75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : La guerrière fantôme #1 [2012], par Gil P.

Avis critique rédigé par Gil P. le mercredi 30 janvier 2013 à 15h14

Je rêve ou tu es un fantôme ?

La Guerrière Fantôme est un petit pavé : une taille assez classique de 480 pages, belle typo de bonne taille et soignée, une image de couverture soignée et classe et pourtant un poids certain. Pourquoi? parce que le papier de cette édition est assez gros et fait de ce livre un bel objet en soit.

Maintenant ce ne serait pas aussi sympa si l'histoire en elle-même n'était pas passionnante. Je ne suis pas le plus grand lecteur de l'équipe et d'ailleurs il m'a fallu un certain temps pour le finir (encore qu'à côté d'un Robert Jordan, c'est court) mais tout ce temps a été un vrai plaisir. D'ailleurs je lis très peu d'auteurs français et cela a été pour moi l'occasion de voir que le style un peu plus détaillé qui me semble être relativement typique est ici agréablement ajouré par l'insertion de sensations, de conditions climatiques (j'adore la météo que voulez-vous...) et d'une psychologie un peu plus complexe qu'à l'habitude.

Si vous cherchez un univers un peu original que vous aimez les créatures fabuleuses (animaux parlants et ayant leurs propres sociétés) et que vous êtes prêt à y investir un peu d'intellect, ce roman est fait pour vous. Sans proposer un univers aussi complexe qu'un Tolkien, les interactions et les sociologies développées ici sont néanmoins un peu plus complexes que dans les romans d'héroic fantasy habituels et c'est pour le mieux. Ce que j'ai particulièrement apprécié c'est que Syven, dont c'est le deuxième roman, apporte sa féminité à une histoire de guerre sans en faire une histoire de fille. Macho le critique ? Non, non, laissez-moi redéfinir ce que je viens de dire : les émotions décrites sont clairement plus fines et plus détaillées qu'à l'habitude. J'avais déjà eu cette impression en lisant Janny Wurts et c'est raffraichissant. Mais au contraire de Wurts, Syven ne se concentre pas du tout exclusivement sur les joutes diplomatiques de ses personnages (ce qui est le propre de La Trilogie de l'Empire co-écrite avec Raymond E. Feist), elle nous présente une vraie guerre dans son monde imaginé et maintient sa sensibilité dans ce monde de brute. Vous ne serez jamais perdu car les éléments de cet univers sont bien connus mais l'histoire apporte son lot d'originalité et le point de vue est clairement différent des romans habituels du genre.

La conclusion de à propos du Roman : La guerrière fantôme #1 [2012]

Gil P.
80

Un vrai plaisir à lire, à posséder et à faire découvrir en quelque sorte.

Que faut-il en retenir ?

  • une écriture originale
  • des sensations
  • des dragons!!

Que faut-il oublier ?

  • une petite longueur, au milieu, avant l'explosion de l'action

Acheter le Roman La guerrière fantôme en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La guerrière fantôme sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+