75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : L'Hiver d'Helliconia
L'Hiver d'Helliconia >

Critique du Roman : L'Hiver d'Helliconia

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 8 juillet 2007 à 1555

L'hiver d'Helliconia

"Luterin était guéri. Délivré de la mystérieuse maladie. De nouveau en mesure de sortir. La couche près de la fenêtre, l'immobilité, les visites quotidiennes du maître d'école grisonnant -c'en était fini. Il pouvait emplir ses poumons de l'air vif qui régnait au-dehors..."

L'été est maintenant derrière, le froid refait son apparition et les humains semblent de nouveau promis à redevenir la race minoritaire sur la planète tournant autour des deux soleils Freyr et Batalix. Dans ce contexte, Luterin Shoderankit, l'héritier de la Grande Roue de Karrnabar, fait ses armes dans l'armée dirigée par l'Oligarque, qui impose sa volonté par des décisions arbitraires...

L'hiver d'Helliconia est le dernier de la trilogie d'Helliconia, cette grande fresque de plusieurs milliers d'années sur la planète aux deux races, Humains et Phagors, dont la suprématie varie selon les saisons. C'est seulement après la lecture de ce dernier volet qu'on peut apprécier la valeur de cet ouvrage, où Brian Aldiss a érigé une vraie grande civilisation, dont les rouages ne nous sont dévoilés qu'au compte goutte, ce qui nous rend (ce qui m'a rendu, plutôt, question de goût) la lecture assez pénible dans l'ensemble, à cause notamment des nombreuses descriptions dont Aldiss a le secret, car il fait attention au moindre détail pour affiner notre vision de ce monde étrange, au détriment de l'action pure et de l'intrigue. Car, en fait, il n'y en, pour ainsi dire, aucune. Exception faite du lien qui unit les humains et les phagors dans le processus final. Un secret de polichinelle, dans ce troisième volet.

L'hiver d'Helliconia conclut de ce fait de meilleure façon le cycle, l'attention sur la Terre étant plus accrue, ainsi que de l'évolution sur la station d'Observation Avernus, nous permettant de faire quelque pauses salvatrices. En conclusion, cette trilogie est une oeuvre de tout premier plan, mais réservé à un public avide de découvrir une civilisation entière, au moindre détail près, au détriment du rythme même de l'histoire.

La conclusion de

Troisième et dernier volet de la trilogie, l'hiver d'Helliconia m'a paru plus intéressant à lire, en partie grâce aux références plus nombreuses à l'histoire de la Terre en ce futur lointain.

Acheter L'Hiver d'Helliconia en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'Hiver d'Helliconia sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Helliconia

En savoir plus sur l'oeuvre Helliconia