75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Bifrost n°53 Dossier China Miéville

Publié il y a 7 ans par Manu B.

En janvier, c'est le mois des razzies de l'année 2008 !

Au sommaire:

NOUVELLES INEDITES :
• Compte-rendu de certains événement survenus à Londres par China MIÉVILLE (prix Locus 2003)
• In Vino par Jérôme NOIREZ
• Vestige par Christopher PRIEST

RUBRIQUES ET MAGAZINE
• Objectif Runes : les bouquins, critiques & dossiers
• Le coin des revues, par Thomas Day
• A la chandelle de maître Doc’Stolze : Merveilleuse princesse Sapho, par Pierre Stolze
• China Miéville : Seigneur des monstres
En toute monstruosité : un entretien avec China Miéville
Guide des œuvres de China Miéville
Bibliographie de China Miéville par Alain Sprauel
• Les Anticipateurs : Où l’on se replonge dans le singulier, par Fred Jaccaud
• Scientifiction : Jouons-nous de la masse, par Roland Lehoucq
• Paroles de Nornes, par Org
• Les Razzies 2009, le prix du pire, par Org, Pat & Vicious

Bifrost est consacré au Londonien China Miéville. Il a écrit des romans passionnants dans un univers plus qu'original (Bas-Lag: le roi des rats, Perdido Street Station, Tome 1, Les Scarifiés et Le Concile de fer) un recueil non traduit, looking for Jake et un livre jeunesse, Un Lun Dun, plus quelques nouvelles. Mais il semble à chaque fois toucher au but, à la fois dans le lectorat et chez les critiques: Arthur C. Clarke award, British Fantasy award, Grand Prix de l'imaginaire, Hugo award de la nouvelle, plus quelques autres nominations (Hugo, World fantasy, Philip K. Dick).
Dans l'interview, on apprend (on nous confirme) que c'est un auteur qui s'intéresse fortement à la politique, puisqu'il s'est engagé un moment dans le British Workers Party (tendance trotskyste). Si l'auteur donne du fil à retordre aux interviewers en pinaillant sur les mots de quelques questions, c'est qu'il semble avoir intellectualisé sa démarche d'écrivain et d'homme (certains passages sont hors de portée du lecteur lambda), ce qui n'étonne pas quand on sait qu'il est également bardé de diplômes: anthropologie à Cambridge, troisième cycle au London School of Economics et Harvard, et une thèse de quatre ans sur le confilt Israëlo-palestinien.
La musique est une composante essentielle de son travail, ce qui explique l'idée de départ du roi des rats.
Un dossier de lecture vient compléter cette interview avec les critiques du roi des rats, Perdido Street Station, Tome 1, Les Scarifiés, Le Concile de fer, looking for Jake et Un Lun Dun.

En début du numéro de janvier, Bifrost nous propose trois nouvelles. La première, de China Miéville, compte-rendu de certains évènements survenus à Londres, sur les fameuses VF, est un petit bijou d'originalité, prix Locus de la nouvelle 2003, où un certain China Miéville reçoit par erreur un paquet de documents étranges. La deuxième nouvelle est de Jérôme Noirez, in vino qui traite le thème du vin d'une manière complètement différente. Si on retrouve la plume formidable de cet auteur talentueux (Leçons du monde fluctuant), le thème ne m'a pas intéressé. Enfin, la troisième nouvelle est de l'un des habitués de Bifrost, Christopher Priest, dont Vestige est l'une des nouvelles de l'L'Archipel du rêve, à l'ambiance intimiste, comme souvent.

Bifrost contient son dossier critiques du mois, dont celles de Gravité, Le Sacrifice du Guerrier T2, Crépuscule d'Acier, Le Haut-lieu et autres espaces inhabitables (recommandé), Les Dents de l'amour, Sauvagerie et Nouvelles complètes volume 1 (recommandé), La Forêt de cristal (recommandé), Le Glamour (recommandé), le Petit cabaret des morts (recommandé), et bien d'autres romans que nous n'avons pas lus...

Notez ce mois-ci quatre dossiers: l'homme invisible, merveilleuse princesse Sapho, sur Jacques Spitz et sur la masse.

Enfin, janvier est le mois des razzies, attendues par bon nombre de lecteurs. "les Razzies se veulent subjectifs, bêtes, d'une mauvaise foi plus qu'occasionnelle et volontiers méchants. Faire sourire est leur seule ambition (en tout cas avouée)."

Pire nouvelle francophone:
- Notre dame des oubliés de Claire et Robert Belmas, dans Galaxie NS1.
autre nominés:
- Engadine de Xavier Mauméjean, dans Galaxie NS1.
- Dellamorte de Jonathan Reynolds, dans Solaris 166.

Pire nouvelle étrangère:
- Neutres de Kevin J. Anderson dans Galaxies NS2.
autres nominés:
- Mishima Boulevard d'Alberto Cola, dans Lunatique 77.

Pire roman francophone:
- Autre-monde de Maxime Chattam, ed. Albin Michel.
autre nominés:
- Styx de Jean-Michel Calvez, ed. Glyphe.
- Gallica d'Henri Loevenbruck, ed. Flammarion.
- Les 4 mousquetaires... et plus si affinitéde Michel Robert, ed. Mnémos.

Pire roman étranger:
- Code source de William Gibson, ed. Au diable Vauvert.
autres nominés:
- Elyseum de L. E. Modesitt, ed. Robert Laffont.
- L'enfant de cristal de Theodore Roszak, ed. Cherche-Midi.

Pire traduction:
- Alain Smissi pour Code source.
autres nominés:
- Alexandra Maillard pour citoyen de la galaxie.
- Elizabeth Vonarburg pour Gradisil.
- Elizabeth Vonarburg pour les disparus.

Pire couverture, rebaptisé Pris Jackie Paternoster de la pire couverture:
- l'Atalante pour ses couverture.
autres nominés:
- Jackie Paternoster pour Eifelheim, Unica.
- Philippe Curval pour Lothar Blues.

Prix de la non-fiction:
- Dennis Labbé pour son dossier space op', dans Galaxie NS2.
autres nominés:
- Jeanne A. Debats pour son discours au prix Verlanger.
- Science-fiction magazine.
- Interview de Drakaina dans Khimaira.
- Roland C. Wagner contre Vélum dans les forums.

Prix de l'incompétence éditoriale:
- Estelle Val de Gomis pour Vampires, ed. Glyphe.
autres nominés:
- les Moutons électriques pour Fiction 8.
- Galaxie NS.

Prix Putassier:
- Mnémos pour Requiem pour un elfe noir, traduction d'un roman français.
autres nominés:
- Pierre-Louis Mangeard pour ses commentaires sur amazon.
- Albin Michel pour Autre-monde.
- Bragelonne pour la présentation de David Gunn.
- Gérard Klein pour le bandeau du quatuor de Jérusalem.
- Pygmalion pour la publication des non-inédits de le chevalier errant.
- Télémaque pour les non-inédits d'un peu de ton sang.
- Les trois souhaits pour les pubs des guides à trimbaler dans la poche.

Grand Master Award :
- la nouvelle équipe de Galaxie NS.
autres nominés:
- Kevin J. Anderson.
- Thibault Eliroff.
- la Fnac.

Prix du public:
- Milady pour la surproduction.
autre nominés:
- l'Atalante pour "ce qu'elle était et ce qu'elle est devenue".
- le forum du cafard Cosmique, "repaire de connards elitistes qui ne se prennent pas pour de la merde"

Bonne lecture.

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

  • Bonjour,
    Pierre-Louis Mangeard était un bon ami à moi - il est décédé depuis - et je suis catastrophé de lire ici qu'il est nominé aux Razzies. Cette information est mensongère puisqu'on peur lire sur la page concernée:

    Nous commencerons par remercier un de nos lecteurs jusqu'ici anonyme, Pierre-Louis Mangeard, qui nous a permis d'ajouter Gilles Dumay aux nominés de cette catégorie. L'éditeur de « Lunes d'encre », donc, qui profite des récompenses reçues par les ouvrages qu'il publie pour voter sur Amazon.fr (Les Tours de Samarante de Norbert Merjagnan et La Jeune détective de Kelly Link), attribuant à chacun desdits ouvrages cinq étoiles (la note maximum, comme il se doit ; une belle « dérive silholienne » qui méritait pour le moins une nomination…). Etrangement, à la suite du repas des Razzies 2009, lesdits commentaires ont disparu, sans doute la faute à ces incompétents d'amazon.fr. . Je vous demande donc de corriger cette bourde inqualifiable.
    Merci d'avance.
    Li-An, le 5 juillet 2013 11:44