Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la série télé : Helstrom #1 [2020], par Guillaume X.

Avis critique rédigé par Guillaume X. le mardi 24 novembre 2020 à 09h00

Saison 1: Horreur et Super-héros ?

Dernière série hors de la coupe de Disney issue de l'univers Marvel, Helstrom est une surprise que l'on ne pensait plus voir venir. Longtemps discuté, souvent présenté, le covid et les aléas des programmations avaient fini par repousser ce projet aux calendes grecques. Mais Hulu l'a tiré de son sommeil et, si vous vous demandez s'il vaut le coup d’œil, voici un petit tour dans les méandres de son histoire tortueuse...

 

Résumé

Daimon Helstrom est un professeur d'éthiques à l'université de Portland, sa soeur Ana est spécialiste en antiquité à San Francisco. Tous les deux ont des pouvoirs et les utilisent pour de "bonnes" causes : Daimon aide un centre pour les troubles mentaux qui est spécialisé dans les exorcismes et Ana tue des criminels intouchables sous le couvert de son activité. Après la découverte d'un étrange crâne et une série de cas de possessions démoniaques violentes, ils sont obligés de se retrouver pour plonger dans leur passé commun: Leur père était en effet un serial killer sataniste et leur mère semble... différente.

A la frontière...

Son créateur d'Helstrom est Paul Zbyszewski, le créateur de Day Break qui a aussi travaillé sur Lost, les disparus et Marvel : Les Agents du SHIELD. Du fait de ne pas être sous la coupe directe de Disney, ce vétéran des séries a voulu créer une nouvelle franchise dans les séries de super-héros : Adventure into fear. Mélange de super-héros et horreur, avec un contenu plus adulte, le concept sort complètement des canons habituels de Marvel et nous propose de suivre l'histoire d'un personnage des comics des années 70 : Daimon Helstrom dit "le fils de Satan".

Pour être direct, je ne suis pas sûr de ce qu'il est possible de vous dire de l'histoire. La narration alambiquée nous fait commencer à l'âge adulte devant une résurgence d'activités démoniaques qui trouve sa source dans les affaires familiales des Helstroms. Ana et Daimon vont ainsi devoir mettre leurs différents de coté et tenter de résoudre une enquête qui va se révéler à eux sous la forme de flashbacks de leur enfance...

 

Une bonne réalisation mais...

Techniquement, la série rejoint les bonnes séries de super-héros. Effets spéciaux de premier plan, ambiance sombre et froide directement sortie des meilleurs épisodes d'Aux frontières du réel, vous avez tous les ingrédients pour sursauter à ses jump scares intelligents, à une action palpitante quand elle éclate. Les acteurs font un bon travail malgré une écriture de dialogue qui ne les aide pas tout le temps. Personne ne ressort particulièrement mais je ne suis pas persuadé que ce soit vraiment de la faute du casting. Si les personnages sont posés, le problème vient du monde autour dont il est difficile d'appréhender le fonctionnement. Les pouvoirs des héros viennent de nul part, entre télékinésie, télépathie ou pyrokinésie, sans vraiment savoir ce qu''ils peuvent faire ou pas. Les antagonistes sont multiples mais le spectateur ne sait rien d'eux ou l'apprend trop tard pour les craindre.

C'est un peu comme si vous arriviez au milieu d'une conversation et que vous deviez donner votre avis. Le spectateur doit se soucier d'un héros pas très sympathique, qui semble fort mais pas trop, dont les relations de famille semblent compliquées mais ça va...A vouloir créer trop d'ambiguïtés, la série se délite et malgré quelques bons moments, sombre dans un marasme de bons sentiments, de mauvaises décisions. A vouloir faire trop de mystères, les enjeux perdent de leurs cohérences, la tension perd de l'intensité et le spectateur son temps...

Pour qui ?

Les fans de Marvel pourront être intéressés par le name dropping régulier qui rappelle les comics. Pour les autres, malgré quelques situations plutôt prenantes, pas grand chose à se mettre sous la dent, si ce n'est peut être une ambiance un peu Aux frontières du réel, un peu The Dresden Files pas assez approfondie...

La conclusion de à propos de la Série Télé : Helstrom #1 [2020]

Auteur Guillaume X.
65

Helstrom est une série qui brille par une ambiance intéressante et des effets spéciaux qui présentent une action qui fonctionne bien. Néanmoins, le monde est trop approximatif à cause d'une présentation incomplète pour accrocher le spectateur et lui donner le temps de s'attacher aux personnages. Dommage, c'était une bonne idée au départ...

On a aimé

  • _ Quelques bons passages, bien amenés

  • _ Des bons effets spéciaux

On a moins bien aimé

  • _ Trop de mystère tue... la compréhension.

  • _ vous avez dit cohérence ?

Acheter la Série Télé Helstrom #1 [2020] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Helstrom #1 [2020] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter