75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Eternal sunshine of the spotless mind
Eternal sunshine of the spotless mind >

Critique du Film : Eternal sunshine of the spotless mind

Avis critique rédigé par David Q. le lundi 11 octobre 2004 à 0817

Vivifiant et touchant

SF ou pas SF ?
à SFU, lors du passage en revue des films à venir, nous avions un doute sur ce film quand à son intégration au sein de la SF et du fantastique. La bande annonce n'aidant pas, le seul moyen de se faire une idée était d'aller le voir. Comédie romantique sur le thème du vécu et des souvenirs, le film aurait vite pu tomber dans le piège de la niaiserie, piège réservé aux réalisateurs les moins vigilents. Michel Gondry s'en tire avec brio, après un "Dans la peau de John Malkovitch" un peu brouillon. Il y reprend d'ailleurs quelques principes en se mettant à la place d'un homme faisant l'erreur de vouloir effacer de sa mémoire sa seule histoire d'amour.Casting de choix
Avec Kate Winslet, déjà habituée aux romances vécues à 100% et Jim Carrey qui nous démontre une fois de plus (après The Truman Show) qu'il peut sortir de son personnage comique et être sérieux, le casting principal était de bonne augure. Si en plus, vous y rajoutez la fille en vogue du moment, j'ai nommé Kirsten Dunst (Spider-Man 1 et 2, le sourire de Mona Lisa) et Mark Ruffalo (Collatéral), c'est une réussite, même si ce casting secondaire est loin derrière les 2 acteurs principaux. Clémentine (Kate) est "juteuse et sans pépins" pour reprendre une expression du film. Joel est touchant de désespoir et en devient parfois drôle, sans jamais paraître ridicule.Une réalisation sans failles
Si le casting remplit déjà une part du contrat, c'est surtout la réalisation et le montage qui rendent le tout crédible. De ce coté là, le film est une pure merveille. On nous ballade entre le réal et les souvenirs de Joel qui s'effacent peu à peu. Un peu perdu au début, on arrive cependant à s'y retrouver en y melant nos propres souvenirs. La plupart de ces plans regorgent d'effets numériques et de changements de plans bien travaillés car transparents pour le spectateur. On plonge alors avec plaisir dans ces souvenirs via des relations parfois abracadabrantes. Joel tourne la tête, pense à autre chose, et le voilà dans son nouveau souvenir. Le scénario bien ficellé permet plusieurs rebondissements et la fin... est à découvrir par vous-même.

La conclusion de

Eternal Sunshine navigue avec brio dans nos souvenirs pour y confronter la réalité d'une histoire d'amour simple et touchante où la vie de tous les jours peut être le plus grand des dangers pour le couple. Montage, réalisation, casting et scénario superbements orchestrés, sentiments élaborés, Eternal Sunshine of the Spotless Mind est une véritable et agréable surprise à voir absolument.

Acheter Eternal sunshine of the spotless mind en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Eternal sunshine of the spotless mind sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Eternal sunshine of the spotless mind

En savoir plus sur l'oeuvre Eternal sunshine of the spotless mind