Présentation de CV, un jeu pas fantastique mais presque...

Publié il y a 1 an par Amaury L.

Présentation de CV, un jeu pas fantastique mais presque... : Vous voulez une vie de rêve, jouez-la !

Vous voulez une vie de rêve, jouez-la !

Voici une présentation critique de jeux qui ont traversé notre espace-temps, nos tables gravitationnelles, mais qui sont à la frontière du fantastique, mais pas complètement alors, on vous en parle simplement. On s'intéresse à CV, publié par Gigamic, qui propose de réécrire sa vie, un rêve pour certains, une réalité pour d'autres.



Comment rédiger un bon CV ?


Certains souhaitent devenir magicien ou rentier, voire même vampire psychotique, ou Superman avec un joli logo jaune sur le torse. Il en faut pour tous les goûts, mais écrire une vie de rêve, ça ne se fait pas par un simple tour de cartes. Réussirez-vous à vous forger un beau destin ?


Un CV avec de jolies illustrations.


La force de CV réside dans les magnifiques illustrations de Piotr Socha qui réalise un travail génial sur les 90 cartes que comptent le jeu. Il marie parfaitement l'humour et le respect de la thématique. Le reste demeure classique comme les 7 dés spéciaux, et très en retrait comme le minimaliste plateau de jeu ou les jetons Vie (Santé, chance, Malchance...). Cependant, cela est compensé par un prix attractif et une qualité d'ensemble qui reste honorable.



Pas facile d'écrire un CV compréhensible.


Les règles de CV ne sont pas malheureusement un exemple de clarté et nécessitent quelques lectures attentives afin de ne pas commettre d'erreurs d'interprétation.


L'objectif est de récolter un maximum de points, en respectant ses cartes Objectif, en emmagasinant de la richesse, en faisant attention à sa santé, en développant son savoir et en préservant ses relations, tout en trouvant des bons « jobs ».


Une partie de CV se déroule en quatre temps, l'enfance, la jeunesse, l'âge adulte et la vieillesse symbolisés par des piles de cartes. La partie se termine lorsque la pile Vieillesse s'épuise.


A son tour, un joueur lance les dés (minimum quatre) au plus trois fois. Ensuite, il récupère des cartes (cinq disponibles) du plateau de jeu en payant leur coût (symboles à obtenir). Il place les cartes devant lui en respectant leur type (Santé, Savoir, Relations, Travail, Possession). Chaque carte génère un effet (dé supplémentaire à lancer, gain de jetons Symbole qui remplacent ceux des dés,...). Une carte nouvellement acquise écrase le pouvoir de l'ancienne, si elles sont de même catégorie (une seule carte active par type).


La vie est remplie de coups de chance (trois symboles Chance) qui permettent d'acheter la carte de son choix ou de coups de malchance (trois symboles Malchance) qui occasionnent la perte d'une carte.



Pas un CV pour jouer en famille.


CV présente un visage séduisant grâce aux illustrations humoristiques de Piotr Socha. On s'attend à un petit jeu familial et sympathique, loin s'en faut. Malgré l'utilisation d'un mécanisme simple, le lancer de dés, CV requiert une exigence afin de bien planifier chacun de ses tours. On optimise ses lancers avec le souci de récupérer les cartes semblant les plus idoines à la progression virtuelle de « sa vie ». En effet, CV flirte goulûment avec le fil rouge des jeux de développement, on commence petit pour devenir de plus en plus gros. Certes, on maîtrise moins son sujet car le hasard s'invite dans cette valse ludique avec parfois des effets pénalisants (pas de gain de cartes, tours à vide), ce qui engendrent souvent une frustration auprès des joueurs expérimentés. Se développer en s'appuyant sur un processus aléatoire, c'est antinomique et blasphématoire. CV ne fait pas l'unanimité pourtant il fonctionne impeccablement malgré des règles non exemplaires (surtout lire l'intégralité des règles avant de commencer), des détails importants sont notés sur des bas de page ou des annexes. La première partie demeure assez poussive le temps d'intégrer toutes les subtilités de CV. Ensuite, si on aime, il s'avère difficile de résister à une réécriture de son histoire. Toutefois, en raison d'un renouvellement faible et d'une linéarité dans son déroulement, CV ne se prête pas à une pratique assidue, mieux vaut privilégier la méthode occasionnelle afin de ne pas se lasser et de conserver un plaisir intact. Réécrire « sa vie » en soixante minutes, c'est possible avec CV !



Le plateau de jeu.


En conclusion


CV se présente sous un visage plutôt sympathique et familial, cela est en partie trompeur. Il faudra réfléchir sur ses lancers de dés et chercher comment optimiser tout cela afin de quérir les meilleures cartes disponibles. On flirte avec les jeux de développement et CV se distingue par des mécanismes accessibles mais exigeants en cogitation. On remarque un hasard non négligeable qui parfois handicape sérieusement un candidat à l'écriture de son CV idyllique. Un bon CV et un bon jeu mais pas pour s'occuper des « petits enfants ».



Cartes Objectif (version originale polonaise).


Descriptif technique :


Auteur : Filip Milunski / Illustrateur : Piotr Socha


Éditeur : Gigamic (version française) / Genre : dés, développement, collection


Âge : dès 10 ans / Nombre de joueurs : 2 à 4


Durée : 60 minutes / Sortie en boutique : avril 2014


Prix : 25 euros


Note du jeu : 7/10


 


 

Lien permanent de partage |

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »