Présentation de Takenoko, un jeu pas fantastique mais presque

Publié il y a 1 an par Amaury L.

Présentation de Takenoko, un jeu pas fantastique mais presque : Du bambou, un panda et une grosse fringale...

Du bambou, un panda et une grosse fringale...

Voici une présentation critique de jeux qui ont traversé notre espace-temps, nos tables gravitationnelles, mais qui sont à la frontière du fantastique, mais pas complètement alors, on vous en parle simplement. Place à un panda capricieux et gourmand, Takenoko de l'éditeur Bombyx.



Le panda est gourmand.


Symbole de paix entre la Chine et le Japon, un panda facétieux et surtout capricieux est offert à l'empereur du Japon. Avec l'aide d'un jardinier chinois spécialement dévolu, votre mission est de tout faire pour que Monsieur Panda se sente comme chez lui. Monsieur Panda exige des bambouseraies généreuses avec des tiges croquantes et savoureuses. Ne le décevez pas...


Un bambou coloré.


La boîte de Takenoko n'est pas en bambou mais bien en carton. Elle renferme un matériel sympathique avec 90 sections de bambou (en trois couleurs) en bois qui s'empilent aisément les uns sur les autres, 28 tuiles Parcelles (étang, bambou vert, bambou jaune, bambou rouge), 46 cartes Objectif, des marqueurs divers et surtout deux figurines, le jardinier et un craquant panda. Dans l'ensemble, on demeure séduit par la matériel proposé.



Les règles pour planter le bambou.


A la fin de la partie, le joueur totalisant le plus de points remporte la partie. Un tour de jeu se déroule sur deux phases, celle de la météo où on lance un dé et on applique l'effet (gain d'une action supplémentaire, ajout d'une pousse de bambou, faire deux fois la même action, le panda mange une pousse, on effectue un aménagement), ensuite on réalise deux actions (obligatoirement différentes) parmi cinq possibilités, agrandir la parcelle (on ajoute une tuile sur le plateau), prendre un canal d'irrigation (important : une parcelle produit du bambou uniquement si elle est irriguée), déplacer le jardinier qui fait pousser le bambou sur la tuile où il se trouve ainsi que sur toutes les parcelles adjacentes et irriguées de même couleur, mouvoir le panda qui mange une pousse sur la tuile où il décide de se reposer, piocher une carte Objectif (Panda, Jardinier ou Terrain) qui procure des points de victoire si les contraintes sont accomplies.


La fin de partie survient lorsqu'un joueur accomplit un nombre d'objectifs défini (7 à 4 joueurs par exemple). On compte les points indiqués sur les cartes et le plus fort total l'emporte.



Le bambou, ce n'est pas si compliqué à faire pousser.


Takenoko est un jeu de placement qui se révèle simple à appréhender, se faisant un large public est invité finalement à tenter l'expérience. En quelques minutes, les règles sont comprises et expliquées, la plupart demeurant intuitives et logiques. On apprécie également le matériel de qualité et la présence du panda ne reste pas inaperçue.



Le dé Météo.


Mécaniquement, Takenoko repose sur des actions à choisir et à réaliser dans l'ordre souhaité. Malgré un faible nombre à disposition, les cogitations ne demeurent pas vaines et on réfléchit régulièrement sur la meilleure option à envisager. De même, selon l'évolution de la partie, les cartes Objectif sont sujettes à des séquences cornéliennes où les joueurs tentent d'anticiper « le futur » et de choisir des missions appropriées. Par exemple, s'il y a beaucoup de bambous « à manger » pour le panda, les cartes Objectif Panda seront plus aisées à accomplir.



Les différentes cartes Objectif.


A cela s'ajoute les impondérables de la météo (lancer d'un dé spécifique) qui octroient un bonus parfois adapté à la stratégie du joueur, tantôt n'apporte pas un grand intérêt. Ce paramètre aléatoire complique la mainmise des participants sur la partie sans toutefois le conduire à une défaite inévitable. Il faut s'adapter et cela apporte un petit suspense agréable car ce hasard n'impacte que faiblement le déroulement de la partie. Ce sont surtout les cartes Objectif qui conduisent à la victoire et leur gestion dépend de la bonne attitude du joueur mais aussi des éventuels coups de pouce du destin, avec une configuration favorable ou un adversaire qui aide involontairement à la réalisation d'un objectif rémunérateur. Afin d'atténuer cet éventuel déséquilibre, il est conseillé de défausser un objectif (lors de sa pioche) si celui-ci est déjà réalisé sur le plateau de jeu (variante pour joueurs avertis). Cette règle renforce la côté stratégique et anticipation plutôt que celui de la chance et de la bonne fortune.


Takenoko se joue entre 45 et 60 minutes, avec des configurations aussi intéressantes de deux à quatre joueurs (petite préférence pour celle avec trois planteurs de bambous), et séduit aussi bien des joueurs aguerris que des néophytes motivés. Un bambou croquant et craquant.



En conclusion


Takenoko est un jeu avec des règles accessibles à un public large, cela peut aller des enfants de huit ans jusqu'aux joueurs confirmés. Ce jeu de placement et d'anticipation bénéficie d'un matériel de qualité, coloré, thématisé et surtout de mécanismes agréables qui tiennent la route, même si l'ensemble propose un certain classicisme. On apprécie Takenoko pour la réflexion qu'il impose, ses choix à faire, sa petite part de suspense (lancer du dé Météo et tirage des cartes Objectif), sa tension permanente (tous les joueurs concourent jusqu'au final pour la victoire), et ses retournements de situations qui en résultent. Un panda gourmet et malin.



La version géante de Takenoko (environ 150 euros). Le Panda mesure 16 cm.


Descriptif technique :


Auteur : Antoine Bauza / Illustrateurs : Nicolas Fructus, Picksel, Yuio


Éditeur : Bombyx / Genre : placement, tuiles, cartes Objectif


Âge : à partir de 8 ans / Nombre de joueurs : 2 à 4


Durée : 45 minutes / Sortie en boutique : décembre 2011 (réédition en 2013)


Prix : 40 €


Note du jeu : 8 / 10

Lien permanent de partage |

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »