75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu de société : Dungeon Twister [2004], par Nicolas L.

Avis critique rédigé par Nicolas L. le jeudi 16 mars 2006 à 07h11

Brainstorming dans les donjons

Dungeon Twister n’est pas un jeu de plateau ‘’dungeonesque’’ comme les autres. En effet, le jeu de Christophe Boelinger n’utilise aucun système aléatoire généré par des jets de dés ou autres mécanismes, et sous ses allures récréatives trompeuses se dissimule un véritable jeu de stratégie.
L’achat de la boite de base – les suppléments permettent de jouer à plusieurs, avec une plus grande variété de personnages et d’objets – permet l’opposition de deux équipes de personnages, chacune étant destinée à être dirigée par un joueur. Comme d’attitude, serait t’on tenté de dire, Asmodée a fait de l’excellent travail et tout le matériel qui est contenu dans cette boîte est très élégant, même s’il semble fragile. Les pions, par contre, sont en carton. Pour obtenir les figurines en résines, il est impératif d’acquérir les packs vendus séparément, ce qui double l’investissement pécunier nécessaire.
Chaque équipe est composée de huit éléments ; il y a la voleuse, la passe-muraille, le guerrier, le mage, le gobelin, le mécanork – utilisé pour faire pivoter les pièces -, le troll et le clerc. Chacun de ses personnages, bien évidemment, a ses propres caractéristiques d’attaque, de défense et de déplacement, et des capacités spéciales qui sont toutes très utiles sur le terrain. Ainsi, le passe-muraille passe à travers le murs, le gobelin rapporte plus de PV – voir en dessous – en cas de fuite réussie, le guerriers a des facultés martiales, etc.
Chaque joueur, après avoir organisé au hasard – ou suivant un scénario – le plateau de jeu modulable avec les salles disposées face cachée, doit disposer 4 de ses joueurs à l’entrée du donjon qui lui fait face, et quatre autres personnages répartis dans les salles du donjon. Ces derniers gardent leur identité dissimulée, car on n’y place uniquement que leur marqueur, face cachée. A tour de rôle, les joueurs doivent également disposer des pions objets (corde, trésor, etc.) sur le terrain. La partie est alors prête à débuter.


Le but du jeu est de remporter le premier 5 points de victoire. Pour cela deux solutions : chaque personnage ennemi que vous tuez vous rapporte 1 PV, mais chaque personnage que vous parvenez à amener en vie de l’autre coté du donjon - la zone d’entrée de l’adversaire, donc – vous rapporte également un point, voir même deux dans certaines circonstances.
La mécanique de jeu est on ne peut plus simple. Chaque joueur possède une main de 14 cartes de différents types - il y a les cartes combat, les cartes actions qui permettent lorsqu’elles sont activés de disposer de 1 à 5 actions, et 3 cartes Saut destinées à passer au dessus des fosses. Lorsque le joueur pose une carte action, il peut effectuer autant d’actions que le chiffre qui lui est indiqué sur la carte - donc, de une à cinq. Les actions sont de quatre types ; révéler les salles qui sont toujours face cachée – à la condition qu’un de ses personnages jouxte une de ses entrée -, effectuer des déplacements de personnage, attaquer l’ennemi, ou faire pivoter des salles.
Comme vous pouvez le voir, les possibilités et les combinaisons sont multiples, et cela à partir d’un système de jeu très facilement assimilable, même par les joueurs les plus jeunes. C’est véritablement ce qui fait la force de Dungeon Twister. Sous des allures de jeux de baston, et malgré – on pourrait même dire grâce à - sa grande simplicité des règles de base, c’est un véritable jeu de réflexion qui va vous triturer le cerveau, plus proche des Echecs que du jeu de plateau de Dungeons & Dragons.
Cette absence totale de hasard peut bien entendu déplaire aux joueurs qui cherchent un jeu plus aventureux et qui ont acquis par erreur Dungeon Twister, leurrés par l’apparence héroïc-fantasy de la boîte. Effectivement, ils peuvent être déçus, car ce jeu, réellement basé sur la réflexion et la construction d’une stratégie, est très loin de l’univers de Dungeons & Dragons ou Runebound.

La conclusion de à propos du Jeu de société : Dungeon Twister [2004]

Nicolas L.
90

Construit sur des principes très simples, Dungeon Twister est un jeu de réflexion d’une richesse insoupçonnée. Une richesse qui est d’ailleurs entretenue et même développée par la sortie de nombreux suppléments qui permettent d’augmenter le nombre de joueurs, la gamme de personnages disponibles – et donc de tactiques -, et le tout avec de nouveaux objets et de nouveaux types de salles. Plus proche d’un jeu de stratégie que d’aventure, Dungeon Twister risque par conséquent de déplaire cependant aux joueurs qui recherchent le fun avant toute chose.

Que faut-il en retenir ?

  • Belle qualité du produit
  • Principes simples et vite assimilés
  • Très riche en possibilités tactiques et stratégiques.

Que faut-il oublier ?

  • L’absence totale de hasard peut gêner
  • Apparence de jeu d’aventure très trompeuse.

Acheter le Jeu de société Dungeon Twister en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Dungeon Twister sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Dungeon Twister