75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu de cartes : Salade de cafards [2011], par Amaury L.

Avis critique rédigé par Amaury L. le samedi 18 juin 2011 à 19h14

Quand la salade tourne vinaigre...

« Chef Cafard, y'a plus de poivrons », s'exclame l'apprenti cuisinier. « Pas grave, t'as qu'à mettre de la tomate, c'est la même couleur, les clients ne s'en apercevront pas », répond le chef avec un sourire goguenard.

Une salade verte.

Regardons les composants de cette salade légèrement bizarroïde. Tout d'abord 112 cartes Ingrédients traditionnels réparties en quatre légumes distincts, la tomate, le poivron, le choux-fleur et la salade verte. Évidemment, les seize cartes Cafards embêtent le monde en infestant de leur présence les légumes ci-dessus. Les illustrations sont l’œuvre de Rolf Vogt et garde une cohérence graphique avec le premier opus de cette série sur les cafards, le Poker des cafards.

Une salade bien composée...

Ne pas raconter de salade...

On distribue équitablement entre tous les joueurs les 128 cartes (32 par personne à quatre participants par exemple). Le but du jeu sera de se débarrasser de toutes ses cartes en premier.

A son tour, un joueur retourne la première carte de son paquet et nomme sans mentir le légume dessiné, poivron s'il s'agit d'un poivron. Le joueur suivant fait de même mais avec l'interdiction de répéter le mot utilisé précédemment. Si sa carte est un poivron, il doit dire au choix tomate, salade ou choux-fleur. En cas d'erreur, le fautif s'empare de toutes les cartes déjà retournées.

Il existe des cartes Cafards qui interdisent de prononcer un légume en particulier (le choux-fleur, par exemple). Lorsque cette carte est retournée, le joueur clame « Cafard » et entame une seconde pile. La partie se termine quand un joueur n'a plus de cartes.

Les cartes Cafards qui te pourrissent ta salade...

La salade qui rend fou...

Après un Poker des cafards bluffant (lire la critique), les cafards envahissent nos tables de jeu avec l'arrivée de cette Salade de cafards vraiment perturbante. La lecture des règles ne laissent pas présager du foutoir et de l'amusement engendrés par ces cafards foutrement capricieux. L'auteur Jacques Zeimet malmène des années d'apprentissage éducatif où chaque mot appris s'associe à une image ou un objet précis. Il trouble nos réflexes oraux spontanés en obligeant les participants à nommer différemment un légume de notre quotidien. Appeler une tomate un choux-fleur n'est pas une chose aisée, surtout quand un temps minimal pour réagir est imposé, à peine trois secondes. Les bégaiements, les bafouillages agrémentent les parties et les fous rires stimulent agréablement les conduits auditifs. Afin de ne pas paraître nigaud, une concentration intellectuelle constante demeure indispensable pour éviter les erreurs « bêtes ».

Toutefois, on remarque qu'une fatigue intellectuelle s'installe rapidement si on enchaîne les parties. Une lassitude et un désintéressement légitimes gagnent les participants, surtout si la nuit est bien avancée. Salade de cafards garde sa légèreté rigolote et son dynamisme sur une ou deux parties, guère au delà. De plus, avec l'entraînement, les erreurs surviennent moins fréquemment, amenuisant forcément l'intérêt de l'ensemble et son aspect amusant. A ce moment, le coupler avec la Soupe des cafards allonge la durée de vie et le plaisir. Une salade composée rigolote !

Les ingrédients de ta salade.

La conclusion de à propos du Jeu de cartes : Salade de cafards [2011]

Amaury L.
70

Salade de cafards est un jeu faussement simple où les neurones se mettent rapidement en ébullition si l'on souhaite minimiser ses erreurs. Une concentration intellectuelle demeure indispensable et même ainsi les hésitations involontaires pullulent, créant une source inépuisable de bonne humeur et de rires spontanés. Toutefois, difficile d'enchaîner au delà d'un couple de parties, si on ne veut pas user précocement la ficelle ludique de Salade de cafards, la fatigue et la lassitude intervenant obligatoirement. Une salade à consommer avec modération, sinon risque d'indigestion.

Que faut-il en retenir ?

  • Logique intellectuelle particulière.
  • Très amusant une ou deux parties.
  • Neurones en ébullition.

Que faut-il oublier ?

  • Trop long à 2 ou 3 joueurs.
  • Lassant après deux parties consécutives.

Acheter le Jeu de cartes Salade de cafards en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Salade de cafards sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les cafards