75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Souvenirs du Futur
Souvenirs du Futur >

Critique de la Bande Dessinée : Souvenirs du Futur

Avis critique rédigé par David Q. le mercredi 1 novembre 2006 à 0258

Et si vous pouviez remonter le temps?

Nekan 2024 c’est l’histoire d’une société future où les villes sont organisées en strates permettant de séparer les gens d’un niveau de vie différent. C’est ce qu’on pourrait appeler une application à la lettre du terme « la France d’en bas ». Chacun ayant une puce dans le cerveau pour se connecter à divers réseaux, même ceux d’en bas, les gens se divertissent par des jeux en univers virtuels tandis que leurs moindres faits et gestes sont tracés par ces puces émettrices personnelles. Alors que les gangs se répartissent les quartiers de la ville basse, un de ces gangs a réussit à rentrer dans le réseau informatique militaire de la ville pour y découvrir leur prochaine arme de répression. La résistance s’organise alors en commando pour aller détruire cette arme avant qu’elle ne soit opérationnelle.
Le scénario est un assemblage de plusieurs clichés déjà-vu dans la SF d’anticipation, mais c’est réalisé avec soin et nous empêche de sombrer dans l’ennui. Certes ce n’est pas des plus original mais cela permet la mise en place rapide d’un univers dans la compréhension dépasse le contenu de la BD grâce à des non-dits et des sous-entendus adressés aux connaisseurs du genre. Là dessus vient se greffer l’histoire réellement originale de Nekan. Une histoire pleine d’humanité et grave qui se complexifie au fur et à mesure des pages. N’essayez pas d’y chercher des notes d’humour car il n’y en a pas et certaines des cases sont plutôt dures à voir, sans qu’il y ait de sang, mais parfois les regards et les mots sont plus puissants pour faire marcher l’imagination que de voir directement l’horreur de la guerre. Reste que le scénario devient intéressant en fin de tome et vous donnera envie d’en savoir plus.
D’un point de vue graphique, il faut avouer que c’est assez pauvre et simpliste. Seuls les personnages en gros plans bénéficient d’un supplément de détail dans les traits et les expressions quand les seconds plans sont vraiment traités avec dédain. Les décors sont pour la plupart un assemblage de vagues blocs de couleurs. On a tout de même l’impression de se trouver dans une ville futuriste mais une ville où on aurait gommé les détails – ou alors une ville vu par quelqu’un qui aurait perdu ses lunettes. C’est dommage car le style de Gardiol n’est pas mauvais. Il arrive à mélanger l’art du manga dont il est très inspiré et à le retranscrire dans une BD européenne sans pour autant perdre son identité. Certains personnages (Luan, Kimito) sont proches de ces personnages chers aux asiatiques mais d’autres sont résolument européens comme Akoden le rasta ou Hiban qui ressemble à un hispanique. Des cases sont très inspirées par les manga comme des vues de l’univers virtuel ou les traits typiques aux scènes d’actions de ces BD nipponnes. Malgré ce style personnel, le graphisme général est pauvre en détails et expressions et nous donne une impression de dessin fait à la va-vite.

La conclusion de

Un premier tome au scénario intéressant mais dont les dessins mériteraient plus de détails et de profondeur. De bonnes idées juchent cependant la BD qui, même si elle ne brille pas d’une originalité hors du commun, vous transportera dans son univers futuriste assez facilement.

Que faut-il en retenir ?

  • Une intrigues intéressante
  • Une sorte de manga à la française

Que faut-il oublier ?

  • Des dessins trop simplistes

Acheter Souvenirs du Futur en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Souvenirs du Futur sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+