne sous le titre de la Légende du Peuple Turquoise. Dans ce livre, les auteurs Anne et Gérard Guéro - signant sous le pseudonyme de Ange - nous présentent un univers fictif féodal - aux influences arabisantes et perses - très tumultueux et au découpage politique et social très affirmé. Pour ce faire, ils nous invitent à suivre les aventures d'un trio de fugitifs composé de deux femmes et d'un homme (un quatrième personnage partage leur aventures mais il ne présente qu'une importance secondaire) aux origines sociales et raciales différentes. Une fuite qui va les amener à traverser différentes contrées exotiques et surmonter quelques dangers qui vont mettre à l'épreuve leur association forcée. Au niveau de la plume, je dois dire que le rendu n'est pas mauvais du tout, le style est agréable, fluide sans être bétifiant, bref c'est de la fantasy de qualité. Par contre, au niveau des éléments narratifs de cette la composition essentiellement extradiégétique, je dois avouer que, dans un premier temps, j'ai eu du mal à m'interesser à ce groupe de personnages dotés de profils psychologiques un peu trop classiques et apparemment - car je me trompais - peu subtils. Cette impression négative se trouvait même confortée par l'exposition de tribulations peu spectaculaires et des rapports humains assez superficiels. Puis, progressivement, je me suis finalement aperçu que cette première partie n'était qu'une sorte d'introduction, de mise en place, et brusquement, à partir du chapitre 11 (qui correspond à l'arrivée des "héros" dans la cité d'Harrabec), la magie de l'ouvrage a fait son office... Et j'ai été complètement subjugé par l'habileté du couple d'écrivains.
Car à partir de ce moment clé, si le trio s'estompe peu à peu pour laisser la place au "couple" Arekh - Marikani, il n'en reste pas moins que les rapports entre les personnages deviennent de plus en plus passionnants au fur et à mesure que l'on en découvre sur eux et sur les coutumes et les croyances de cette pittoresque nation imprégnée de supersticion. De plus, d'autres personnages, tout aussi interessants et mystérieux (car appréhendés extérieurement, mais limités au point de vue de l'étranger Arekh) interviennent, compliquant d'autant plus cette platonique liaison amoureuse, déjà bien contrariée par la raisons d'état. Bref, c'est vraiment passionnant, chaque page apportant son lot de révélations (notamment sur la nature de ce Peuple Turquoise asservi, "maudit" par les dieux et les hommes libres) au cours d'une montée en puissance romanesque qui connaitra son paroxysme lors des derniers instants. La force de ce roman réside aussi dans la facilité qu'ont les auteurs a rendre leur univers, et notamment la communauté d'Harrabec, palpable, avec une manière très "Jack Vancienne" (une sorte de témoignage interractif), en plus concis, de décrire les très sophistiquées us et coutumes de ce peuple à forte sensualité. C'est simple, au final (génial) de ce livre, je n'ai eu qu'une envie: me jeter sur la suite!

La conclusion de

Après une première partie que j'ai trouvé un peu laborieuse, Le Peuple Turquoise dévoile son jeu et sa richesse et le récit devient passionnant. Ce roman est en fait à la fois une présentation des personnages et une mise en place des graves évènements à venir au cours des tomes suivants. Le style d'écriture est agréable sans être génial, mais de toute manière, la richesse de l'ouvrage se trouve plus dans l'habileté des auteurs pour nous surprendre et mettre à mal nos idées recues. Plus roman exotique et romanesque que déferlement épique, assez adulte dans l'exposition des personnages et des enjeux, Le Peuple Turquoise est un bon roman, annonciateur de suites passionnantes. Du moins, je l'espère...

Que faut-il en retenir ?

  • Une deuxième partie géniale
  • Le couple Arekh et Marikani
  • Romantique, romanesque, mais sans aucune miévrerie
  • Un exotisme plutôt charmeur

Que faut-il oublier ?

  • Une première partie un peu convenue

Acheter Le Peuple Turquoise en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Peuple Turquoise sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les Trois Lunes de Tanjor

En savoir plus sur l'oeuvre Les Trois Lunes de Tanjor