75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu Vidéo : Viewtiful Joe
Viewtiful Joe >

Critique du Jeu Vidéo : Viewtiful Joe

Avis critique rédigé par Bastien L. le vendredi 13 novembre 2009 à 1025

Let's get it on !

Testé sur PS2

Viewtiful Joe est ce qu’on appelle un jeu pour les joueurs, les vrais, les purs et durs, un jeu vraiment atypique qui ravit les excités du pad.

Créé par le tout nouveau, tout beau Clover Studio (filiale nippone du tout aussi nippon Capcom), Viewtiful Joe bénéficie d’un univers et d’une ambiance vraiment originaux. Ainsi on dirige le dénommé Joe fan de cinéma de genre qui lors d’une séance avec sa douce Silvia voit son héros préféré, le fatigué Captain Blue, perdre et sa fiancée se faire enlever dans l’écran. Lui aussi suivra dans le film se voyant conférer les pouvoirs de feu Captain Blue. A lui de délivrer sa dulcinée et de déjouer les plans des vilains du film. Ce qui saute à première vue quand on commence à jouer, c’est l’univers graphique fort qui apparaît à l’écran. En effet, le jeu est en cell-shading (c’est à dire un rendu très cartoon de l’ensemble avec des traits biens marqués) donnant l’impression d’évoluer autant dans un comics (puisqu’on incarne un super-héros) que dans un film avec des décors faisant un peu carton… Cela rend l’univers encore plus déjanté avec un scénario minimaliste riche en humour et de personnage hauts-en-couleurs comme un rhinocéros vert fan de motos et de rock. Le tout étant évidemment ultra référencé avec des renvois à Dracula, Les Dents de la Mer, Bioman mais surtout Star Wars sur la fin…


Concernant le jeu en lui-même, il faut d’abord savoir que chez Capcom et ses studios on aime faire des jeux un peu à l’ancienne avec une certaine difficulté qui les caractérisent. Donc oui, Viewtiful Joe est certes une expérience inoubliable mais assez ardue (même en facile il va y avoir du jeté de manette) qui rebutera pas mal de monde. Mais pour les hardcore gamers, c’est un véritable challenge qui pointe le bout de son nez. Sinon il s’agit plus ou moins d’un beat’em all matinée d’un peu de plate-forme et de quelques énigmes assez tordues. Puisqu’on est dans un film et qu’on joue un super-héros on a le droit à trois supers-pouvoirs : Ralentir le temps, l’accélérer et zoomer sur le personnage, le tout faisant que la multiplication des pains et autres coups de pieds deviennent encore plus rapides et précis, à vous d’adapter chaque pouvoir à chaque type d’ennemie, mais attention à ne pas trop en abuser car si la barre de pouvoir est vide, Joe se retrouve en tenue de geek face à des belligérants sachant profiter de l’aubaine. Et ils se feront un malin plaisir à vous mettre des bâtons dans les roues pendant sept longs épisodes avec toujours un boss à la clé et des sauvegardes bien espacées renforçant encore le côté jeu à l’ancienne. Les pouvoirs servent aussi à résoudre quelques énigmes comme ralentir le temps lorsqu’une goutte tombe se transformant en très grosse goutte pouvant solidifier de la lave ou encore accélérer les palles d’une hélice pour qu’elle aille plus vite, plus haut. On peut aussi en gagnant des points de style, acheter de la vie et quelques nouveaux combos.


Le tout a vraiment était fait intelligemment, reste que la durée de vie du soft est vraiment courte. Comptez entre 5 et 10 heures pour terminer le jeu et finalement une vingtaine d’heures pour en faire le tour complet (toutes les difficultés et les personnages à débloquer) ce qui est bien peu. Après si, comme moi, vous n’êtes pas du genre à recommencer un jeu plusieurs fois c’est vraiment court. Même s’il faut avouer que les longs niveaux offrent une vrai diversité entre le manoir hanté, le sous-marin en perdition ou encore la station spatiale. Par ailleurs, les possesseurs de PS2 (le jeu étant sorti auparavant sur GameCube) ont le droit à un joli bonus puisque les héros de Devil May Cry, premier du nom, auquel avaient participés une partie des développeurs de Clover Studio, apparaissent avec Dante en personnage jouable (pouvant donner des coups d’épée et tirer des balles) et Trish en demoiselle en détresse. Un petit plus fortement sympathique.

 

La conclusion de

Viewtiful Joe est donc un jeu franchement original mais franchement à l’ancienne qui est une sorte de déclaration d’amour à la culture pop et aux jeux d’avant par la talentueuse équipe de Clover Studio. Un premier essai vraiment réussi, dommage qu’il soit aussi court.

Acheter Viewtiful Joe en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Viewtiful Joe sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Viewtiful Joe

En savoir plus sur l'oeuvre Viewtiful Joe