75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
La chute de l'empire ecclésiastique >

Critique de la Bande Dessinée : La chute de l'empire ecclésiastique

Avis critique rédigé par David Q. le mercredi 4 janvier 2006 à 05:45

Les Shiva-teks à l'attaque

2166. La nouvelle Jérusalem, devenu le centre du monde où toutes les religions sont représentées, est menacée par deux transports de bombes nucléaires qui se dirigent droit sur elle. Sans défenses, la ville est alors évacuée pour parer à la catastrophe. Yiu est sur place pour essayer de contrer le désastre à venir.
Grace à des dessins traditionnels de qualité, Guénet nous plonge au coeur de l'action et des ambiances de ce monde futuriste particulier. En effet, la technologie y côtoie des religions encore fortes et réunies sous le symbole de Jerusalem. Ici, les contre missiles sont des Shiva-teks mécanisées en titane nano renforcé et aux six bras destructeurs, là, les nones s'occupent des expériences sur l'ADN des enfants.
La foi en "un" Dieu est omniprésente dans l'album et de nombreux dialogues et mises en situations resteront obscurs au profane. Les phrases bibliques emplies d'ésotérisme et de prédiction jalonnent les pages de l'album, installant une ambiance de fin du monde propre aux évènements décrits. Les quelques notes d'humour n'allègent que très peu cette ambiance étrange et pesante qui vous fait arriver à la dernière page plus rapidement qu'il n'y parait. Mais c'est le combat entre Yiu et l'avatar du Dieu destructeur, celui par qui l'avènement du chaos va pouvoir se réaliser, qui est le plus attendu et le mieux réussi. Certaines de ses postures font références aux écritures bibliques tout en nous montrant un combat de titans dans les hauteurs du temple de la nouvelle Jerusalem.

82

Un mélange de technologie, d'action et de religion réussi donnant naissance à un univers au bord de l'apocalypse à l'ambiance soutenue. Un album qu'on se surprend à dévorer trop rapidement.

Critique de publiée le 4 janvier 2006.

Que faut-il en retenir ?

  • Un dessin à la peinture du plus bel effet
  • L'alliance du high-tech et des croyances religieuses

Que faut-il oublier ?

  • Un album parfois un peu trop psycho ésotérique

Acheter La chute de l'empire ecclésiastique en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La chute de l'empire ecclésiastique sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !