75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
l'Empire contre-attaque >

Critique du Film : l'Empire contre-attaque

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 11 décembre 2005 à 13:54

L'apogée de la trilogie

Star Wars the empire strikes back: les TBTT en marche sur Hoth
Star Wars the empire strikes back: les TBTT en marche sur Hoth

Après le nouvel espoir... L'Empire contre attaque devait être à la hauteur du premier volet un nouvel espoir, dont le succès avait été énorme. A l'instar de son précédant film, Lucas devait mettre la barre haute pour tous les (déjà nombreux) fans. Ce film commence après la destruction de l'étoile noire par les rebelles, emmenés par le trio magique: Luke Skywalker, Leia Organa et Han Solo. La vengeance de l'empire dirigé par l'empereur et son disciple Darth Vador va et doit être exemplaire ! Les fans en ont rêvé et Lucas l'a fait. Ainsi ce volet évite les quelques défauts du premier: le côté manichéen archistéréotypé où les gentils gagnent contre les méchants. Et c'est ainsi que ce film apporte un retournement en fin de film qui complexifie l'histoire concernant, notamment, Luke Skywalker.

Star Wars the empire strikes back: Luke Skywalker (Mark Hamil) et Darth Vader (David Prowse)
Star Wars the empire strikes back: Luke Skywalker (Mark Hamil) et Darth Vader (David Prowse)

La Force. Le deuxième point qui fait généralement de ce film le préféré des fans est la présence de Yoda, le maître Jedi qui va former le jeune Luke pour devenir, plus ou moins, un chevalier jedi. Et c'est à l'occasion de cette formation que la notion de Force va prendre tout son sens avec les fondements qu'énonce le maître jedi à propos de cette dernière: "La vie l'a créée, l'a faite grandir. Son énergie nous entoure et nous relie. Nous sommes des êtres illuminés, pas une simple matière brute. Tu dois sentir la Force autour de toi. Ici, entre toi...moi..l'arbre...la roche...partout"

Star Wars the empire strikes back: Yoda (puppett) et Luke Skywalker (Mark Hamil) en formation jedi sur Dagobah
Star Wars the empire strikes back: Yoda et Luke Skywalker (Mark Hamil) en formation jedi sur Dagobah

Un jedi doit donc utiliser cette puissance brute pour le Bien: "Un jedi utilise la Force pour la connaissance et la défense, jamais pour l'attaque." "Pour un jedi, il n'y a aucune émotion; il y a la paix. Il n'y a pas d'ignorance; il y a la connaissance. Il n'y a pas de passion; il y a la sérénité. Il n'y a pas de mort, il y a la Force." On commence à cerner le Côté Obscur: " La colère, la peur, l'agression forment le Côté Obscur de la Force." Et ces explications ont plus de signification dans la bouche de cette marionnette (et oui! à l'époque, c'était bien une marionnette!)qui semble incarner la sagesse.

Star Wars the empire strikes back: Yoda (puppett) sur Dagobah master Jedi
Star Wars the empire strikes back: Yoda sur Dagobah, le maître Jedi

L'action, l'humour et l'amour. Si l'on ajoute le côté mystique de la Force à la bataille de Hoth, qui fait intervenir TBTT, TRTT et snowspeeders, ainsi que les poursuites dans les astéroïdes du célèbres Millenium Falcon, l'empire contre attaque arrive à exceller sur tous les tableaux. Et comme Leia aime les vauriens de l'espèce de Han Solo, dont les répliques sont taillées pour lui, et qui excelle dans ce rôle de contrebandier bougon au grand coeur, l'histoire avance sur de bons rails.

Star Wars the empire strikes back: glamour couple Han Solo (Harrison Ford) Princess Leia Organa
Star Wars the empire strikes back: le couple glamour Han Solo (Harrison Ford) et princess Leia Organa (Carrie Fischer)

Lucas décide aussi de ramener Han à son passé avec l'arrivée de deux importants personnages secondaire: Lando Calrissian dont l'action sera décisive dans le retour du jedi et et le chasseur de primes Boba Fett (mon préféré) lui aussi présent dans le dernier volet de la trilogie.

Star Wars the empire strikes back: Han Solo (Harrison Ford) Princess Leia Organa
Star Wars the empire strikes back: Han Solo (Harrison Ford) et princess Leia Organa (Carrie Fischer)

Mêmes ingrédients que le premier, même compositeur musical avec notamment le thème des asteroïdes, avec un virage dans le scénario pour éviter de tomber dans une "effet guimauve" font de ce film un incontournable dans l'hexalogie, et celui que je revois avec le plus grand plaisir.

Star Wars the empire strikes back: Darth Vader (David Prowse)
Star Wars the empire strikes back: Darth Vader (David Prowse)

85

Ce volet de la trilogie originelle est de loin mon préféré, tant sur le plan scénaristique que épique puisqu'avec le rebondissement du final, l'ère Star Wars devient moins manichéen, plus complexe dans le rapport entre le clan empiresque et la rébellion.

Critique de publiée le 11 décembre 2005.

Acheter l'Empire contre-attaque en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de l'Empire contre-attaque sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !

Les autres critiques de Star Wars