75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Solstice d'Hiver >

Critique de la Bande Dessinée : Solstice d'Hiver

Avis critique rédigé par David Q. le mercredi 4 octobre 2006 à 05:25

Aie Aie Aie, Noël est difficile

Enrico est un jeune ado tout à fait normal, trop timide pour sortir avec les filles et submergé de devoirs. Ce n'est pas simple la vie, surtout quand on s'appelle Enrico (Macias en sait quelque chose). Mais c'est encore moins simple quand à 3 jours de Noel et pour vos quatorze ans, en guise de cadeau, votre propre mère vous offre un tisonnier et vous enferme dans une pièce obscure et sordide pour "réveiller votre vrai moi".
Le scénario de Magna Veritas (Marco Felicioni) ne s'encombre pas de détours ennuyeux. Ici on a droit au but en évitant les scènes à rallonge, ce qui donne à ce premier tome bien plus qu'un simple statut d'introduction des personnages. C'est véritablement l'histoire qui commence. La mise en scène et les dialogues sont directs et suffisent à cerner les personnages d'un coup.
Les graphismes sont en phase avec la Nouvelle Génération. A cheval entre le manga et la BD, les cases sont soignées et nous procurent un plaisir et un confort de lecture, même si quelques unes sont un peu confuses. Beaucoup d'effets sont obtenus directement sur ordinateur notamment tout ce qui concerne la lumière comme les halos et les divers éclairages. La BD joue d'ailleurs beaucoup sur les contrastes et le clair/obscur avec des couleurs parfois très lumineuses en opposition aux décors sombres. Une case très réussie est celle où l'on voit les jambes de la mère d'Enrico par transparence, sa jupe étant éclairée par derrière. Les personnages ont le style manga avec leurs grands yeux et leurs chevelures ébouriffées; ce style se retrouve aussi dans la dynamique des cases qui parfois sont remplies de traits pour symboliser le mouvement. Au final, cette BD est la rencontre réussie entre la culture européenne et asiatique, vivement la suite.

75

Magna Veritas fait une bonne entrée dans la collection NG en alliant un prix attractif avec un scénario intéressant et des dessins résolument NG. Un titre à découvrir.

Critique de publiée le 4 octobre 2006.

Que faut-il en retenir ?

  • Les jeux d'ombre et de lumière
  • Les nombreux rebondissements
  • La dynamique du manga, les couleurs en plus

Que faut-il oublier ?

  • Une ou deux cases pas claires

Acheter Solstice d'Hiver en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Solstice d'Hiver sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !