75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu Vidéo : Altered Beast
Altered Beast >

Critique du Jeu Vidéo : Altered Beast

Avis critique rédigé par Bastien L. le mercredi 25 juin 2014 à 1557

Welcome to your doom

Attention, il s'agit d'une critique de la version dématérialisée sorti sur le PSN pour cinq euros, et non pas de la version lors de sa sortie originelle en arcade ou sur Megadrive.

Altered Beast fut un des tous premiers jeux de la Mega Drive et participa au lancement de la console en Europe. Un jeu qui à l'époque permettait de se rendre compte des capacités de cette nouvelle console 16-bits. Qu'en reste-t-il aujourd'hui ?

Autant répondre tout de suite : Pas grand chose ! Malheureusement le jeu datant de 1988 accuse très franchement, et logiquement son âge. Sorti tout droit des studios de Sega, le jeu fut supervisé par deux pointures de la firme à savoir Rieko Kodama et Makoto Uchida respectivement créateurs des licences Phantasy Star et Golden Axe. Le jeu sorti en arcade en 1988 et fut adapté la même année sur Mega Drive. Il s'agit donc d'un beat'em all 2D se déroulant sur un seul plan tout en ayant des petites parties plates-formes. L'histoire est très basique : vous contrôlez un héros de l'antiquité grecque ressuscité par Zeus pour aller délivrer sa fille Athéna des griffes du dieu-démon Neff qui la retient prisonnière dans le monde des enfers. Mais notre héros dispose d'un pouvoir intéressant, il peut se transformer en des créatures mélangeant des caractéristiques animales et sa morphologie quand il récolte des orbes. Ces transformations seront donc utilise pour se défaire des nombreux ennemis et autres transformations cauchemardesques de Neff.

L'ambiance graphique du jeu mélange donc des décors s'inspirant un peu de l'antiquité grecque avec des créatures mi-hommes mi-bêtes renvoyant bien à sa mythologie. Mais on aussi le droit à des créatures d'outre-tombe comme à des boss dont les sprites nous montrent bien qu'il s'agit d'une production japonaise des années 1980. Ce mélange des genres n'est pas forcément désagréable si ce n'est un choix de couleurs qui aujourd'hui pique vraiment les yeux. Le jeu nous propose souvent des jaunes, verts et violets trop saturés et les habits des ennemis font clairement sourire bien malgré eux. D'autant plus que la transformation de notre héros se fait en étapes alors qu'il gagne en musculature, sa tête garde la même taille lui donnant un air assez ridicule. Néanmoins, les arrières-plans sont souvent jolis et il y a une bonne variété d'ennemis. Sans oublier les transformations qui donnent tout l'intérêt au jeu étant parfaitement réussies. Que cela soit en loup, ours, tigre ou dragon notre héros garde sa classe.

En plus d'apporter des changements radicaux dans l'apparence de notre personnage, cela permet de lui faire gagner une puissance qu'on accueille avec joie. En effet, le jeu est vraiment difficile au niveau de la rigidité du personnage et du nombre d'ennemis. On note une volonté des développeurs de rendre l'ensemble difficile. Et ce car le jeu ne comporte que cinq petits niveaux se déroulant sur le même schéma : Se débarrasser des ennemis, éliminer trois loups blancs pour se transformer et s'occuper du boss. Si vous échouez à récupérer un des loups, le niveau devient une boucle jusqu'à la transformation accomplie. Et le jeu s'avère un véritable calvaire avec une maniabilité trop rigide, des mobs trop puissants à abattre et souvent prioritaires sur les coups dans les derniers niveaux sans oublier ce schéma si répétitif. D'autant plus que le gameplay se limite à sauter, donner un coup de point ou un coup de pied en étant debout ou accroupis. Le seul plaisir en terme de jeu sera celui de se sentir bien puissant après sa transformation puisque chaque animal possède sa charge et son attaque à distance. Heureusement que cette version PSN prévoit un mode facile et des continus infinis permettant de voir le bout du jeu en 30 minutes maximum dès la première partie... Une durée de vie famélique même pour 5 euros. Le jeu s'addresse donc au nostalgique qui pourront toujours le faire à deux en local ou en ligne mais les nouveaux n'y verront qu'un intérêt historique. Je ne sais pas combien coûtait la cartouche à l'époque mais cela montre clairement que le jeu vidéo n'était pas forcément mieux avant...

La conclusion de

Une ressortie encore une fois bien maigre en ambition de la part de SEGA. Pour 5 euros, cet ancien titre Mega Drive aurait du sortir accompagné d'autres jeux ou des ajouts quelconques. Au lieu de ça on vous propose une expérience qui a fait son temps et qui n'a de mérite que son aspect nostalgique et la possibilité de jouer quelques créatures puissantes bien réalisées.

Acheter Altered Beast en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Altered Beast sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+