Rencontre avec l'auteur et l'illustrateur de Mississipi

Publié il y a 5 ans par Heikel L.

Tirodem et Akae nous en disent davantage sur ce nouveau jeu

Nous vous parlions récemment de Mississipi, Thales of the Spooky South, jeu de rôle sombre sur le vaudou, le blues et la prohibition édité chez XII Singes (ICI). Depuis il est bel et bien sorti (ndlr : 3 septembre), aussi nous en profitons pour interroger ces auteurs afin d'en savoir plus.

Pour SciFi-Universe, « Tirodem » et « Akae » ont accepté de répondre à nos questions. Ils nous en dévoilent davantage sur eux mais surtout sur le jeu.


SFU : Pouvez-vous vous présenter pour les lecteurs de SciFi-Universe ?

Tirodem : Christophe dans la vie civile, Tirodem sur Internet et dans le milieu rôliste. J'ai commencé le jeu de rôle "sur le tard" (du moins, comparativement à certains de mes hôtes en convention dont les débuts en jeu de rôle remontent à bien avant ma naissance), et j'ai rapidement bifurqué vers l'écriture : backgrounds pour mes personnages, puis nouvelles, puis créations d'univers... Jusqu'à arriver à la conception complète d'un jdr. D'abord en amateur (Banshee!!!) puis en associatif via ForgeSonges et le concours des Demiurges en Herbe (Dogson's Creek), et désormais en pro grâce à ForgeSonges et aux XII Singes (Mississippi - Tales of the Spooky South). En dehors de ça, je kiffe veu-gra la zik (j'en bouffe une bonne quinzaine d'heures par jour, partout, tout le temps), je continue de fauter avec ma plume ("La légende du bretteur qui se battait pour un petit poids", conte médiéval prévu en 2012 chez Pierregord Editions), et de temps en temps, je me change dans une cabine téléphonique pour faire consultant en informatique. Hélas, 35h par semaine (en fait, plutôt 45 voire 50), de précieuses heures que j'aurais préféré consacrer à l'écriture. Mais... Dieu inventa le café. Et il vit que cela était bon pour les auteurs passionnés.

En savoir plus sur son blog


Akae :
Salut, je suis Olivier, alias Akae. Je suis illustrateur dans le milieu francophone du JDR depuis quelques années et je suis membre du comité du collectif ForgeSonges. A côté de ça je travaille dans le milieu universitaire en tant que chercheur et doctorant pour mon labo d’histoire. Je suis un fan de JDR que je pratique régulièrement (du moins jusqu’à très récemment !) en tant que MJ et joueur que ce soit en club ou pas. En ce qui concerne mon taf d’illustrateur, j’ai le plaisir désormais de bosser sur pas mal de projets. J’ai travaillé sur diverses gammes comme Oikouménè (Sans-Détour), Alkemy rpg (XII Singes), Le Recueil des Démiurges en herbe (ForgeSonges), Pestilence (Matagot), Antheas (Icare Edition), Crimes (Ecuries d’Augias), OMT (La Boite à Heuhh), pour des magazines, etc. et je travail actuellement sur des gammes comme Les Ombres d'Esteren (ForgeSonges/Agate RPG), Tenga (John Doe), je viens de terminer avec plusieurs de mes camarades de la première édition, une nouvelle édition du Recueil des Démiurges en Herbe « augmentée » à paraître prochainement (ForgeSonges/Oriflam) et je suis sur deux autres projets dont un chez Game Fever et un autre encore top secret ! Sinon quoi vous dire de plus ? Bin je vis dans le sud-est de la France, j’ai trente ans, la totalité de mes dents et je passe la plupart de mon temps où je ne dessine pas à rédiger ma thèse et m’occuper de ma petite famille.

En savoir plus sur son blog

 


SFU ! Pouvez-vous présenter le jeu pour les lecteurs de SciFi-Universe ?

Tirodem : Mississippi - Tales of the Spooky South est une vision fantasmée d'un lieu et d'une époque : le "vieux sud" des States dans les années 192x. Mississippi, Louisiane et Arkansas, en pleine prohibition, alors que les fédéraux luttes contre les mafieux et le trafic d'alcool, quand les fantômes de la Guerre de Sécession et les cagoules blanches du Ku Klux Klan enflamment parfois la campagne... Et où, dans certains bars enfumés, des musiciens errants disent avoir appris le Blues à un carrefour grâce au Diable, ce au prix de leur âme. Dans ce contexte, une lutte secrète a lieu entre deux camps. D'un côté, le Malin, démon mélomane, s'est allié aux forces du Quimbanda, branche maléfique du vaudou présente dans les bayous de Louisiane. Leur but est de réduire à néant le Sud des Etats-Unis en semant la mort sur les rives du Mississippi. De l'autre, des musiciens nomades, des hobos, des vagabonds, des vauriens (voire des criminels) se retrouvent bon gré mal gré pris dans un combat de légende aux côtés de Johnny de Georgie, d'Orphée du Wisconsin, de Robert et de Tommy Johnson avec pour seules armes leur débrouillardise, la flamme du Blues qui leur a été offerte par le Gardien des carrefours... Et éventuellement un bon vieux révolver, qui fait toujours son effet.


Akae :
Il s’agit d’un jeu écrit par Chritophe aka « Tirodem », développé par l’association ForgeSonges pour le compte de la maison d’édition des XII Singes sous le format des Intégrales. Mississippi c’est un joyeux mélange de Prohibition, de bayou, de steamboat et de ville crasseuse associés au folklore du sud des Etats-Unis des années vingt. Le tout au rythme du combat contre le Diable et de Blues effréné ! Affronter les adeptes du Quimbanda, les agents du Malin, les fantômes des trépassés ainsi que les benêts du Klux Klux Klan tout en évitant les agents de l’ATF. Bref c’est un jeu mélangeant le surnaturel à la vie « d’aventuriers » des années 20 des régions qui bordent le Mississippi. Le jeu est lui-même motorisé sous le DK System sauce XII Singes, adapté à l’univers du jeu.

 


SFU : Dans quelle ambiance plonge le jeu Mississipi ? Quelles sont ses inspirations (Films, Livres, etc.) ?

Tirodem : Dans le sang, l'alcool, la poudre et la poussière ! Mais, aussi, potentiellement, le bayou. Loin des grandes villes des années folles, Mississippi se focalise plutôt sur le "dirty old south", un peu campagnard, encore un peu sauvage, avec l'autorité locale du shérif incontesté et maître de sa ville. Et, ce, plutôt avec des personnages issus des basses couches sociales : comme je le disais plus tôt, loin des investigateurs, professeurs et autres archéologues, les personnages incarnent plus volontiers des sans-abris, des vagabonds montant clandestinement dans des trains en marche, des petits mafieux de Louisiane (Louisiane où est née la mafia italienne des Etats-Unis avant de migrer vers Chicago) ou porte-flingues sur les docks de Natchez... Au mieux peuvent-ils espérer être maître d'école dans une petite bourgade, ou fonctionnaire yankee dégradé ayant été muté dans le bon vieux Sud redneck en guise de blâme.

Par-dessus tout cela, j'ai joué avec les différents folklores de cette région : le folklore du Blues, tout d'abord (le pacte avec le Diable à un carrefour pour apprendre la musique, les hellhounds lancés à la poursuite du malheureux musicien, l'histoire d'un diable qui, comme dans la chanson du Charlie Daniels Band, est venu en Georgie pour défier un violoniste en échange de son âme), le folklore surnaturel (histoires de fantômes, de spectres, de trains hantés... je ne peux que conseiller la lecture de Spooky South de S.E. Schlosser pour découvrir tout cela), le folklore humain (mafia, prohibition, rednecks, Ku Klux Klan) et également le folklore vaudou (ramené par les esclaves africains débarqués en Louisiane plusieurs siècles plutôt). Se font alors quelques recoupements de choix, quand on sait que le Bluesman a vendu son âme au diable à un carrefour, que dans une chanson, un diable est venu défier un violoniste en Georgie, état voisin du Mississippi... et que dans la religion vaudou, la divinité gardienne de la frontière entre le monde des morts et celui des vivants est aussi gardien du carrefour. Bref : du pain béni pour extrapoler, broder et fantasmer par-dessus toutes ces références. Niveau films, donc, je conseille pêle-mêle Crossroads, Mississippi Burning, O'Brother et Angel Heart (pour ce dernier, avec Mickey Rourke et Robert De Niro, magistral).


Akae :
Et bien c’est un jeu qui s’inspire de tout le folklore du sud-est des Etats-Unis. Ses mythes et légendes, notamment la fameuse légende du Blues et du pacte avec le diable. Le jeu conte la légende de la lutte entre le Diable et des Blues Men et leurs alliés. Tirodem fera bien mieux que moi la liste des inspirations du jeu. Pour ma part j’ai puisé dans les nombreuses inspis qu’il nous a filé, le jeu regorge de clin d’œil. Ensuite les reportages sur les abords du Mississippi ne manquent pas, les ouvrages sur les légendes des Etats qui le bordent, et bien entendu les morceaux de Blues et leurs paroles. Quelques films aussi : la Ligne Verte, La couleur Pourpre, Misery de Stephen King et Cowboy Bebopaussi. Et bien entendu tous les clichés qu’on peut avoir en tête lorsque l’on parle de cette région. En plus de ces incontournable, j’ai aussi mis à profit mon amour pour les archives et les très très nombreuses photos d’archives de la période ont été une source inépuisable d’inspiration.

 


SFU : Quels ont été vos travaux respectifs dans cette collaboration ? Illustration, background, système, etc..

Tirodem : Pour ma part, c'était exclusivement l'écriture : j'ai épargné aux lecteurs mes potentiels gribouillis, laissant cela à des gens beaucoup plus compétents... De fait, j'ai donc assuré la conception de l'univers, la rédaction du background et des scénarios, et l'adaptation du DK System Intégrales pour Mississippi. Rendons à César ce qui est à César : le moteur de base qui fait tourner la gamme Intégrales des XII Singes, lui-même basé sur le DK System originel, était quasiment du clé en main. Ce système était de pair avec le format de la gamme Intégrales : je n'ai alors eu qu'à faire quelques adaptations (entre autres la "localisation" de certains points pour coller à l'ambiance, la refonte des atouts, la création du système d'atouts à dK, le Devil's Kauldron du MJ pour malédictions à la demande). Pour le reste, Akae, Yoh, Joel et Maeva m'ont brillamment épargné la gestion du graphisme : ils ont bossé en totale autonomie, portés par le texte, si bien que je n'ai eu en aucun cas besoin de les piloter ou de les diriger pour la conception. Un vrai plaisir, en bref !

Akae :
Pour ma part j’ai coatché la partie graphique du jeu et j’ai aussi participé en tant qu’illustrateur, notamment sur la couverture et l’écran pour l’Intégrale en elle-même et pour plusieurs illustrations pour le Kit d’Intro et les scénarios à paraître (Casus Belli et Di6dent) et sinon je donne quelques coup de main sur la com’. Pour la partie « Direction » artistique, j’ai eu le plaisir de bosser avec Yoh, Maéva et Joël. Ma tache a été relativement simple grâce à eux, m’assurant que l’ensemble allait de paire, que les commandes soient bien passées et bien entendu le fameux fouet lorsque la deadline approchait ! Finalement j’ai eu à valider les illustrations en concertation avec Christophe et Franck, donner mon avis sur la maquette, etc. Ce fut un plaisir. Pour la maquette c’est Yohan « Yoh » Vasse qui s’en est chargé, j’ai juste filé des coups de mains sur la fin, mais pour le reste il s’est débrouillé comme un chef. Bref voilà de mon côté. Pour les commandes c’est aussi moi qui me suis chargé de toute la documentation à l’aide de photos d’archives, j’ai aussi sélectionné celles libres de droit qui  pouvaient rejoindre les ouvrages.

 


SFU : Qu'est-il prévu pour Mississipi en terme de sorties ?

Tirodem :
Déjà, de sortir ! Mais c'est le cas depuis le 3 septembre dans toutes les bonnes crèmeries. La suite, pour maintenant, c'est un kit d'introduction dans le prochain JDR Mag, un scénario exclusif "Dead'n'Dixie" dans le Di6Dent n°3, et enfin, un autre scénario exclusif "B.B.G. Blues" dans le futur n°1 de Casus Belli, tous pour septembre. Après ça... Un peu de contenu supplémentaire gratuitement téléchargeable sur le site de forgesonges pour accompagner ces scénarios (contenu que je dois encore terminer à cette heure). Pour la suite, après cela, et bien... Je ne peux pas encore en parler. Ce qui ne veut pas dire que... Le Mississippi et ses carrefours n'ont pas encore révélé tous leurs secrets, je pense.

Akae :
Pour ma part je vais continuer à m’occuper de l’aspect graphique du jeu, j’ai déjà pu réaliser une série d’illustrations pour divers scénarios (Di6dent et Casus Belli), le kit d’intro aussi (JDRmag) qui devraient tous paraître à la fin du mois de septembre. Comme pour BIA ou Khaos 1795, les XII Singes sont ouverts à ce que nous poursuivions l’aventure, on a plein d’idée et des tas d’envies on verra en fonction de la place que se fera l’Intégrale qui vient tout juste de sortir!

Lien permanent de partage |

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie du fantastique en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »