75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de société : Boss Monster
Boss Monster >

Critique du Jeu de société : Boss Monster

Avis critique rédigé par Maxime C. le mercredi 18 avril 2018 à 0900

Le rétrogaming en jeu de cartes

​​Plus qu’une tendance, le rétrogaming s’est imposé depuis quelques années comme un genre à part. Un retour dans le passé, une nostalgie qui nous ramène à nos souvenirs d’enfance et qui couvre tous les secteurs : jeux vidéo, livres ou encore cinéma (Ready Player One, Pixels). A notre connaissance, le rétrogaming n’avait pas encore atteint le jeu de société, mais c’est maintenant chose faite avec Boss Monster chez Edge, et 8 Bit Box en fin d’année chez Iello.

​​Vous aussi vous avez passé des heures dans les donjons 8 bits à braver les dangers et combattre tout un tas de monstres ? Être un Héros, ça va 5 minutes, mais le côté obscur vous fait de l’œil ? Bienvenu dans Boss Monster ! A l’instar du jeu vidéo Dungeon Keeper, vous incarnez le Boss d’un donjon dont le passe-temps favori est de construire des Salles pour y attirer des Héros afin de les tuer pour récupérer leurs Âmes. Et comme tout passe-temps, c’est plus fun quand on le fait entre potes avec un peu de compétition. Le but est d’être le premier Boss à récupérer 10 Âmes, ou d’être le dernier survivant car les Héros ne se laisseront pas faire pour autant et la 5e blessure est mortelle.​

Boss Monster Matériel

Je ne suis pas un héros !

Les règles sont très simples. Vous commencez la partie avec un Boss, 5 cartes Salle et 2 cartes Sortilège tirés au hasard. Votre Boss possède un niveau d’XP qui correspond à votre initiative, et un bonus de montée de niveau activée une fois dans la partie.

A chaque tour, autant de Héros que de joueurs sont placez « en ville » puis chaque joueur pioche une carte Salle. Chaque Héros a une appétence pour un type de trésor. Pour l’attirer, vous devez avoir plus de trésor que vos adversaires pour le trésor recherché par le Héros. Pour cela, à chaque tour les joueurs choisissent une nouvelle salle s’il le souhaite pour l’ajouter à leur Donjon. Il est possible soit d’agrandir le Donjon dans la limite de cinq salles visibles, soit de construire sur une Salle déjà présente.

Boss Monster Héros

Après cette phase de construction, vient le moment tant attendu de l’entrée des Héros dans les Donjons. Les Héros s’aventurent un par un dans le donjon possédant la valeur de trésor la plus élevée correspondant à la leur. En cas d’égalité, le Héros (ou les Héros) concerné reste en ville jusqu’au tour suivant. Quand un Héros rentre dans une salle, on lui retire autant de point de vie que de dégâts fait par la Salle. Si le Héros est tué, le Boss récupère son Âme, sinon il continue vers la prochaine Salle. Si le Héros n’est pas tué après la dernière Salle, le Boss prend un point de dégât. Et pour se faciliter la tâche ou compliquer celle des autres joueurs, des cartes Sortilèges peuvent être jouées pendant l’une des deux phases ou à tout moment selon la condition indiquée.

On continue ainsi ces phases de Construction et d’Aventure jusqu’à ce qu’un Boss atteigne 10 Âmes ou qu’il ne reste plus qu’un joueur.

Boss Monster Cartes Salle

Viens chercher bonheur jeune Héros !

Boss Monster a l’avantage d’être à la fois léger, simple à prendre en main et d’avoir pour autant des mécaniques intéressantes, à commencer par la construction des Salles. La possibilité de pouvoir soit agrandir le Donjon soit construire sur une Salle existante est bien pensée. On va pouvoir jouer avec ça pour avoir plus ou moins de symboles Trésors différents, mais aussi de pièges mortels. Les Salles ont l’avantage d’avoir de nombreuses possibilités de combos, et la destruction de Salle en fait partie. Il est tout à fait possible de construire sur une Salle en sachant pertinemment que l’on va la détruire, pour révéler celle du dessous et profiter à nouveau de ses effets. Un autre point à prendre en compte : Construire sur une Salle, c’est éventuellement renoncer au symbole Trésor de celle du dessus. On doit faire des choix tout au long de la partie entre les symboles présents dans notre Donjon pour s’adapter aux Héros qui arrivent, tout en optimisant notre Donjon pour le rendre plus puissant. Malheureusement piocher une seule carte Salle par tour, c’est mince et favorise le hasard. Malgré tous les combos possibles, on a plutôt le sentiment de subir que faire des choix. La communauté propose des variantes pour palier à ce problème, mais c’est dommage que ce ne soit pas intégré directement dans les règles.

Boss Monster Cartes Boss

Attirer les Héros, c’est bien, mais il faut garder à l’esprit qu’il faut les tuer en un tour. Il faut optimiser son Donjon, tout en étant fourbe envers les autres joueurs pour leur redonner volontairement une majorité qu’ils ne souhaitent pas afin d'essayer de les blesser. Malheureusement l’interaction entre les joueurs s’arrête là. Il y aura certes quelques sorts lancés de temps en temps, mais c’est plutôt léger… à l’exception du sort de Gel qui est très efficace. Trop ? Il permet de désactiver complètement une Salle jusqu’à la fin du tour. Si cette Salle offre un combo puissant, ce sortilège peut réduire drastiquement la force d’un Donjon et tuer le joueur en un tour. Ça nous est arrivé…

Nostalgie quand tu nous tiens

Vous l’avez compris, nos parties de Boss Monster ne nous ont pas déplu, mais nous ne sommes pas complètement emballés non plus. Mais que dire du matériel ? Ah !!!! Alors là oui on a les yeux qui pétillent ! Une belle boite qui nous rappelle notre enfance et les jeux Nes. De nombreuses cartes aux illustrations pixellisées avec beaucoup de clins d’œil à de nombreuses références. Il faut avouer qu’avec une telle qualité, Boss Monster a de quoi nous séduire ! C’est bien là la force du rétrogaming. Jouer avec les sentiments, les bons souvenirs et notre côté collectionneur quelque soit la qualité du contenu tant que l’enrobage est séduisant. Et puis il faut bien le reconnaître, si le jeu est perfectible, il reste agréable à jouer avec des parties courtes. Alors pourquoi ne pas se laisser tenter ?....

Boss Monster Boite de jeu

La conclusion de

Si vous êtes nostalgique des consoles 8bit, que vous avez les yeux qui pétillent lorsqu’on vous parle de retrogaming, Boss Monster a de quoi vous séduire. Avec sa boite rappelant les jeux Nes, ses illustrations pixelisées, ses nombreux Easter Eggs et un thème alléchant, difficile de ne pas être tenté. Pour les autres, Boss Monster est un jeu rapide, facile à prendre en main et agréable à jouer, mais pas exempt de tout défaut. Les parties manquent d’interaction entre les joueurs et le hasard est un peu trop pénalisant. Pour contrebalancer ses défauts, sa force est d’avoir des règles ajustables à notre guise avec des variantes proposées par la communauté Boss Monster. Difficile donc de noter ce jeu. Notre côté fan de rétrogaming a été séduit, mais notre côté joueur avertis de jeu de société ne peut pas s’empêcher de lui reprocher les défauts de ses règles de base…

Que faut-il en retenir ?

  • Un matériel de qualité avec de nombreux Easter Eggs
  • Une mécanique de construction de Salle intéressante
  • De nombreux combos
  • Des Boss personnalisés
  • Desvariantes proposées par la communauté

Que faut-il oublier ?

  • Manque d'intéraction entre les joueurs
  • Un peu trop de hasard

Acheter Boss Monster en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Boss Monster sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Boss Monster

En savoir plus sur l'oeuvre Boss Monster