75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : La Rose des Vents #1 [2006], par Lujayne M.

Avis critique rédigé par Lujayne M. le dimanche 5 mars 2006 à 11h16

Plutôt prometteur

C'est finalement une bonne surprise que m'a reservé ce livre, grâce à un univers plutôt original qui arrive à éviter plusieurs des ecueils de la Fantasy. L'héroïne, Kallista, est une guerrière magicienne, une Naïtane, dans la société matriarcale d'Adara. Investie subitement de pouvoirs inconnus et redoutés, la voilà contrainte de découvrir comment s'en servir, et pourquoi elle en a été dotée. Outre Tarek, son garde du corps, cinq autres personnes très différentes vont l'accompagner dans cette quête. Les personnages principaux sont assez intéressants, même s'ils auraient gagné à être plus développés. Roc et Fox, les deux guerriers, Aisse, la femme battue, Obed, le marchand, et Belandra, le fantôme, ont chacun un gros potentiel, mais il est assez peu développé (notamment Belandra, dont on fait grand cas au début, et qui disparait comme ça au milieu du livre sans que cela ne perturbe l'histoire, ou encore Obed, dont le caractère entier aurait pu laisser présager quelques belles scènes). Kallista maitrise un peu vite ses pouvoirs, et une bonne partie du roman est malheureusement basée sur ses altermoiements amoureux (attention, certaines scènes pourraient choquer les plus jeunes), qui auraient mieux fait d'être réduits pour laisser plus de place aux autres personnages. Mais il y a malgré tout plusieurs bonnes idées, comme la pratique des ilians, ces mariages de couples, ou le système des castes chez les Tibrans, ou encore la magie de l'Ouest, qui rappelle la typique invocation des quatres élèments, avec cependant un petit plus. Dommage encore que l'Ordre de la Ronce, et le lieutenant Jon, prometteurs, disparaissent également très vite de l'histoire. Sur un côté plus prosaïque, on s'étonnera qu'une grossesse soit visible à 6 semaines (puisque c'est l'écart entre les deux grossesses des héroïnes, écart qui parait de plus singulièrement petit étant donné les évènements qui se déroulent entre les deux).

La conclusion de à propos du Roman : La Rose des Vents #1 [2006]

Lujayne M.
60

C'est une histoire assez prenante, avec des personnages intéressants et un monde bien dessiné, qui laisse présager beaucoup de bonnes choses. Malheureusement, l'auteur s'appuie trop sur les hésitations amoureuses de son héroïne, et ne développe pas assez les autres personnages, pourtant intéressants, quand elle ne les supprime pas tout bonnement de l'histoire sans explication... On espère donc que la suite, si suite il y a, réussira à développer tous ces élèments, car il y a quand meme beaucoup de plaisir à lire cette histoire !

Que faut-il en retenir ?

  • le système de magie
  • les ilians
  • des personnages sympathiques

Que faut-il oublier ?

  • trop d'atermoiements
  • des personnages qui disparaissent sans raison

Acheter le Roman La Rose des Vents en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Rose des Vents sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de La Rose des Vents