75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
The Theatre Bizarre > The Theatre Bizarre Blu-ray >

Critique du Film : The Theatre Bizarre Blu-ray

Avis critique rédigé par Richard B. le lundi 1 octobre 2012 à 22:20

Test Blu-Ray The Theatre Bizarre.

Image : Comme très régulièrement chez l'éditeur Wild Side, l'encodage fait ici merveille. Particulièrement la colorimétrie qui se révèle superbe et rend particulièrement hommage aux segments colorés tels que le « Wraparound Theatre Guignol» , « Mother of toad » ou encore « Vision Stains ». La définition est elle aussi très précise et les très rares moments de faiblesse semblent provenir des films eux-mêmes à l'exemple de « Wet Dream » dont certains passages affichent de légères imperfections dans les arrières plans en basse lumière.

 Image


Son : Là encore techniquement il n'y a presque rien à redire. Les pistes VO et VF en DTS 5.1. retranscrivent à merveille les ambiances, les musiques se montrent entrainante et les dialogues très clairs. Côté doublage, la qualité dépendra des segments allant du plutôt bon avec « Vision Stains » au très décevant avec « Mother of toad » ou « Sweets ». Il est donc évident que pour un meilleur confort la VO s'impose. Tout juste pouvons-nous regretter qu'il faille passer par le menu principal pour changer de piste audio ou placer les sous-titres.

Suppléments :

Si tous les suppléments se trouvent classés par titre de segments, on peut aussi retrouver un commentaire audio (VOSTF) du côté des pistes de choix de langues. Il constitue de plus la partie la plus passionnante puisque chacun des réalisateurs (et une bribe du casting) viendra donner des indications sur son épisode (exception du pourtant très bon Accident, qui ne possède aucun commentaire de Douglas Buck et laisse un blanc). La qualité auditive n'est pas toujours optimale, certains « invités » semblant s'être fait enregistrer par téléphone. On regrettera aussi de ne pas trop entendre l'actrice Victoria Maurette qui fait brièvement un coucou. Pour le reste, on apprend pas mal de choses sur les tournages, et dans le cadre de « Wet Dream » ou « Theatre Guignol » ce sera même le seul moyen d'avoir des informations.

oria Maurette

« Mother of toad », seule production tournée en France et supervisé à 100% par Metaluna Productions, est aussi celui qui bénéficie du meilleur traitement en terme de suppléments. Tout d'abord, nous pourrons découvrir toute une équipe sur les lieux tournage dans un making-of certes plutôt court (7 minutes), mais intéressant et permettant de gouter à l'ambiance. Par la suite nous retrouvons deux petites interviews issues du site scifi-universe (le nom doit vous dire quelque chose), l'une du réalisateur Richard Stanley (3 minutes) et l'autre de la ravissante actrice Victoria Maurette (7.30 minutes).

Richard Stanley Victoria Maurette

« I love you » Ici on retrouve juste notre courte interview de Buddy Giovinazzo.

Buddy Giovinazzo

« The Acident » tout d'abord, ou l’on découvre un making-of en mode noir & blanc permettant d'entrevoir la bonne ambiance sur le tournage. Celui-ci est construit de manière essentiellement musicale, et c'est une bonne chose puisque les rares interventions "à parole" ne se sont pas sous-titrées. Ensuite on découvre une nouvelle interview made-in scifi-universe du réalisateur Douglas Buck. Les bonus concernant ce segment terminent sur un diaporama de photos.

The accident tournage The accident tournage

The accident tournage Douglas Buck

« Vision Stains » il s'agit là aussi d'un making-of musical permettant de découvrir une multitude d'images issues du tournage (10.50 minutes).

Vision Stains tournage Vision Stains tournage

« Sweets », nouvelle mini interview scifi-universe du producteur et réalisateur David Gregory (4 minutes) complétée d'un diaporama d'images

David Gregory

En parallèle à ses chapitrages par épisodes, nous retrouvons l'interview de Fabrice Lambot de chez Metaluna Productions. Il est juste dommage que le brouhaha du café vienne nuire parfois à l'écoute. Nous retrouvons pour finir une interview vidéo réalisée par Mad Movies durant le Festival de Cannes 2011. Celle-ci est constituée des interventions de Douglas Buck et Fabrice Lambot (9.47 minutes).

Douglas Buck et Fabrice Lambot 

75

Wild Side sort The Theatre Bizarre avec une image et un son optimal qui ravira ceux qui ont aimé le film. En la matière, on ne pouvait espérer mieux. Côté suppléments, là aussi le Blu-ray possède quelques accompagnements sympathiques même si l’on peut trouver des manques sur ce point (par exemple aucune image ou capture vidéo du tournage du sketch de Tom Savini).

Critique de publiée le 1er octobre 2012.

Que faut-il en retenir ?

  • Image
  • Son

Que faut-il oublier ?

  • Un making of d'une longue durée aurait été sympa.

Acheter The Theatre Bizarre Blu-ray en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de The Theatre Bizarre Blu-ray sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !