75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu de cartes : Fish fish [2013], par Amaury L.

Avis critique rédigé par Amaury L. le lundi 26 août 2013 à 00h23

Petits, petits...

Le gang des poissons « Pabeau » tourne en rond dans la mare et quelques membres agitent leur nageoires avec un ennui affiché. « Y'a rien à faire dans ce trou ! » s'énervent les plus jeunes. Soudain, l'eau se trouble subtilement et on aperçoit un ver de terre bien juteux gigoté désespérément. C'est la course, qui va arriver en premier vers le festin ?

« Faites gaffe, c'est un piège ! », crie un sage parmi les sages.

 

Le poisson en boîte métallique...

Gigamic poursuit sa collection de petits jeux avec des boîtes en métal. Fish fish intègre cette gamme plutôt prisée dans les sphères familiales. D'ailleurs les illustrations amusantes de Christophe Swal risquent de séduire un public assez large. Dans cette boîte, on retrouve surtout des cartes (Poisson, Butin, Appât, Pêche) accompagnées d'un bloc de score et d'un crayon. La règle est offerte en sept langues dont le français. Rien d'exceptionnel mais un travail correct.

Les règles de la Pêche...

Les joueurs endossent deux rôles pendant une partie, celui de poisson et de pêcheur. A la fin du jeu, celui qui totalise le plus de points l'emporte.

Le pêcheur, incarné une fois par partie par chacun des participants, prend les cinq cartes Appât (numérotées de 2 à 5) et les cinq cartes Pêche (2 prises, 3 leurres). Il dispose la carte Appât de son choix face visible devant lui et secrètement il choisit une carte Prise ou Leurre. Dès que son choix est terminé, les autres joueurs misent des poissons (chaque joueur possède quatre poissons par manche).

On révèle (si des poissons ont été misés) la carte Pêche. Si c'est un leurre, chaque poisson misé rapporte un nombre de points égal à la carte Appât (entre 2 et 5 points) à son propriétaire. S'il s'agit d'une carte Prise, tous les poissons misés sont récupérés par le pêcheur et lui rapportent quatre points. Quand toutes les cartes Pêche sont jouées, la manche se termine et on compte les points de tous les joueurs. On change de pêcheur (tout le monde doit l'être une fois) et on continue ainsi jusqu'à la fin du jeu.

 

Ça mord ?

Fish fish est un jeu de Lionel Borg, lequel a déjà livré quelques créations éditées comme Color pop, Coconuts et Pestilence un jeu de rôle. Fish fish se présente comme un petit jeu de bluff familial et sans prétention. Il s'avère impératif d'intégrer ces deux notions si on souhaite prendre un minimum de plaisir avec ces poissons mignonnets mais moyennement renversants. Si les règles ne posent aucun souci, Fish fish manque de matière ludique pour satisfaire complètement au delà de quelques parties et de céder sa place à une œuvre davantage convaincante.

Les mécanismes offerts s'appuient uniquement sur le bluff et éventuellement une analyse psychologique (minimaliste) de ces adversaires. Cela semble un poil juste car le bluff reste mesuré et presque automatique sur certaines situations. En effet, peu de joueurs investissent des poissons quand la valeur de l'appât est seulement de deux points, pas assez rentable surtout qu'il existe deux cartes valant trois points, d'où un intérêt presque nul d'investir une précieuse carte Prise (pour le pêcheur). De même sur les valeurs Appât de 4 ou 5, rares sont les joueurs qui ne tentent pas une mise de un ou deux poissons, ou davantage s'ils accumulent beaucoup de retard dans la course aux points. On tente le tout pour le tout.

Fish fish propose un bluff convenu avec un renouvellement modéré. Cependant, avec des configurations de quatre ou cinq personnes, Fish fish retrouve de la consistance et finalement, on ne boude pas son plaisir de partager un jeu intergénérationnel qui ne nécessite pas une prise en main complexe, le temps d'une vingtaine de minutes. A moins de quatre, Fish fish est franchement poussif et au delà de cinq, les parties s'éternisent un peu et on s'ennuie, pas le signe d'une réussite incontestable.

 

La conclusion de à propos du Jeu de cartes : Fish fish [2013]

Amaury L.
55

Fish fish s'appuie sur des mécanismes simples qui conviennent parfaitement pour un public familial. Avec son bluff léger et ses illustrations sympathiques, Fish fish demeure agréable à quatre ou cinq joueurs le temps de quelques parties. Toutefois, on remarque une faible durée de vie. On passe vite à autre chose. Une pêche sympathique mais pas mirobolante.

Que faut-il en retenir ?

  • Jeu de bluff familial.
  • Jeu plutôt rigolo.
  • Le matériel sympathique.

Que faut-il oublier ?

  • Ne fonctionne pas toujours.
  • Durée de vie très faible.

Acheter le Jeu de cartes Fish fish en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Fish fish sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+