75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Un financement participatif pour un jeu de rôle adapté du cycle de Tchaï

Publié il y a 8 jours par Vincent L.

Un financement participatif pour un jeu de rôle adapté du cycle de Tchaï : L'éditeur du jeu répond à nos questions...

L'éditeur du jeu répond à nos questions...

Le lancement du financement participatif était passé sous notre radar, mais nous en avons eu vent à temps ! Tschaï, le jeu de rôle adapté du cycle littéraire éponyme est actuellement proposé sur la plateforme Ulule.

Qui n'a pas rêvé de découvrir des planètes lointaines, de prendre contact avec des extra-terrestres défiant la compréhension et de s’immerger dans des civilisations humaines radicalement exotiques ? C'est tout cela, sur une trame d'aventures hautes en couleurs qu'offre le chef-d'oeuvre fondateur et inégalé du Planet Opera qu'est Tschaï de Jack Vance....

Le Cycle de Tschaï est une série de quatre romans (Le Chasch, Le Wankh, Le Dirdir et Le Pnume) écrits par l'immense Jack Vance à la fin des années 60. Entre science-fiction et fantasy, il raconte les aventures d'un terrien, Adam Reith, un naufragé de l’espace, échoué sur une planète couverte d’une mosaïque de peuples aux mœurs étranges et aux niveaux technologiques mélangeant rusticité médiévale, extravagance baroque et modernité avant-gardiste.

« Même si le récit met en scène tous les stéréotypes propres à ce genre de littérature héroïque [...] on a affaire à une véritable œuvre, originale et passionnante. Cet exceptionnel résultat est dû au choix d’écriture de Jack Vance qui, à force d’insister sur des détails "sans importance" portant sur leur existence quotidienne, finit par rendre attachants même les personnages les plus anodins. En effet, fidèle à son dogme littéraire, l’auteur s’attarde une nouvelle fois sur un style très imagé, développant nombre de descriptions colorées sur les us et coutumes de cette myriade de peuples ; une variété de races et de civilisations qui se révèle bien plus riche et exotique que dans la plupart des autres Planet Opera. » (voir notre critique complète du premier tome)

Le projet d'adaptation ludique est le fait de 500NDG, éditeur de jeux de rôle spécialisé dans les traductions de jeux indépendants. C'est à eux que l'on doit par exemple Dungeon World ou le futur Berlin XVIII 4ème édition. Tschaï utilisera les mécaniques d'Apocalypse World (il sera "propulsé à l'Apocalypse" comme on dit dans le jagon). Et si vous ne connaissez pas ce système, 500NDG le résume plutôt efficacement ainsi : « Ces jeux de rôles en apparence "comme les autres" (un meneur, des joueurs, des fiches de personnages,etc...) se distinguent en ce que leurs systèmes ne visent pas à simuler la réussite ou l'échec de personnages, mais directement à créer une histoire passionannte. Les issues possibles sont décrites dans chaque action, avec des choix possibles pour le MJ et/ou le joueur. Les "règles" d'un jeu pbta [NDR : Powered By The Apocalyse] sont donc à la fois une gigantesque analyse de la fiction et l'outil utilisé à la table par le MJ et les joueurs pour créer leur aventure ».

Pour l'occasion, 500NDG s'est associé avec Mnemos afin que deux ouvrages complémentaires sur le monde de Tschaï puissent être édités. Comme cela a été fait avec les ouvrages Abyme, le guide de la cité des ombres/Abyme - Aventures dans la Cité des Ombres et Kadath, le guide de la Cité Inconnue/Kadath - Aventures dans la cité inconnue, nous aurons le droit, en plus du jeu, à un beau livre édité dans l'excellente collection OuroboresRetour sur la planète de l'aventure. « Les joueurs pourront trouver dans le beau-livre de nombreuses illustrations, informations, situations et protagonistes qu'ils pourront utiliser pour enrichir leurs parties de JDR ». Et pour couronner le tout, les souscripteurs peuvent même profiter de l'occasion pour découvrir le jeu de rôle Dungeon World. Un supplément science-fantasy va ainsi voir le jour grâce à ce financement participatif.

Bref, un projet très ambitieux qui a donné envie à nos équipes d'investigation d'en savoir plus. C'est pourquoi on a fait marcher notre réseau d'indics pour pouvoir poser quelques questions au boss de 500NDG, le mystérieux Maître Sinh, qui a accepté de nous en dire plus sur Tschaï.

SFU : Alors, on ne va pas faire dans l’originalité pour commencer mais : pourquoi ce projet ?

Maître Sinh : Pour réaliser un rêve : se mettre dans la peau d'Adam Reith et explorer Tschaï ! C'est un classique absolu du Planet Opera que toute une génération à découvert en france dans les années 80. Tout est y, le graphisme de Caza, des races aliens étranges, une myriade de cultures exotiques, bref, la planete d'aventure par excellence.... Au dela de ce livre en particulier, ça participe de notre ligne éditoriale maintenant : rélier étroitement le jeu à la littérature ou le cinéma, et proposer une offre qui réunisse joueurs et non joueurs.

SFU : Pouvez-vous nous présenter l’équipe qui travaille sur ce projet ?

Maître Sinh : Le game designer est Khelren, qui est un des spécialistes des jeux "apocalypse" en France. Il travaille aussi sur le reboot du jeu Berlin XVIII. Depuis le nouvel objectif - qui vise à réaliser une étude pour un film d'animation - Gregory Lê fait sont entrée car une partie des dessins seront repris dans le jeu. Mais le gros des illustrations est repris de la BD de Li-an et des travaux de Philippe Caza.

SFU : Pour ce projet, vous vous êtes associé avec Mnemos. Comment vos participations respectives se sont-elles décidées ?

Maître Sinh : 500NDG a beaucoup de projets de ce type dans les tuyaux. Mais on ne peut pas tout faire. Mnémos etait fan de Tschaï, et on s'est mis d'accord sur le fait qu'on pouvait se partager les taches, sachant que Mnémos à déjà une collection de beaux livres. C'est une toute premiere collaboration, qui devrait être suivie d'autres, sachant qu'ici, chacun est assez indépendant dans ces choix.

SFU : Tschaï sera « propulsé » à l’apocalypse. Pourquoi ce choix ?

Maître Sinh : Aux USA, il ne se passe pas un mois sans la parution d'un jeu "Apocalypse". Ce n'est pas pour rien. C'est un systeme qui, encore plus que Fate, apporte quelque chose de radicalement neuf tout en correspondant profondément aux pratiques. L'apocalypse est un systeme de jeu de rôle apparemment classique (il y a bien un MJ et des joueurs, des fiches de persos, des dés, etc...). il n'est pas plus "collaboratif" ni "narratif" que n'importe quel JDR. Par contre, tout le systeme est tendu vers un seul but : non pas savoir si un personnage réussi ou échoue, mais déterminer en quoi cet échec ou réussite va etre interessant pour l'histoire. C'est une différence de taille. On s'en aperçoit en feuilletant un livret de personnage. Un jeu apocalypse, ce ne sont pas des "caracs" avec des "valeurs". C'est plutot comme une analyse tres détaillée d'une fiction, comme lire une bible d'une série. On découvre tout ce qui peut se passer dans un genre donné.

SFU : Pourquoi coupler la souscription avec des suppléments Dungeon World qui ne sont pas directement liés à Tschaï ?

Maître Sinh : Tschai, le jeu de rôle, est un "hack" (dérivé) de Dungeon World. En plus l'offre de base, Tschaï propose aussi, en plus du beau livre, un supplément (pour Dungeon World) qui permet de créer son propre univers "Planet opera", en dépassant Tschaï pour puiser dans les classiques (Majipoor, Dune, etc...). Donc Dungeon World et Tschaï sont trés liés, en réalité. Une fois cet objectif de base réalisé (en 24 heures !) on explorait effectivement d'autres facettes de la fantasy pour ce jeu fantastique, qui a raflé tous les prix et commence à avoir une forte communauté en France. Inverse World propose un monde de terre creuse, A sundered land de la "Gonzo Fantasy" et un autre permet de se mettre dans la peau des Kobolds.

Je parle au passé, car, comme ces paliers ont tous été atteints. on est revenu rapidement à Tschaï. On proposait déjà une carte grand format de la planète en palier, mais on ne voulait pas proposer des marquages pages et autres goodies d'un intérêt moyen. On a donc décidé de se fixer un objectif plus ambitieux pour faire vivre Tschaï : financer une étude pour un film d'animation. Pour les deux semaines restantes, chaque euro mis dans la campagne permet de grimper vers des paliers ou on propose des études de personnages, villes, flore, engins, le tout dans le style et sous les conseils de Caza, qui seront partiellement reprises dans le JDR !

Voilà donc un très beau programme, et il reste un petit peu moins de quinze jours pour participer. Le financement est d'ores et déjà un succès, ce qui nous assure d'une parution du jeu. Aucune date de sortie n'a pour l'instant été annoncée, mais 500NDG n'est pas spécialement connu pour ses délais de traitement trop long.

Alors pour en savoir plus sur le projet, ça se passe PAR LA.

Source : Communiqué de presse

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de la science-fiction en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »