75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Amra, le seigneur des fauves prochainement aux éditions Terricciaë

Publié il y a 9 ans par Lucie M.

de la fantasy barbare comme l'on aime !

Le roman Les Premiers-nés est le tout premier tome de la saga de Fantasy Barbare Amra, le seigneur des fauves qui sera prochainement édité par les éditions Terriciaë. Vous avez jusqu’à fin septembre pour commander ce roman de 200 pages qui est en ce moment en souscription au prix de 16€00. Pour souscrire rien de plus simple télécharger le bulletin de souscription et renvoyer le dûment rempli avec votre paiement de 16€00 aux éditions Terriciaë. Les frais d’envoi vous seront gracieusement offerts!
» Télècharger Le Bulletin de Souscription (PDF - 550 Ko)
Son auteur Francis Wartham habite dans le sud de la France. Né en Écosse en 1971, dès l'adolescence celui-ci vogue vers des horizons lointains, comme le Maghreb et l'Afrique, ce qui explique son attachement à la légende des Karas, un peuple de l'ancienne Afrique, mais également son goût immodéré pour les aventures exotiques où se mêle une tradition orale celtique que ses parents lui ont transmise. Ces sources inépuisables d’inspiration lui ont permis d’inventer des mondes imaginaires et gigantesques dont sa saga d'Amra le seigneur des fauves fait parti. Une saga qui comportera près de vingt volumes !
Amra, le seigneur des fauves – première époque – LES PREMIERS-NES de Francis Wartham:
"Avant que les âges baignés d'or et de joyaux ne répandent leurs mystères d'airains et leurs amours impossibles, ceux que foulèrent les sandales d'un vengeur fauve, avant l'ère des guerres d'acier qui éparpillèrent les clans sur une terre morcelée par les cultes maudits, il y eut une époque dont même les bouches les plus vieilles ne savent la saveur sauvage. Les mots s'inscrivent et les paysages du passé refleurissent de leur splendeur immaculée. Ma voix se noie dans le limon des premiers récits, et doucement s'allume un feu autour duquel se tient le clan des Premiers-Nés. Voyez ! je parle pour eux, et leurs yeux m'approuvent par-delà les gouffres du temps. Les images s'animent, et les yeux, devant ce bûcher qui crépite d'impatience, caressent le parcours tortueux qu'ils éprouveront dans leurs chairs, leurs sangs, et leurs âmes forgées dans la pierre lourde de cette ère. Ainsi parlent-ils, ainsi inventent-ils leur destin. Les voix s'accordent, les pensées se joignent et ma bouche annonce un volet de la grande histoire des hommes des âges farouches, ces âges où le fer était encore un trésor trop rare et la magie le fiel abreuvant le terreau des humeurs indociles.
Et c'est ainsi que naquit, dans le creuset fertile et spongieux d'un monde retombé dans son enfance, l'histoire d'une quête. Les yeux se brouillèrent, les cœurs s'enflammèrent et les bouches gouttèrent au liquide doux-amer des grandes épopées. Un rêve nouveau choisi des élus. Un bras se leva pour désigner ceux dont je m'apprête à conter l'histoire, ô mon seigneur ! Car bien avant que ne retentisse le fracas du porteur à la hache, avant que ne s'ébatte un fils terrible, il y eut des héros de grandes renommées, des héros qui battaient un monde se relevant à peine de sa chute récente. Ainsi naissent dans ma bouche les noms des Premiers-Nés, ceux qui donneront naissance à une autre ère, par leurs hauts faits d'arme et de valeur. Ainsi ma bouche parle la leur ; ainsi peut commencer leur histoire terrible et belle, sincère et fatale…
Voldan le meneur de fauves, Gor le puissant, dont la chevelure émeraude étincelait sous un ciel cramoisi, Nyame la prophétesse, celle qui donne le feu blanc, Torg le colosse aux amours infinis, Raul le Picte sans dieux ni maître et Rauja le puissant guerrier à la peau de nuit, tous étaient les coureurs d'un monde dans sa lente renaissance. Terribles étaient les présages pour les hommes, proies soumises aux chasses des seigneurs de la Lémuria. Les yeux se cachaient dans l'apaisement des contrées plus profondes, bien que les bras brandissant l'ivoire sacré tuaient les hommes-reptiles aussi sûrement que le soleil se brisant sur le tranchant du monde. Ainsi vint aux esprits l'idée d'un voyage en des terres inhospitalières ; ainsi commença la première quête du secret de l'acier.
"
"Renouant avec les plus anciennes traditions épiques de l'aventure exotique, l'archéologie mystérieuse, le mythe de la Terre Creuse, et la fantasy barbare, Francis Wartham s'inscrit dans la droite file d'auteurs comme Burroughs,Merritt, Ridder Haggard et Robert Howard. Mais son style est unique, à la fois imbibé de la tradition romantique, de la geste celtique, de la tradition des pulps américains des années 30, et d'un cosmopolitisme ethnique pour le moins surprenant. Il est probable que l'auteur soit le fondateur d'une nouvelle école en France. Magie,monstres, merveilles et batailles, amour et violence, l'auteur est un peintre de l'imaginaire, faisant de ce prélude à Amra, une totale réussite..."


Consulter la source de l'article

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie du fantastique en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »