75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu Vidéo : Infamous 2
Infamous 2 >

Critique du Jeu Vidéo : Infamous 2

Avis critique rédigé par Bastien L. le vendredi 23 octobre 2015 à 1834

De grands pouvoirs impliquent beaucoup d'électricité...

Deux ans après ses aventures à Empire City, le super-héros électrique Cole McGrath revient sur PS3 dans la charmante ville de New Marais où se mêlera le bien, le mal, des fascistes, des hommes de glace, des monstres, des ennemis grillés à point mais aussi la Bête...

Le premier inFamous avait séduit le public et la critique sans en faire l'exclusivité PS3 la plus indispensable qui soit lors de sa sortie en 2009. Un jeu d'action open world plutôt honnête qui avait le mérite d'offrir un terrain de jeu où l'on pouvait faire parler sa puissance. Malheureusement, ce sentiment n'était pas accompagné d'une bonne histoire car trop classique dans son déroulement et les thèmes abordés. Néanmoins sa fin avait le mérite de légitimer un second épisode qui voit donc le jour durant l'été 2011. Les développeurs américains de Sucker Punch (créateurs du premier opus et de la série Sly) quittent ce semblant de New York pour la ville de New Marais inspirée par la Nouvelle-Orélans promettant encore plus d'action, une amélioration technique et surtout une histoire tenant enfin la route...

Le jeu démarre par un tutoriel bien musclé pour notre héros, Cole McGrath, au sommet de son art électrique devant partir pour New Marais accompagné de son pote Zeke et d'une agente du gouvernement Kyo. Malheureusement pour eux, c'est à ce moment précis que la Bête fait son apparition, sorte d'humanoïde géant aux pouvoirs dévastateurs. Cole tente de l'affronter mais est gravement blessé, perdant une partie de ses pouvoirs, alors que son ennemi ravage complètement Empire City. Arrivé à New Marais, notre héros découvre une ville en partie ravagée par un terrible ouragan (un rappel de Katrina pour la Nouvelle-Orléans) alors qu'une épidémie mortelle sévit aussi dans cette ville du sud des Etats-Unis. De plus, la ville est attaquée par d'étranges monstres ce qui a pour conséquence l'instauration d'une sorte de milice fasciste menée par le puritain Bertrand présentant Cole comme un démon responsable des malheurs de la ville. D'autant plus qu'en toile de fond, la Bête ravage la côte est du pays afin de rejoindre New Marais à la poursuite de Cole. Les États-Unis sont donc touchés en plein cœur et Cole doit retrouver un professeur lui promettant une arme pour vaincre définitivement la Bête.

Le scénario d'Infamous 2 donne plus de satisfaction que celui du premier épisode. L'histoire est un peu mieux construite et soutenue même si on reste loin d'une totale originalité. Les personnages sont plus travaillés et disposent d'un bien meilleur character design. Ils disposent tous de différentes facettes donnant lieu à quelques surprises. Le côté super-héros est aussi accentué par la présence de Kuo aux pouvoirs de glace et de la sauvage Nix aux pouvoirs bien plus sombres. La première agit ainsi comme une bonne conscience souhaitant le bien de tous alors que la seconde se voit comme supérieure et veut profiter de ses pouvoirs. Si nos trois héros, aidés par Zeke, ont des buts communs, les moyens proposés par les deux partenaires de Cole sont bien différents. A lui de choisir. Le scénario est rendu ainsi plus vivant par l'intervention de ces alliés qui ne communiquent plus avec Cole seulement par téléphone. Les ennemis sont non seulement puissants mais aussi bien travaillés et réussissent à questionner Cole dans ses choix.

Néanmoins on ne peut s'empêcher de trouver l'histoire un cran en dessous de ce qu'est capable de proposer la production vidéoludique actuellement. Les enjeux et points de vues des personnages liés aux pouvoirs, naissant de mutations, ont largement été mieux traité dans la saga X-Men, voire la série Heroes. De même que le milieu de l'intrigue est un peu trop balisé par la quête de l'arme devant détruire la Bête. Mais Sucker Punch réussit quand même à donner un souffle épique à sa production en proposant des combats dantesques contre des ennemis immenses avec des courses poursuites et une bonne mise en scène des pouvoirs dévastateurs des héros. Le jeu propose aussi une fin mature peu importe les choix que vous faîtes. Infamous 2 a au moins le mérite de proposer une histoire de super-héros sombre et destinée à un public en fin d'adolescence, sinon adulte. Les cinématiques bénéficient d'un moteur de jeu bien plus beau et tentent encore une fois le partie du comics animé. On peut en penser ce qu'on veut mais leur petit nombre fait beaucoup moins cache misère.

C'est encore une fois dommage que le scénario ne tire pas son épingle du jeu car les ambitions étaient là accompagnées d'un bon casting vocal français et d'une musique souvent inspirée. Mais ce défaut n'enlève rien à l'immense liberté offerte au joueur pour parcourir la ville de New Marais. Divisée en plusieurs quartiers, avec son cœur rempli d'immeubles, ses marais, sa partie inondée et la zone industrielle, la ville offre bien plus de diversité que celle du premier opus. La technique s'est bien amélioré depuis 2009 malgré quelques défauts d'aliasing par moments mais qui est l'apanage des jeux open-world ambitieux de cette génération de consoles. Les développeurs ont fait le choix d'avoir un univers plutôt réaliste où se déroulent des événements fantastiques et cela fonctionne rendant d'autant plus impressionnant l'arrivée de personnes ayant des pouvoirs commes celle de monstres. La charte graphique dans les tons sombres, accompagnés d'une armée d'ennemis utilisant la glace, fonctionne bien avec l'ambiance du titre et offre parfois des contrastes intéressants.

La ville est donc très agréable à parcourir mais on attendait surtout beaucoup de l'aspect technique relatif à la débauche de pouvoirs de Cole. Et on est pas déçus, les combats sont explosifs avec des déflagrations dans tous les sens, les animations du héros sont excellentes et on affronte souvent des dizaines d'ennemis sans aucun problème. L'électricité est clairement vivante entre les mais de Cole et on alterne avec plaisir les attaques simples, les ondes de choc et autres roquettes... Sans oublier les pouvoirs spéciaux comme le possibilité de déclencher une tornade aussi impressionnante que jouissive. Les combats font parti intégrante du titre et rendent aussi la ville vivante quand les différentes factions s'affrontent. A ce titre, la population est plus vivante que jamais avec un bon nombre de piétons, de files de voitures... Les PNJ font parti intégrante de l'aventure, il faudra les sauver ou les terroriser. Et ils réagiront souvent en réaction de vos choix vous traitant soit comme un héros, soit comme un monstre.

Cela démontre l'importance des choix dans le jeu puisque le système de karma est encore présent. On apprécie la possibilité de se comporter comme un héros ou un salaud même si cela ne change pas radicalement le fond de l'histoire, si ce n'est la fin. Les missions pourront changer selon si vous choisissez de suivre le plan de Kuo ou de Nix dans des moments toujours définis. Encore une fois le manichéisme prime si vous voulez profiter à fond de l'expérience de jeu avec la possibilité de faire deux fois l'aventure tant les pouvoirs changent selon si vos actions sont bénéfiques ou maléfiques. Les choix interviennent à différents moments et permettent donc des missions, dialogues et pouvoirs différents influant ainsi largement sur le gameplay donnant au titre un petit côté RPG agréable. D'autant plus que les pouvoirs peuvent s'améliorer grâce aux points que l'on récolte avec les nombreuses actions effectuées.

Si l'aspect open-world est important, Infamous 2 se joue surtout comme un TPS même si des efforts sur le corps à corps ont été fait. Même si on privilégie les attaques à distance, Cole est cette fois-ci équipé d'une sorte de trident métallique condensant ses pouvoirs électriques et faisant de gros dégâts sur les ennemis. Les attaques à distance gardent le modèle des jeux d'actions actuels avec un système de couverture, le fait d'appuyer sur L1 pour viser puis sur R1 pour le tir de base. Les autres boutons servent donc à lancer des ondes de choc, grenades et autres roquettes. Cole dispose cette fois-ci d'attaque ioniques comme la tornade évoquée plus haut qui ne peuvent être utilisées que grâce à une énergie récoltée sur les ennemis vaincus. Notre héros dispose aussi de la possibilité de faire léviter des objets comme des voitures pour les balancer sur les ennemis. Dommage que cela manque de précision. Les pouvoirs servent aussi à se déplacer comme le vol plané, la possibilité de grinder sur les fils électriques et d'autres qu'on vous laisse découvrir.

Infamous 2 est un jeu d'action très agréable à prendre en main et qui offre aussi sont lot de challenge. Il faudra bien utiliser ses pouvoirs et ne pas bêtement foncer dans le tas sous peine de mourir rapidement. Notre héros reprend de la vie et du pouvoir sur les sources d'électricité et doit éviter l'eau comme la peste. Les ennemis alternent entre les mobs de base, ceux rapides ou ceux faisant de gros dégâts. Mais le titre ajoute aussi des sacs à HP ayant leurs propres méthodes pour être éliminés. Intéressants au début, ces derniers s'avèrent parfois un calvaire à battre tant il faut être patient. Alors que le jeu invite quand même à la débauche de combat sans temps mort. Malgré ce petit défaut, l'impression grisante de jouer un super-héros surpuissant est là et apporte beaucoup dans l’appréciation du jeu.

Open-world oblige, le jeu offre son lot de quêtes secondaires qui sont ici mieux scénarisées et diversifiées que le premier opus. Elles permettent d'améliorer l'expérience de jeu et d'agrandir une bonne durée de vie. Ces missions sont enfin liées aux personnages secondaires et permettent souvent de se battre avec ses alliés, ce qu'on apprécie tout particulièrement car Nix et Kuo permettent de joindre les pouvoirs pour des résultats encore plus dévastateurs. Les développeurs ont par ailleurs implémenté un éditeur de missions et celles créés par les utilisateurs depuis 2011 s'avèrent plutôt intéressantes. Sucker Punch a eu la bonne idée de mettre les meilleures en avant. La chasse aux cristaux et aux pigeons permettront aux joueurs les plus pointilleux de s'en donner à cœur joie.

La conclusion de

Infamous 2 est clairement plus réussi que son prédécesseur. Il est plus beau, mieux écrit et rend encore plus justice à la puissance de son héros. Néanmoins on peut regretter une histoire qui peine toujours autant à convaincre et une sensation de premier épisode amélioré et non surpassé. Cela reste un jeu d'action open-world très plaisant qui fera plaisir à tous ceux souhaitant incarner un personnage aux pouvoirs surpuissants. Que ce soit en faisant le bien, comme en faisant le mal...

Acheter Infamous 2 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Infamous 2 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de inFamous

En savoir plus sur l'oeuvre inFamous