75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : La Marque
La Marque >

Critique du Roman : La Marque

Avis critique rédigé par Stéphanie R. le lundi 8 mars 2010 à 1836

Kushiel T1

Roman de fantasy publié aux éditions Bragelonne, premier tome d'un cycle écrit par l'auteure américaine  Jacqueline Carey qui connait désormais un franc succès à travers le monde. Ce premier livre met en scène Phèdre nò Delaunay, vendue à un noble, qui lui apprendra à se servir de son don marqué par le signe de Kushiel, don certes cruel, mais qui lui vaudra une place importante au sein de la noblesse d'Angeline ; grâce à son statut de courtisane unique en son genre et lui attirera bon nombre de faveurs.

Ainsi donc, nous découvrons ici une héroïne pleine de charmes au service d'une intelligence et d'un courage qui lui vaudront des épreuves qui la mèneront bien au-delà de la seule Terre d'Ange, qui n'est pas sans rappeler la France. Pour une fois, nous suivons le parcours d'un personnage féminin, qui ne se borne pas à jouer un rôle de façade pour mettre en avant un personnage masculin, mais plutôt une courtisane, un temps élève d'un noble, qui dévoilera les secrets de nobles qui sévissent sur Terre d'Ange ; une contrée bien malmenée et qui se trouve alors dans un équilibre précaire.

La présence d'une religion complexe, et fortement ancrée dans la vie des personnages, ajoute un plus à l'histoire et aux personnages qui en deviennent d'autant plus attachants ou irritants et donc bien plus tangibles pour nous lecteurs. Rarement, je n'ai eu l'occasion de lire un livre où même les personnages secondaires attirent mon attention au point de m'attacher à eux ; je pense par exemple à Delaunay qui a acheté Phèdre et qui en fait une redoutable arme au sein de la noblesse, ou encore à Joscelin, fidèle protecteur de Phèdre, et même Melisande troublante de cruauté et de sadisme que nous avons hâte de retrouver dans le tome suivant bien malgré nous. L'auteure a su brillamment parsemer son récit de personnages hauts en couleurs qui, quoi qu'il arrive ne peuvent nous laisser de marbre.

Ensuite, le foisonnement de détails et le monde qu'a créé Jacqueline Carey accentuent encore plus mon enthousiasme concernant cette lecture. Comme énoncé précédemment, la religion a une grande importance dans l'histoire, une religion basée sur le principe suivant : « aimes comme tu le désires ». Cette notion même apporte un point positif non négligeable selon moi, une philosophie qui n'a certainement pas tout dévoilée et qui ne manquera pas de nous en divulguer plus tout au long du cycle de Jacqueline Carey. Cette originalité, parmi d'autres, donne un regain d'intérêt tant sur le fond que sur la forme, car l'auteur de ce roman possède une plume toute en harmonie qui va de paire avec l'élégance des d'Angelins. Effectivement, j'ai été touché par l'écriture douce et parfois incisive de l'auteur qui parvient avec brio à nous transmettre les émotions de Phèdre, mais aussi ce qui entoure ce personnage de fiction hors du commun.

La conclusion de

Enfin, je terminerais en souhaitant que les potentiels lecteurs gardent à l'esprit que ce roman de fantasy n'est certes pas sans quelques scènes érotiques mais n'est en aucun un roman à estampiller comme tel. Nous pouvons parler de roman de fantasy épique, de complots et de trames qui se chevauchent et parfois s'entremêlent mais en aucune façon le décrire de façon réducteur car même les scènes de violences trouvent une réelle justification, chose souvent trop rare dans les romans de fantasy. En somme, ce livre est à lire et à conserver dans sa bibliothèque tant pour l'esthétisme du livre que pour son contenu qui sort des sentiers battus et rebattus du genre. Il ne reste donc plus qu'à espérer que la suite soit à la hauteur des attentes, chose parfois difficile pour le second tome qui bien souvent perd de la splendeur du premier tome qui nous initie au monde et aux personnages.

Que faut-il en retenir ?

  • Les personnages Le style de l'auteur

    La complexité des croyances

Que faut-il oublier ?

  • Quelques longueurs

Acheter La Marque en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Marque sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Kushiel

En savoir plus sur l'oeuvre Kushiel