75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de rôle : Mississippi
Mississippi >

Critique du Jeu de rôle : Mississippi

Avis critique rédigé par Heikel L. le vendredi 23 septembre 2011 à 0811

Tales of The Spooky South - La Légende du Blues

Le jeu Mississipi, Tales of the Spooky South est sorti le 3 septembre chez XII singes dans la gamme Intégrale. Une gamme qui fournit aux joueurs des jeux complets. C’est donc en toute logique que l’on retrouve dans le pack un livre de base qui compile le background et les règles, un écran souple à trois volets et un livret des secrets contenant une campagne. Ce jeu est écrit par Tirodem et illustré (entre autres) par Olivier "Akaé" Sanfilippo. Des membres du collectif Forgesonges sont également partie prenante dans ce projet (n’oublions pas que l’on doit à ce même collectif les Ombres d’Esteren).

Le jeu se passe entre les années 1920 et 1930 dans le sud des Etats-Unis en pleine prohibition. Le Ku Klux Klan fait se battre blancs et noirs, les maisons brûlent après leurs processions. Les fédéraux de l’A.T.F. traquent les petits producteurs d’alcool et les revendeurs d’armes. La mafia italienne sévit le long du Mississipi. Malgré ce décor qui s’inspire de l’histoire, le jeu se passe dans une période fantasmée. Dans cette époque, les forces du Malin rôdent, le vaudou est pratiqué par des voies néfastes du Quimbanda. Les pauvres hillbilly du sud pleurent parfois dans leurs chaumières. Mais, la flamme du blues est là...

Dans le Sud des Etats-Unis, la légende qui raconte que le Diable est venu en Géorgie est vraie. Il aurait défié le célèbre musicien Johnny de Georgie et aurait perdu le pari qui lui aurait fait gagner son âme. Ceux qui chantent la défaite du Malin disent que le prix gagné par Johnny est un violon d’or. Outré, humilié, le Diable jura de lui faire payer cet affront. Depuis, Vaudou et forces du mal unis sévissent le long du Mississipi. Mais c’est sans compter sur une force naissante qui va s’opposer aux séides du mal. Des hommes et des femmes qui ont en eux la flamme du blues vont se dresser. Qu’ils soient des Bluesmen ayant vendu leur âme aux carrefours, qu’ils soient des brutes épaisses, des binoclards français ou encore des jeunes afro-américains, tant que la flamme est en eux, ils pourront s’opposer à ce fléau. C’est ainsi que se fait et se défait la légende dans Mississipi, Tales of the Spooky South.

1. L’univers

Entre chansons de blues et descriptions des villes qui longent le Mississipi, le livre de base nous plonge dans cette ambiance mystique et fascinante du sud des Etats-Unis. L’écriture nous aide beaucoup à cerner les principaux endroits où se déroule l’action. On apprécie lire le livre et on se délecte du contexte dépeint par l’auteur. Chaque morceau de backgroung s’accompagne d’une histoire, d’un couplet de musique, et on peut dire que ça rajoute cette petite touche d’originalité qui donne à Mississipi une saveur unique. Celle des bayous malfamés où sont entonnés les rites vaudous, des vieux bars d’où s’échappent les bruits d’instruments qui façonnent le blues, ou encore des vielles maisons de moonshiner qui dans leurs établis produisent de l’alcool avec la peur des fédéraux. Le décor est posé et d’une très belle manière.

 

2. Les personnages

Dans le jeu vous incarnez des personnages issus des basses couches de la population, des hobos, des vagabonds, etc.. Plusieurs archétypes existent mais vous avez une spécialité que Prométhée, le gardien des carrefours vous a légué : c'est la flamme du blues. Vous êtes alors guidé par Jhonny le légendaire violoniste et Orphée le joueur de banjo héritier du Baron Samedi. Investi par la puissance du blues vous devez repousser le Malin, ses hordes de démons et les sorciers maléfiques pratiquant le Quimbanda, branche sombre du vaudou.

Vous endosserez peut-être le rôle du « Bluesmen », instrument de musique à la main, chantant avec mélancolie. Ou qui sait ? Vous serez peut-être le « Bon Pote » cultivé et poli, la  « Belle Blonde » sulfureuse et assoiffée de liberté ? Ou encore le « Bandit Intriguant » fourbe et manipulateur. À moins que vous ne jetiez votre dévolu sur une « Brute Epaisse » ou un « Binoclard Ambitieux ». Tels sont les archétypes que propose Mississipi, Tales of The Spooky South. Auxquels viendront s’ajouter, bien sûr, les différentes provenances ethniques. Du redneck à l’afro-américain en passant par le sicilien et le cadien vous trouverez assurément de quoi vous faire un personnage atypique dans le décor posé par le jeu.

 

3. Le système et les règles

Le jeu utilise le d20 et des d6 en tournant sur l’excellent DK System de John Doe. Véritable alternative au système D20 de D&D très tactique celui-ci le reprend en lui retirant ces travers qui brisaient la fluidité des parties. Ce système est utilisé par de nombreux jeux tels que Mahamoth, Khaos 1795 ou encore Plagues - DK. On le retrouve ici dans Mississipi, avec une petite touche pour le personnalisée. On regrette tout de même que le jeu ne dispose pas d’un véritable système pour lui seul car c’est un jeu à part entière. Heureusement que le système dK est très bon et a déjà fait ses preuves et heureusement aussi, il est personnalisé.

La particularité du dK système est de proposer des Krâsses, une réserve de d6 que peuvent utiliser les joueurs (nombre limité en début de partie) pour améliorer leurs jets ou faire appel à des pouvoirs spéciaux. En contrepartie ces dés sont ajoutés à une réserve du MJ qui peut les utiliser de même manière. Dans Mississipi, les Krâsses sont des Devil’s Kind et la réserve du MJ le Devil’s Kauldron.

Ces petites subtilités personnalisent le système sans pour autant en faire un point constitutif du jeu.

 

4. Pack tout en un

La gamme Intégrale, bien connue chez les XII singes, nous offre des jeux complets dont fait partie Mississipi, Tales of The Spooky South. C’est une véritable force pour ce titre qui regroupe livre de base, écran et livre des secrets. Inutile de dire qu’avec tout ça en main vous avez de quoi passer de longues heures de jeu, surtout que le supplément des secrets contient une campagne en 4 scénarios. Bien que courte elle est une véritable alternative au scénario one-shot sans lendemain et aux longues campagnes dont ont a du mal à voir la fin.

En plus d’être excellent de par son histoire et son univers, Mississipi est un jeu qui se suffit à lui-même. Tous les éléments sont à l’intérieur, il ne reste plus qu’à jouer. On fera fi de son système de jeu très peu personnalisé mais qui est tout de même excellent et rôdé sur d’autres jeux, ainsi que son format trop court (eh oui on en voudrait plus).

La conclusion de

Je ne mâche pas mes mots, Mississipi est une très belle réussite, un jeu qui donne envie de se mettre autour d’une table dès qu’on a lu les premières pages. Bien qu’il soit court, il est un concentré d’un univers mystique, légendaire et musical. Parsemé de nouvelles et autres chansons il est écrit avec finesse mais dispose d’un système de jeu plutôt léger. Il s’imposera tout de même dans votre ludothèque comme un jeu d’ambiance atypique. À mettre entre toutes les mains !

Que faut-il en retenir ?

  • L’ambiance de l'univers
  • Jeu tout en un
  • Livre très bien écrit
  • Archétypes de personnages bien choisis

Que faut-il oublier ?

  • Campagne un peu courte
  • Contenu qui manque de profondeur par moment
  • Système dK générique trop peu personnalisé

Acheter Mississippi en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Mississippi sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+