75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu de société : Affinity : Sensualité, par Gaetan G.

Avis critique rédigé par Gaetan G. le jeudi 12 septembre 2019 à 09h00

Que voulez-vous, le cul fait vendre

Affinity, sorti en 2018, fait incontestablement partie de mes coups de cœur personnels dans la catégorie « jeu d’ambiance et d’apéro ». Face à une concurrence – Limite-limite et Blanc-manger-coco en tête – qui joue franchement la carte de l’outrance et du graveleux, Affinity propose au contraire une expérience beaucoup plus intéressante, basée sur le second degré et les sous-entendus. Cela lui permet d’être sortable avec à peu près n’importe qui, de la famille aux amis en passant par les collègues de boulot. Pour les plus curieux, le test complet est disponible juste ici.

Dans ces conditions, inutile de vous dire que la sortie d’une extension intitulée « sensualité » avait de quoi intriguer. Avec un nom pareil, on pouvait craindre une tentative d’aller vers la concurrence, au risque de perdre ce qui faisait la spécificité et la force du titre… En pratique, fort heureusement, il n’en est rien : Affinity se révèle encore plus agréable avec cet ajout. Regardons ensemble comment, et surtout pourquoi.

Premier constat, sensualité n’a pas pour ambition de révolutionner la formule. L’extension comporte  une nouvelle émotion nommée – attention spoilers – « sensualité », ainsi que 3 paquets de cartes vertes/jaunes/rouges à intégrer au jeu de base. Et c’est absolument tout ! C’est peu, dans l’absolu, mais c’est cohérent avec un prix de vente minimaliste qui tourne autour des 10€.

Le contenu additionnel s’intègre sans souci dans la boîte de base, il n’y a donc qu’une seule boîte à transporter lorsqu’on emmène le jeu chez des amis. Bon point également, les cartes de l’extension sont identifiées par un petit cœur rose tout mignon et bien visible, au cas où vous voudriez les trier. En revanche, ce petit signe pas du tout discret est disposé sur le dos des cartes, c’est-à-dire à un endroit visible de tout le monde quand on a son jeu à la main. C’est assez étonnant – en général, il est disposé dans un petit coin, limite caché – mais en pratique cela n’a aucune espèce d‘importance. Les cartes sont petites, et on ne regarde jamais le jeu de ses adversaires. En plus, le titre est coopératif.

Une fois sur table, le nouveau matériel fait le job et change considérablement l’expérience de jeu. Déjà, une émotion supplémentaire amène tout naturellement une hausse sensible de la difficulté. Mine de rien, ça fait une possibilité supplémentaire de se tromper. D’ailleurs, c’est assez étrange car la plupart des parties que j’ai fait avec l’extension suivent exactement le même schéma. D’abord, le groupe commence par se vautrer dans les grandes largeurs, puis tout le monde se concentre et les scores reviennent à l’équilibre, et pour finir on finit la partie sur une bonne dose de déconne car il n’y a plus trop d’enjeux.

Eh oui, car en pratique on rit beaucoup plus une fois l’extension ajoutée au jeu de base… Affinity s’enrichit énormément en possibilités de sous-entendus glauques et/ou douteux, ce qui justifie au passage la recommandation 14+ (pour ne pas dire 18+). Les nouvelles cartes sont essentiellement centrées sur le gentiment grivois et le coquin, mais bien associées il est possible d’aller loin dans le mauvais goût. A l’occasion, cela donne lieu à des quiproquos amusants, par exemple quand vous avez fait un truc que vous considérez comme bien  glauque  et que votre partenaire trouve ça sensuel sans tiquer le moins du monde.

Sur toutes mes parties, les fous-rires se sont enchainés à un rythme soutenu, nettement plus qu’avec le jeu de base, et tous qui se sont assis à la table de jeu ont été convaincus dès leur première partie. Il faut croire que le sexe fait vendre, et qu’une pointe d’épice en plus dope les saveurs d’Affinity.

Une dernière question se pose : à qui se destine l’extension ? Sans surprise, elle est parfaite avec des amis ou de parfaits inconnus, pour peut qu’ils ne soient pas trop collet-montés. Avec des collègues de boulot, ça passe également. On reste plutôt sage au début, avec la possibilité de se lâcher un peu plus en fin de partie une fois que l’ambiance s’est détendue et que tout le monde a appris un peu à se connaître. Avec la famille, ça va dépendre. On s’est beaucoup amusés lors d’un week-end entre cousins, mais ce n’est pas le genre de jeu que j’irais sortir spontanément dans ce cadre-là.

La conclusion de à propos du Jeu de société : Affinity : Sensualité

Gaetan G.
80

Sensualité est une extension tout simplement indispensable pour les possesseurs d’Affinity. Avec cette dernière, la boîte devient plus drôle et plus adulte, mais sans virer non plus dans l’accumulation de blague beauf et graveleuse. Il n’est pas rare que les fou-rires s’enchaînent pendant toute la partie, que demander de plus à un jeu d’ambiance ?

Au passage, Affinity perd l’essentiel de son côté familial même si sensualité reste suffisamment subtil pour être joué sans problème avec des gens que l’on ne connaît pas ou des collègues de boulot. C’est l’avantage d’utiliser le second degré et la suggestion : il est possible d’adapter le niveau de sous-entendus en fonction du public en présence.

L’intégration de cette extension est si naturelle qu’on dirait que le jeu a été pensé dès le départ pour être joué avec. De ce fait, il est étonnant qu’il n’existe pas de version « GOTY » rassemblant directement la boîte de base et son DLC, histoire de permettre à ceux qui ne connaissent pas le titre de commencer directement dans la meilleure configuration.

Pour le reste, foncez ! Affinity est plus que jamais un excellent jeu d’ambiance qui gagne à être connu. Garanti sur facture, c’est un titre que vous sortirez régulièrement et qui ne prendra pas la poussière dans un coin de l’armoire à jeu.

On a aimé

  • Plus drôle, plus coquin et plus difficile avec l'extension
  • Prix tout doux (aux alentours des 10€)
  • Identification des cartes de l'extension sur le dos des cartes, mais pourquoi ?

On a moins bien aimé

  • Plus du tout le même public que le jeu de base, pour le coup
  • Pas de version rassemblant directement la boîte de base et son extension

Acheter le Jeu de société Affinity : Sensualité en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Affinity : Sensualité sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de