Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Sherlock Holmes > Sherlock Holmes Détective Conseil

Cycle de l'oeuvre : Sherlock Holmes

Soyez les bienvenus dans les rues de Londres à l’époque victorienne. Le brouillard s’étale, le crime rôde, et vous, les Francs-tireurs de Baker Street, vous êtes là pour mener l’enquête... Dans Une Étude en rouge, Watson nous présente pour la première fois la Section de la Police Secrète de Baker Street. Ce groupe « d’une demi-douzaine de gamins des rues, sales et déguenillés »apporta, sous la conduite de Wiggins, un concours des plus précieux à Sherlock Holmes, dont ils étaient « les yeux et les oreilles dans les rues de Londres. »

Dès 1888, dans Le Signe des quatre, Wiggins était devenu un jeune homme, et son groupe de Francs-tireurs de Baker Street avait doublé. « Ils vont partout, voient tout, entendent tout ce qui se dit », déclara Holmes. Wiggins devint un collaborateur indispensable pour le plus grand détective conseil au monde.

La carrière de Holmes à Baker Street dura quelque vingt-deux ans. Le nombre d’affaires qu’il devait résoudre grandissait au même rythme que sa réputation. Après le premier mariage de Watson, en novembre 1886, Holmes compta de plus en plus sur l’aide des Francs-tireurs de Baker Street. Pendant les années où Holmes fut absent, de 1892 à 1894, ce fut Wiggins, qui tentait alors de devenir acteur, qui tint Mycroft Holmes informé des agissements de la pègre de Londres. Mycroft, qui avait de fréquents contacts avec son frère, transmettait ces informations à Sherlock.

Wiggins continua de collaborer avec Holmes tout au long des années 1890, et pendant les premières années du siècle suivant. Ses talents d’acteur, qu’il tenait en grande partie de Holmes, l’aidèrent à évoluer facilement dans toutes les couches de la société londonienne. À la mort de Wiggins, en 1939, on retrouva son journal, qui relatait de nombreuses affaires pour lesquelles il avait collaboré avec Holmes. Vous trouverez dans ce coffret des extraits de ce journal.

Les fiches rattachées à ce cycle