75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de société : Donkey Kong
Donkey Kong >

Critique du Jeu de société : Donkey Kong

Avis critique rédigé par Amaury L. le vendredi 8 juin 2012 à 0800

Donkey nous prend presque pour des kongs !

Donkey Kong balance ses barils sur la tronche des petits Mario qui veulent simplement grimper aux échelles et atteindre le dernier étage de la plate-forme afin de sauver la princesse. Heureusement, avec un bon maillet en bois et un joli jeu de jambes, les obstacles deviennent surmontables...

Donkey Kong enlève la fiancée de Mario !

Donkey aime avoir du matos à lancer...

Côté matériel, Donkey Kong assure pour un jeu sorti en 1983. On découvre une figurine Donkey Kong avec un bras articulé, des barils, des boules de feu, des cartes, des pions Mario et un plateau de jeu représentant la même plate-forme que le jeu vidéo éponyme. On se surprend avec une envie enfantine d'essayer impatiemment cette adaptation en jeu de société du jeu vidéo.

Vue du matériel.

Les règles de Donkey...

Le but du jeu est de cumuler un maximum de points en évitant les obstacles (barils et boules de feu) et en libérant la jeune héroïne enlevée par Donkey Kong.

A son tour, le joueur lance les deux dés, un pour bouger son pion Mario (situé en début de partie tout en bas du plateau de jeu), l'autre indiquant le déplacement des barils et des boules de feu.

Un tour de jeu est constitué du déplacement de son pion Mario, des barils dans le sens de la descente, des boules de feu dans le sens de la montée et la mise en jeu d'un nouveau baril en actionnant le bras de Donkey Kong.

On doit respecter le chiffre exact donné sur les deux dés. Le pion Mario emprunte obligatoirement les échelles pour passer d'un étage à un autre. Quand celui-ci croise, pendant son tour ou celui d'un adversaire, un obstacle (barils ou boules), le joueur propriétaire du pion Mario joue une carte Évitement qui symbolise un saut ou un coup de maillet. Le joueur marque en fin de partie des points qui sont indiqués sur chaque carte jouée (entre 100 et 400 points).

La partie s'arrête dès qu'un joueur atteint la case finale et libère ainsi la prisonnière, ce qui donne un bonus de 500 points.

Les cartes permettent de marquer des points (entre 100 et 400), de sauter par dessus des obstacles, de les exploser à coups de maillet !

Un jeu pas complètement à la Kong !

Ce vieux jeu MB sorti en 1983 est une adaptation du jeu vidéo Donkey Kong qui déferla sur le monde en 1981. On retrouve le principe d'évitement d'obstacle soit en sautant par-dessus les barils ou les boules de feu, soit en les explosant à coup de maillet. Dans le jeu vidéo, l'habileté et la coordination œil/main constituaient les arguments premiers pour figurer honorablement. Dans le jeu de plateau, le hasard (tirage aléatoire des cartes Évitement, déplacement des différents pions) remplace désavantageusement l'adresse requise.

Donkey Kong et son bras articulé.

La résolution des différentes actions rencontrées (déplacement des pions Mario et des obstacles) s'articule uniquement autour de dés cubiques traditionnels. Donc, l'aléatoire l'emporte sur la stratégie et le vainqueur sera la personne placée sous les meilleurs auspices ce jour-là. Toutefois, pendant son tour, quelques choix amusants se présentent et amènent de l'intérêt à la chose. Si on remarque un adversaire en pénurie de cartes, lui envoyer un maximum d'obstacles à résoudre semble adéquat dans le but de le délester de points de victoire. Sur le plateau, on remarque des cercles rouges qui permettent de récupérer des munitions (cartes). Sans tourmenter les neurones, Donkey Kong invite parcimonieusement à réfléchir sur tous les mouvements provoqués par les dés.

Le plateau de jeu.

Pourtant, malgré son ancienneté et ses mécanismes vieillots, Donkey Kong reste plutôt plaisant à pratiquer... une vingtaine de minutes. Malheureusement, les parties tendent à s'éterniser au delà de la quarantaine de minutes, ce qui le pénalise énormément dans sa dynamique. Le déplacement des barils ralentit le rythme dès qu'une dizaine de tonneaux affiche leur réalité sur le plateau. Cette phase poussive entraîne une lassitude précoce chez l'adulte (souvent astreint à cette tâche répétitive) si des enfants l'accompagnent. Gagner des points grâce aux cartes qui affichent un écart conséquent n'enchante pas outre mesure les participants, le hasard étant le maître.

Un des Mario Brothers !

Donkey kong subit de plein fouet la modernité des jeux familiaux actuels mais résiste correctement pour un jeu à licence, construit certainement hâtivement et qui date d'une trentaine d'années. Pour l'époque, le résultat reste satisfaisant.

 

La conclusion de

Nostalgiques, Donkey Kong le jeu vidéo, la première version de 1981, a été décliné en jeu de plateau par un éditeur marquant pour les trentenaires bientôt quarantenaires, MB. Pour les sentimentaux, ce jeu est fait pour vous. Il propose un matériel agréable et surtout des règles obsolètes, basées principalement sur le hasard. Les enfants adhèrent même si la durée des parties (souvent une quarantaine de minutes) empêche un plaisir total. En l'état, Donkey Kong souffre de son âge vénérable et de mécanismes dépassés. Toutefois, l'ensemble garde un charme suranné auprès des nostalgiques, des amoureux des premières aventures de Donkey Kong en jeu vidéo et des enfants entre 8 et 12 ans. Pas complètement Kong !

Que faut-il en retenir ?

  • Beau matériel.
  • Quelques choix.
  • Jeu pour nostalgiques.

Que faut-il oublier ?

  • Parties trop longues.
  • Beaucoup de hasard.
  • Jeu qui a vieilli.
  • Déplacement poussif des obstacles.

Acheter Donkey Kong en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Donkey Kong sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Donkey Kong

En savoir plus sur l'oeuvre Donkey Kong