75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Le meilleur et le pire de l'année 2007 par Vincent L.

Publié il y a 9 ans par Vincent L.

Coups de coeur et coups de gueule sur les sorties 2007

Bonne année à toutes et à tous!



Cinéma


Cinématographiquement parlant, l'année aura été, je trouve, assez pauvre. Quelques films sympathiques arrivent à sortir la tête de l'eau, mais rien à voir avec le festival que fut 2006 (avec Le labyrinthe de Pan, Les fils de l'homme ou The fountain, ça avait un peu plus de gueule quand même !). Mes coups de cœur fantastique/sf de cette année, je les ai longuement cherché, et si il y en a cinq, c'est malheureusement parce que je voulais faire un top 5.
01/Je suis une légende, de Francis Lawrence Si le film en lui même n’est pas parfait, le résultat final et – surtout – le traitement quelque peu hors norme par rapport à ce qui ce fait actuellement dans l’industrie hollywoodienne mérite tout de même qu’on salue le travail qui a été fait.

02/Les Simpsons, le film Parce que retranscrire sur une heure et demi ce qui se fait habituellement en vingt minutes était tout de même un pari risqué, parce que le long-métrage a su garder le côté impertinent de la série, parce que l’alternance de gags premier et second degré était assez jouissif, les Simpsons fait partie de ces rares films qui ont su satisfaire les attentes du public.

03/Stardust Tout simplement rafraîchissant, le film rappelle que le genre médiéval-fantastique n’est jamais meilleur que lorsqu’il fait prévaloir l’aventure et l’humour sur tout le reste ; et puis, entre nous, un film sans prophétie, sans seigneur des ténèbres et sans suites annoncées en grande pompe, ça fait quand même du bien…

04/Sunshine Peut-être le premier film catastrophe de l’histoire du cinéma avec un scénario n’étant pas prétexte à nous montrer de beaux effets spéciaux. Malgré cela, Sunshine démontre tout de même que le genre atteint rapidement ses limites : même avec une bonne histoire, ça reste un film catastrophe…

05 (ex aequo)/300 et 28 semaines plus tard Bourrés de défauts, les deux films se laissaient tout de même voir grâce à au talent de leurs réalisateurs respectifs qui ont su les élever au dessus de la masse.


Au niveau des coups de gueule, ça a été un peu plus facile, un peu trop même... Je n'ai pas fait de liste précise des divers bouses de cette années (il m'aurait au moins fallu un top 20), j'ai simplement incrit les cinq premières choses qui me sont venues en tête...
01/Grindhouse N’ayant pas vu le(s) film(s), mon coup de gueule ne portera que sur l’honteuse stratégie commerciale des distributeurs qui ont transformé un film (donc un ticket de cinéma) en deux (donc deux fois plus de recettes). Merde, donc, aux gentils producteurs qui, grâce à une rapide association d'idée Tarantino/pognon, ne se sont jamais dit qu'un tel projet n'était réservé qu'à un public bien restreint, donc fatalement destiné à ne pas fonctionner énormément en salle.

02/Toutes les suites Spider-man 3, Pirates des Caraïbes 3, Shrek 3 et j’en passe, toutes les suites de cette années n’ont fait que décevoir et plomber des franchises ma foi plutôt sympathiques. La faute à quoi ? des réalisateurs arrivés au bout de ce qu’ils savaient faire ? des histoires scindées en deux pour faire plus de recette ? des scénario qui n’arrivent plus à se renouveller ? Un peu de tout ça, certes, et puis surtout une constatation : plus que jamais, nous sommes passés du statut de consommateur à celui de portes-monnaies décérébrés.

03/La harrypotterisation du genre médiéval fantastique Plus qu’une adaptation des roman, La Boussole d’or ou Les portes du temps furent des harrypotterisations des saga. Harrypotteriser, ou transformer tout roman médiéval-fantastique en clone de la saga à succès, quitte à dénaturer ou à plomber l’histoire. Plus que jamais, le petit sorcier à lunette n’en finit pas d’étendre son influence sur le cinéma de genre, et cela en tout ce que cela peut avoir de plus négatif.

04/Transformers Parce que Michael Bay a purement et simplement raté son film : trop long, trop brouillon, je n’en attendais rien, j’ai tout de même été déçu !

05/Ratatouille Premier Pixar à la sauce disney : superbe visuellement, mais rempli de guimauve, de bons sentiments et de péripéties à deux balles… Très décevant de la part des créateurs de Toy Story !


Jeux de rôle et de plateau


Très éclectique, le cru 2007 aura tout de même réservé plus de bonnes que de mauvaise surprises.
01/Catéschisme Certes, Maléfices reste un très bon jeu, mais il faut reconnaître que les travail des Éditions du club Pythagore mérite le respect !

02/Le travail des éditions Ubik Les parutions Ubik sont espacées dans le temps, mais réservent tout de même de bonnes surprises. Traduire un jeu de rôle espagnol (Anima) et un autre assez marqué au niveau des clichés (Conan), cela peut s’apparenter à un risque. Et plus que jamais dans le monde du jeu de rôle, on a besoin que des gens prennent ce genre de risque.

03/Les soirées enquêtes reviennent On les croyait disparues, mais La mort s’habille de blanc et Beverly Place ont été rééditées ! Et, cerise sur le gâteau, une troisième (meurtre à Casablanca) vient de faire son apparition ! Ça pour une nouvelle…

04/La Gencon France Le Monde du Jeu commençait à sérieusement ne plus ressembler à grand chose, heureusement, la Gencon a fait son apparition… Un événement bien sympa qui redonne un peu d’énergie au monde moribond du jeu de rôle.
>

05/Les futures parutions annoncées De la 3ème édition de Polaris à la traduction de Trail of Cthulhu, l’année 2008 aura su se faire alléchante en 2007.


Au niveau coup de gueule, pas de produit en particulier (enfin, si, un, en dernier) mais des évènements qui ont "bouleversé" la vie ludique française (toute proportion gardée...)
01/Moncuq pas sur le plateau du monopoly On s’en doutait tous un peu, mais Hasbro c’est quand même bien foutu de nous ! (si vous n’avez pas suivit l’histoire, je vous renvoie à l’article de nos collègues de Tric Trac ici).

02/Hexagonal met en stand-by sa production de jeux de rôle Ok, Hexagonal n’aura jamais été très correct avec sa clientèle, mais bon, un éditeur de jeu de rôle de plus qui ferme (après Asmodée), ça fait du mal…

03/Patient 13 Oui, j’aime beaucoup les productions John Doe, mais ce jeu m’a énormément déçu… Je ne m’étalerai pas de nouveau dessus, pour plus de détail, cliquez ici.


Coups de coeur en vrac


Un dvd? Le labyrinthe de Pan, édition limitée.
Un jeu vidéo Zelda : Phantom Hourglass.
Une série télé Euh... non, aucune...
Un roman Hellraiser, enfin distribué en Français.
Une bande originale 28 semaines plus tard, de John Murphy.
Une bande-dessinée De cape et de crocs tome 8 : le maître d'arme
Un évènement Mon intégration au staff sfu... tout le monde s'en fiche, mais moi, ça m'a boulversifié!

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

  • hello :)
    Dans l'ensemble je suis assez d'accord avec les impressions de l'auteur, sauf que Ratatouille, et bien je l'ai réellement trouvé sympas, et si on depasse le premier degré (guimauve) on appreciera les sujet implicitement évoqué dans le film! Deplus le film était plutot drole :)
    jam4ever, le 4 janvier 2008 09:06