75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Dark Bane : La Dynastie du Mal >

Critique du Roman : Dark Bane : La Dynastie du Mal

Avis critique rédigé par Bastien L. le dimanche 20 juillet 2014 à 16:37

Histoires de Sith

« Dark Bane, le Seigneur Noir des Sith, repoussa les couvertures et fit passer ses jambes hors du lit pour poser les pieds sur le marbre froid du sol. Il inclina la tête d'un côté, puis de l'autre, et força légèrement pour chasser la raideur dans son cou et ses épaules à la musculature puissante. »

En instaurant la règle de deux censée apporter La revanche des Sith, Dark Bane sait qu'il doit mourir. De la main de son apprentie qui doit convoiter le pouvoir normalement. Mais instaurer une règle et savoir si elle est capable de se réaliser sont deux choses bien différentes...

Conçue comme une trilogie, l'histoire de Dark Bane s'est avérée assez passionnante à suivre grâce aux talents de conteurs du Canadien Drew Karpyshyn. En deux romans, on avait vécu l’ascension de Dark Bane au sein de la Confrérie des Sith puis l'instauration de la Règle de Deux aux côtés de son apprentie Zannah. Deux personnages forts qui ont mûris et progresser dans le Côté Obscur pendant deux livres prenant place sur plusieurs décennies. L'auteur casse ici un peu le rythme avec une histoire bien plus resserrée dans le temps censée montrer la fin de Bane et la passation de pouvoir entre le maître et l'apprentie. Néanmoins, tout ne se passe pas comme prévu pour notre Seigneur Noir des Sith.

Tout d'abord, Bane n'est plus tout jeune et commence à ressentir les effets de sa conquête du pouvoir et d'un corps transformé par le Côté Obscur. Deuxièmement, il commence à avoir des doutes sur les capacités de Zannah tant elle manque d'envie de le renverser. Les Sith doivent se perpétuer en s'affrontant violemment pour le pouvoir, pas en attendant que le Maître meurt de vieillesse. Il s'intéresse donc à un ancien Sith ayant apparemment percé le secret de la vie éternelle mais doit partir à la recherche de ses secrets sans révéler ses intentions. De son côté, Zannah est maintenant une guerrière plus que redoutable et pas aussi patiente que son maître le suppose quand il l'envoie sur une planète minière à la recherche d'artefacts Sith afin de l'occuper. Elle sent que quelque chose se trame et décide de partir à la recherche d'un apprenti pour enfin prendre le pouvoir.

Cette recherche d'artefacts va mêler les Sith à la planète Doan qui connaît une grave crise sociale et politique puisque l'héritier du trône vient d'être éliminé par des révolutionnaires. Les responsables sont rapidement tués par une mercenaire se faisant appeler la Chasseuse. Elle a été engagée en secret par Lucia, la garde du corps de la princesse Serra. Malheureusement, un Jedi dépêché par le conseil est tué par la mercenaire alors qu'il parlementait avec les révolutionnaires faisant que Serra est obligé de sauver les apparences devant les autorités de la République. Ce voyage diplomatique lui permet d'apprendre que les Sith existe toujours et elle décide d'engager la Chasseuse pour éliminer Bane. Tout ce beau monde va donc se croiser et révéler plus de liens qu'ils en avaient en apparence donnant un final évidemment aussi explosif que dramatique.

On retrouve donc avec plaisir une visions assez sombre de l'univers Star Wars avec de véritables méchants, des anti-héros égoïstes aveuglés par leurs soifs de pouvoir ou simplement de vengeance. Des personnages avec peu d'humanité et un côté lumineux ayant du mal à exister. Autre point positif, Drew Karpyshyn sait toujours y faire dans la description des combats afin de les rendre intenses et douloureux pour leurs participants. Néanmoins, le roman comporte des défauts importants à commencer par la multiplication de personnages pour seulement 350 pages. L'enchaînement des chapitres est bancal puisque seuls les deux Sith nous intéressent vraiment et il faut attendre les 80 dernières pages pour être pleinement satisfait. La force des anciens romans était justement de faire grandir les personnages sur un temps très long ce qui n'est malheureusement pas le cas ici. Cette trilogie perd donc un peu de cette force narrative qui faisait grandement son charme.

63

La Dynastie du Mal est une conclusion un peu bancale pour ceux ayant adoré l'histoire de Dark Bane. L'auteur décide ici de casser le rythme parfait des tomes précédant et semble rajouter des personnages et intrigues pour faire gonfler le nombre des pages. Malgré ses défauts, le livre se lit avec plaisir tant on aime avoir cette vision sombre de Star Wars. Le final mêlant action et tragédie vaut aussi le coup d'œil

Critique de publiée le 20 juillet 2014.

Acheter Dark Bane : La Dynastie du Mal en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Dark Bane : La Dynastie du Mal sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !

Les autres critiques de Star Wars