75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Annecy 2008 : Rencontre avec... Yuki !

Publié il y a 8 ans par Sylvain T.

Kuma Kuma s'invite au Festival d'Annecy...

Le Festival International du Film d'Animation d'Annecy 2008 fut l'occasion pour moi de rencontrer Yuki dessinatrice du manga Kuma Kuma disponible chez Ankama Editions. Très sympathique, elle a bien voulu répondre à mes questions...
P100608_16.29
Scifi-Universe : Comment est née la série Kuma Kuma ? Yuki : Je travaillais dans une boite faisant des jeux pour téléphone mobile à Valencienne. Et a un moment ma soeur m'a contacté pour le scénario d'une BD. Elle de son coté, avait commencé des études de BD avant de bifurquer. Tout est partie d'une figurine nommé Virginator et l'on a décidé de créer un personnage autour de ce nom. Je suis joueuse de World of Warcraft et c'est aussi de là que viennent mes inspirations, vous pouvez d'ailleurs retrouver pas mal de clins d'oeil en rapport avec ce jeu. Comme par exemple la quête des loups !
Scifi-Universe : Pourquoi avoir choisi Ankama pour l'édition de votre manga ? Yuki : Je voulais d'abord postuler comme grahiste chez Ankama, et finalement j'ai appris que cette boite recherchait des projets dans le domaine de la BD. J'ai ainsi proposé Kuma Kuma à ToT. Il faut savoir que ça ne devait pas être un manga puisque l'idée de départ était un comics. Nous voulions que le dessin soit basé sur un style graphique proche de Sin City (noir et rouge). Mais finalement ToT a voulu un manga et comme les couleurs n'étaient pas possibles le noir et blanc était la meilleur solution.
Scifi-Universe : Les deux principaux personnages, Giny et Lynn, ont-elles des points commun avec vous ? Yuki : Oui bien sur, pas physiquement (rire). En faites, ça correspond surtout au personnage que j'ai dans World of Warcraft, une gnome voleur pour Yuki.
Scifi-Universe : Premier tome, quels sont les retours de vos lecteurs trois mois après la sortie ? Yuki : Globalement les retours de lecteurs sont bon, on reçoit des fan'arts ou des créations en tout genre. Les critiques presses par contre, sont assez mitigées, puisqu'elle pense qu'il s'agit d'un "Les MMO pour les Nuls" plus qu'un véritable manga, alors qu'il s'agit avant tout d'une véritable aventure où il faut regarder plus loin dans la vie des personnages.
Scifi-Universe : Vous êtes soeurs et vous travaillez ensemble, c'est un choix au départ pour Kuma Kuma ? Yuki : On a toujours voulu travailler ensemble pour Kuma Kuma.
Scifi-Universe : Pourquoi avoir choisis des filles pour être dans un manga essentiellement fait pour les fans de jeux vidéo, un univers en majorité composé d'homme ? Yuki : Justement, les filles ne sont pas forcément les plus nombreuses dans le jeu vidéo, et puisque je suis moi-même une joueuse, pourquoi ne pas essayer d'intéresser d'autres femmes à cette noble cause ?
Scifi-Universe : Le tome 1 est maintenant sorti, à quoi doit-on s'attendre avec le tome 2 ? Avez-vous une idée de la date de sortie, ou du titre ? Yuki : Je ne peux pas vous dire grand chose. Si ce n'est que l'histoire se passe essentiellement dans le désert, on apprendra plus de choses sur le méchant de l'histoire. Le tome 2 s'appellera OkaKuma (Vieux ours en japonais) quant à la date de sortie, on ne sait pas encore, ça dépendra de notre temps à chacune pour terminer l'histoire. Pour le moment nous prévoyons trois tomes pour Kuma Kuma, il existe bien une fin mais selon le succès, on peut s'attendre à voir plus grand.
Scifi-Universe : Le dessin est essentiellement composé de noir, c'est troublant et déroutant étant donné que les dialogues sont aussi de la même couleur, pourquoi ce choix ? Yuki : A la base, c'était un comics typé Sin City. Mais format manga oblige, nous avons dû "noircir" le dessin.
Scifi-Universe : Les personnages sont typés mangas SD (Super Deformed) ce qui les rend indubitablement mignons et attachants, c'est un choix pris dès le départ ? Yuki : Oui, c'est un choix dès le départ. C'était justement pour ne pas être coincé niveau humour. Quoiqu'il en soit, nous pensons que l'humour disponible dans Kuma Kuma est bien jaugé.
Scifi-Universe : L'humour est omniprésent dans ce premier tome, qui a eu l'idée du ton général utilisé dans Kuma Kuma ? Yuki : C'est ma soeur qui travaille le plus sur le scénario, mais pour ce qui est des blagues, nous sommes deux à les imaginer.
Scifi-Universe : Certaines situations sentent terriblement le vécu... Yuki : Par rapport aux jeux vidéo (World of Warcraft ou Dofus) oui (rire).
Scifi-Universe : Lorsque l'on vous dit que Kuma Kuma est un jeu vidéo en manga, qu'est-ce que ça vous inspire ? Yuki : Je suis d'accord, c'était le but, pour ne surtout pas faire peur et ne pas sombrer dans les clichés propre aux jeux vidéo...
Scifi-Universe :Quels sont vos projets au delà de la série Kuma Kuma ? Yuki : J'aimerai développer un concept plus en adéquation avec la méchante, à la fin du tome 1.
-Lire la critique de Kuma Kuma Tome 1 - Futokuma
Merci à Yuki pour avoir répondu aux questions, mais aussi à BDFugue, une sympathique librairie, alliant lecture et café, pour avoir bien voulu dégager 30 minutes dans l'après-midi pour l'interview.

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie du fantastique en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »