75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu Vidéo : Dark Alliance 2
Dark Alliance 2 >

Critique du Jeu Vidéo : Dark Alliance 2

Avis critique rédigé par Bastien L. le vendredi 14 mars 2008 à 2031

Ca poutre et en mieux !

Version testée : PS2
Je dois dire qu’à l’époque l’annonce de la suite de Dark Alliance m’avait bien mis en joie ! La suite est en plus confiée au feu studio californien de Black Isle responsable des deux premiers Fallout et éditeur de pas mal de Baldur’s Gate.
Autant le dire tout de suite, le jeu est encore une réussite et fait même un peu mieux. Le scénario est la suite du premier et s’imbrique bien car on retrouve quelques personnages du premier opus. Donc les trois héros du premier épisode sont retenus prisonniers par un seigneur du mal qui veut se réapproprier la fameuse tour d’Onyx… Et pour le coup on a le droit à pas moins de 5 héros ! Dorn Redbear le barbare humain, Vhaidra Uoswiir la moine elfe noire, Ysuran Auondril le nécromancien elfe, Borador Goldhand le voleur nain et Allessia Faithhammer la prêtre humaine. Ils ont bien sur les capacités dignes de leurs races et de leurs fonctions comme bon nombre d’univers style heroïc-fantasy avec par exemple, le barbare tapant plus fort que tous et pouvant libérer une rage destructrice, la moine capable de faire de son corps un véritable antidote ambulant ou encore le nécromancien pouvant ressusciter les ennemis sous ses ordres. D’autant plus qu’à partir d’un moment chaque personnage se voit attribuer une quête annexe redonnant de l’intérêt à recommencer le jeu avec un personnage différent. Chaque quête délivrera en plus de nouvelles aptitudes dirigeant le personnage vers une nouvelle fonction ainsi le barbare devint aussi druide et la moine, une assassin.
Sinon, au rayon des nouveautés, elles sont appréciables entre le fait que les armures s’adaptent selon la personne qui la porte, on peut désormais alterner entre armes de jet (les flèches sont maintenant infinies et donc plus besoin d’un avoir, bien pour le poids de l’équipement, moins bien pour l’aspect gestion réelle de l’équipement), les armes à une main en deux fois ou une avec bouclier et les armes à deux mains. Cela multiplie les possibilités stratégiques, à vous de voir ce qui convient le mieux à chaque ennemi. Sans oublier les sorts et attaques spéciales qui sont multipliés et ne seront pas de trop. On améliore toujours les aptitudes de ses héros via un menu spécial renforçant le côté RPG tout comme la gestion de l’équipement qu’on achètera chez un marchand toujours prêt à faire du profit même quand la ville est assiégée ! On peut même améliorer notre équipement via des gemmes ce qui est un plus non négligeable… Dans le jeu, la porte de Baldur prendra un rôle plus central car il sera le point de départ de toutes les missions qu’on pourra atteindre à l’aide d’une carte et les niveaux visités sont variés entre un manoir glauque, des montagnes, grottes, plaines, villages… Le jeu est toujours aussi beau sauf quand cela zoome mais bon, c’est un réel plaisir de se balader dans les niveaux contre des ennemis variés avec toujours une ambiance sonore irréprochable que se soit la musique ou les bruits de combats voir des ennemis mais…
Et oui il y a un « mais » car les voix françaises souffrent de quelques problèmes entre le fait qu’elles soient moins fort que la musique, quelques oublis ou encore des rajouts bien malheureux… Et sinon il reste le scénario qui commence bien mais qui est vite expédié sur la fin et qui n’apporte vraiment rien et sombre dans le banal, du gâchis. Par ailleurs, la fin se refait dans la tour Onyx avec les mêmes ennemis que le précédent jeu… Dommage car le scénario se suivait bien avec des quêtes annexes liées aux conséquences du premier opus mais à la fin le jeu s’en inspire trop et bâcle son dernier acte.

La conclusion de

Un jeu encore une fois réussit avec de bonnes améliorations mais une fin qui déçoit. Néanmoins il reste toujours aussi génial à faire à plusieurs ce qui augmente grandement sa durée de vie

Acheter Dark Alliance 2 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Dark Alliance 2 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Baldur's Gate

En savoir plus sur l'oeuvre Baldur's Gate