75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Morsure
Morsure >

Critique du Roman : Morsure

Avis critique rédigé par Lucie M. le vendredi 17 août 2007 à 1914

Acceptation

Elena Michaels vit à Toronto. Cette jeune femme, à l’allure svelte et sportive, semble être une femme comme une autre. Elle partage son appartement avec son petit ami Philip, travaille comme rédactrice dans un magazine et réalise de nombreux projets pour sa vie future. Toutefois, Elena est une femme très secrète. Au fond d’elle-même se cache une nature effrayante et surnaturelle. Une seconde nature qui pourrait l’emporter sur la première. La vie d'Elena, déjà compliquée par cette lutte journalière, va devenir encore plus ardue quand un coup de fil énigmatique va lui rappeler qu'elle doit regagner sa Meute et au plus vite... La Morsure d’un Loup-Garou peut entraîner chez un être humain un changement brutal de comportement et de forme physique ; pourtant, elle peut, au-delà de quelques désagréments, assouvir une soif de liberté jamais inégalée sous la forme d’être humain. Cette Mutation peut être perçue comme un retour à la nature où nos instincts les plus spontanés sont enfin délivrés. Les Loups-Garous nous ont été souvent présentés comme des créatures sans foi ni loi dévorant tout sur leur passage. C’est là où l’imagination de Kelley Armstrong va intervenir et va changer ces idées préconçues grâce à Morsure.
Les premières pages du roman nous décriront comment Elena perçoit sa Mutation en Louve-Garou. Une Mutation douloureuse qui définira un tant soit peu la psychologie d’Elena ; prête à tout pour ne pas être trop tentée par sa seconde nature cachée. Kelley Armstrong nous décrira, dans un "Prologue" au style littéraire saccadé, les besoins et les sensations d’Elena sous sa forme de Louve. Une forme que celle-ci s’interdit avec force et conviction pour ne pas mettre en péril sa vie d’humaine. Cette interdiction nous apparaîtra d'emblée invraisemblable puisque la Mutation d’Elena sera vécue comme une sorte de délivrance, de libération conduisant vers une perception du monde tout à fait jubilatoire. Elena sera un personnage complexe tiraillé entre ses deux formes. En humaine, Elena sera constamment en train de contrôler sa conduite ne pas trop manger, ne pas trop montrer sa force surnaturelle, et surtout ne pas enclencher accidentellement une Mutation suite à des émotions trop impulsives. Sous cette forme, Elena ne sera à aucun moment sûre d’elle. Sûre de ses sentiments ; qu’ils soient amoureux ou sociaux. Tandis qu’en Louve-Garou, elle sera une sublime Louve au pelage blanc, emportée, joyeuse, courant à la liberté et ressentant toute l’assurance nécessaire pour être comblée.
Dans l’univers de Morsure, Kelley Armstrong décrira les Loups-Garous comme des créatures réfléchies et ne mettant pas en péril leur territoire en assassinant des humains. Des créatures sachant très bien contrôler leur transformation. Bien sûr, plusieurs sortes de Loups-Garous existeront. Il y aura les Cabots, des Loups-Garous n’appartenant aucunement à la Meute, désirant être libres d’errer où bon leur semble et commettant des horreurs sans noms. Toutefois, ces Cabots seront surveillés très sérieusement par la Meute dirigée par l’Alpha, l’autorité de celle-ci. Une sorte de Grand Sage pour guider et pour garder l'Héritage d'une Meute principalement masculine. Le gène de Loup-Garou ne se transmet qu’aux enfants de sexe masculins et jamais une femme ne naîtra Loup-Garou. Evidement, une Morsure entraînera l’état de Loup-Garou, mais très peu de femmes en supporteront le changement. Et c’est pour cela qu’Elena sera une exception à la règle et qu’elle sera tant convoitée. Convoitée par de nombreux autres Loups-Garous désirant prendre en même temps le contrôle de la Meute en destituant l’Alpha de son rôle.
Nous apprendrons donc à connaître et à comprendre le fonctionnement et la gestion d’une Meute de Loups-Garous à travers Jeremy, Clay, Elena, Antonio, Peter, Nick et Logan. Nous apprendrons que la gestion d’une Meute n’est pas de tout repos et qu’a chaque moment la vie de ses membres peut être mise en danger. Une vie quotidienne constamment menacée par des Cabots malfaisants entraînant des événements douloureusement violents et extrêmement dangereux pour la stabilité de la Meute. Nous serons immanquablement attirés vers certains des personnages grâce à leur conception et à leur histoire. Leur vie passée, nous sera révélée à travers le personnage central qui est bien évidemment Elena. Celle-ci sera, comme dit plus haut, un être complexe qui aura certaines réactions ou réflexions que toutes les femmes peuvent se faire. Nous apprendrons à la connaître et à énormément l’apprécier tout en avançant dans un récit attractif contenant tout ce qu’il faut pour que notre lecture soit agréable et captivante.
Kelley Armstrong nous envoûtera grâce à la création d’un univers fantastique sans faille enrichie par la présence de personnages attachants et aux réactions très réalistes. Un univers, d’ailleurs, fondé autour de créatures fantastiques très peu usitées dans la littérature de genre et notamment ne donnant pas lieu à la confection d’une histoire composée principalement de Loups-Garous ; comme il a été maintes et maintes fois réalisé sur les Vampires. Morsure débute en réalité une série de romans publiés dès 2001 en version originale sous le titre de Women of the Otherworld contenant déjà 7 tomes, dont un tome 8 sortira courant 2008, où Kelley Armstrong étoffe son univers avec de nouveaux personnages féminins possédant des dons surnaturels. En revanche, même si Morsure peut involontairement repousser le public masculin à cause de l’utilisation d’une héroïne, Kelley Armstrong ne plonge à aucun moment dans le romanesque, dit plus familièrement "fleur bleu", puisque le déroulement du récit possède à tout point de vue de la testostérone !

La conclusion de

Kelley Armstrong parvient à édifier un univers imaginatif et opulent possédant de plus une intrigue mise en valeur par un style littéraire incisif et à la teneur rythmée intensifiant notre besoin de connaître la suite des évènements. Un récit, qui plus est, soutenu par l'emploi de créatures fantastiques très peu usitées où se greffe de l’action, du rire, de l’amour et de la violence sanglante. Cette auteure canadienne, encore inconnue en France, est déjà reconnue en Angleterre et aux États-Unis grâce à sa série de romans Women of the Otherworld dont Morsure fait partie ; mettant en scène des héroïnes confrontées à leur nature surnaturelle. Souvent comparée à des auteures comme Anne Rice ou Laurell K. Hamilton, Kelley Armstrong a su innové dans la littérature de genre prouvant grâce à sa vigueur et un tempérament de feu, qu’une femme peut instinctivement être utilisée comme une héroïne au caractère bien trempé faisant passer pour mauviettes bien des héros masculins !

Acheter Morsure en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Morsure sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Femmes de l'Autremonde

En savoir plus sur l'oeuvre Femmes de l'Autremonde