75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Les Derniers Jedi
Les Derniers Jedi >

Critique du Film : Les Derniers Jedi

Avis critique rédigé par David Q. le jeudi 14 décembre 2017 à 0011

Du neuf (ou du 8) avec du vieux

Star Wars : Les Derniers Jedi est une véritable (bonne) surprise dans cette galaxie lointaine qui a été un peu trop formatée au fur et à mesure des sorties cinéma. Et la grande surprise du film c’est qu’il est justement plein de surprises.

Pour tous ceux qui ont vus l’épisode 7 Star Wars : Le réveil de la Force, la nouvelle trilogie semblait d’ores et déjà pliée. Un nouvel Empire (le Premier Ordre) et son Leader Suprême tout-puissant (Snoke), une arme de destruction massive sous la forme d’une planète, la dualité entre deux personnages contraires (Kylo Ren et Rey) et bien sûr la révélation sur les liens de parenté de Kylo Ren. Si on ajoute à ça un scénario calqué sur Un Nouvel Espoir, nous avions toutes les raisons de penser que cet épisode 8 serait un nouvel Empire contre-attaque avec de jeunes acteurs et de meilleurs effets spéciaux. Il n’en est rien.

Bien sûr, on n’échappe pas aux allusions et clins d’oeil, à la fois aux anciens films ou à leurs personnages. Ces allusions pourraient vous faire dire qu’on se trouve devant un remake du 5, et ce n’est pas la bande annonce assez trompeuse, avec son attaque de quadripodes sur une planète enneigée, qui va nous dire le contraire. Mais tout ça est un leurre. Ce film n’est pas ce que vous pensez qu’il sera, il vous réserve pas mal de surprises. Vous vous en rendrez compte quand vous l’aurez vu. N'oublions pas qu'il faut aussi faire du merchandising et le Porg risque vite d'être la prochaine peluche Best-Seller.

Le Porg

Comme il est difficile de parler du film sans spoiler son contenu, je vais vous parler de différents aspects qui ne gâcheront en rien l’histoire.

La magie Star Wars opère instantanément dès que les premières lettres jaunes défilantes sur fond étoilé apparaissent à l’écran, accompagnées par le fameux thème de John Williams. Le temps de lire le résumé de la situation (qui est le résumé de la fin de l’épisode 7) et nous voilà replongé dans la saga. Dès les premières secondes, on se retrouve face au premier changement : le film démarre quelques secondes après la fin du précédent, exactement comme Rogue One et l’épisode 4. Un détail pour beaucoup, mais des détails comme celui-là, le film en est truffé. Et à force de petites en grandes surprises, Rian Johnson fait beaucoup de neuf avec du vieux.

Rey et Luke

Rey est donc sur l’île de Luke et lui rapporte son sabre laser. La musique de Williams est grandiose, les acteurs sont figés par l’ampleur de la situation tout autant que par la tension dramatique, la caméra tourne autour d’eux pour capter les moindres détails de ce moment historique. Mais que va dire Luke ? Va-t-il nous dire qui sont les parents de Rey ? Va-t-il revenir pour sauver la galaxie et venger Han Solo ?

J’ai dit pas de spoilers alors je ne révèlerai rien, mais la suite est inattendue, un peu déroutante et fortement osée. Encore un détail, me diront les détracteurs. Oui peut-être, mais un détail qui a son importance. Le genre de détail qui marque un tournant dans une franchise. N’oublions pas qu’on ne parle pas de n’importe quelle franchise mais d’une saga qui a 40 ans, qui a rapporté au bas mot plus de 10 milliards de dollars depuis sa création. Le moindre changement peut déplaire aux fans qui pourraient alors s'arrêter de « consommer » du Star Wars. Changez la formule du Nutella et vous pouvez perdre la place de meilleur goûter des enfants.

AT-AT Episode 8

Je pourrais vous parler des effets visuels sur plusieurs pages sans tarir d’éloges à ce sujet. Je pourrais aussi saluer le jeu d’acteur incroyable d’Adam Driver et de Daisy Ridley, ainsi que le courage et la volonté de Mark Hamill pour revenir aussi en forme dans le film. Nous n’oublierons jamais Carrie Fisher pour son rôle fondateur dans la saga et le film lui rend hommage de la plus belle des façons. Enfin, Han Solo a peut-être été tué dans le film précédent mais son héritage spirituel et humoristique est intact dans ce film. De nouvelles têtes prennent la relève des légendes de la même manière que George Lucas a passé le flambeau à la jeune génération. C’est subtil mais bien palpable dans le film. Il est juste dommage que certaines questions posées dans le 7 ne soient pas répondues dans le 8. Il faut l'accepter.

Hommage à Leia

Rian Johnson fait partie de cette jeune génération de réalisateurs qui ont grandi avec Star Wars, qui s’en sont approprié les codes. Il n’a pas été embauché pour faire un film hommage aux précédents, insipide et truffé d’effets spéciaux. Il n’a pas été embauché pour faire un énième blockbuster façon 40ème anniversaire. Maintenant que j’ai vu son film, je sais qu’il a été embauché pour nous redonner goût à Star Wars, pour relancer cette saga et la rajeunir. Son travail sur le film permet de dépoussiérer cet univers mythique, de le décortiquer jusqu’à comprendre ce que les fans apprécient, et de réinjecter ce savoir dans une nouvelle formule. Il en résulte un film adapté au numérique et aux jeunes générations qui ne laisse pas de côté les nostalgiques de la première heure (au contraire). Au lieu de faire des plans pour les uns, des caméos pour les autres, Rian Johnson réussit à combiner les deux tout en revenant aux sources de la nature de la Force et des combats Jedi/Sith ou  Empire/Rebelles pour en faire un film à lire comme un nouvel espoir pour la suite. Suite qui sera gérée par Johnson dans la nouvelle trilogie déjà annoncée des épisodes 10 à 12.

En attendant, il faut absolument que je revois ce film pour en apprécier tous les détails, sans me laisser submerger par mes émotions. Et ce n’est pas une mince affaire, parole de Jedi !

La conclusion de

Ce film est génial ! Il apporte de nombreux changements de style tout en gardant l'essence de l'univers Star Wars à savoir l'héroïsme, l'humour, l'espoir et la lutte du bien contre le mal, le tout dans un univers futuriste décadent. Du très beau travail de la part de Rian Johnson qui a obtenu avec ce film mon appui pour sa nouvelle trilogie.

Que faut-il en retenir ?

  • L'humour
  • Les combats spatiaux
  • Les nombreuses surprises
  • L'humour (je l'ai déjà dit ?)

Que faut-il oublier ?

  • On aurait aimé en savoir plus sur certains éléments de l'histoire des personnages
  • Le temps passe trop vite, à quand le prochain ?
  • La partie dans la ville casino est un peu en dessous du reste

Acheter Les Derniers Jedi en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Derniers Jedi sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars

En savoir plus sur l'oeuvre Star Wars