75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Les tours de Samarante >

Critique du Roman : Les tours de Samarante

Avis critique rédigé par Manu B. le samedi 1 mars 2008 à 13:42

Les Tours de Samarante

"Pour le peuple des Mirandes, la guerre a commencé depuis plus de mille ans, au temps de la onzième hebdomade, alors que mouraient les derniers feux de la seconde Antiquité. Elle prendra fin dans cent treize années, au jour du Seuil..."
C'est parmi le peuple de la montagne, les guerriers U'Fzull, que Oshagan, rescapé d'une des anciennes puissantes familles, use pour la première fois des armes climatiques, celles qui commandent les éléments auxquelles nul aujourd'hui ne peut s'opposer. Son chemin est déjà tout tracé. Sa destination sera Samarante. Triple A est un gamin qui n'a qu'une idée, celle d'arriver au sommet de l'une des tours de Samarante. Vers la liberté. Enfin, à l'heure des manipulations génétiques, Cinabre est l'un des plus beaux produits, dont les pouvoirs sont aussi puissants que mystérieux. Elle est aussi l'une des habituées des Salons de nuit, des salons clandestins que fréquente une faune éclectique. La rencontre de ces trois-là va sans nul doute affecter de manière radicale la face de Samarante, et peut-être du monde tout entier...
Aujourd'hui inconnu des lecteurs de SF, Norbert Merjagnan risque de faire parler de lui dans les prochaines semaines, des prochaines années, car si les tours de Samarante est son premier roman, publié en outre dans la collection Lunes d'encre de Denoël, nul doute que cet auteur a de l'or dans la plume. Un vrai talent. Un style que l'on recherchait depuis un certain temps dans la science fiction française.
Les tours de Samarante commence avec l'histoire de trois personnages totalement étrangers et de milieux ostensiblement éloignés. Oshagan est de la noble race des guerriers, issu d'une ancienne famille puissante, dont la disparition tragique met le dernier représentant sur le chemin d'une vendetta personnelle et inflexible. Cet homme vit de vengeance et d'eau fraîche. Et cette haine est canalisée par l'odeur du sang de ses futures victimes. Mais elle est dirigée avec une froide intelligence, avec une obstination inébranlable. Les neufs cylindres qu'il détient serviront avec loyauté sa quête. Triple A est un gamin -une créature humaine de naissance naturelle- qui a une idée fixe: escalader l'une des six Tours, mystérieuses, qui l'hypnotisent, le fascinent, le happent. Et c'est lorsqu'il se heurte à la porte de la sixième Tour qu'il est attrapé par un drone et condamné à être dépossédé de ses fonctions corporelles. Il devient un des yeux de la cité. A l'autre bout de la ville se trouve Cinabre, qui possède le pouvoir de sentir les choses, les situations, les gens. Une sorte de deuxième vue. Un pouvoir considérable. Elle est parmi les plus extraordinaires préfigurés, ces être génétiquement modifiés. Le plus formidable est qu'elle a été affranchie le jour même.
On nage dans une sphère nébuleuse où l'on risque de ne pas s'y retrouver dans le premier tiers du roman. Sauf que l'histoire est si captivante que malgré le mystère dans lequel on évolue, -un mystère que Norbert Merjagnan maîtrise et cultive remarquablement- le récit appelle le lecteur. On a envie d'en savoir plus. Proche de la trame de comte zéro de William Gibson, ce roman sort d'ailleurs des productions françaises habituelles par son côté anglo-saxon. Anglo-saxon et peut-être même plutôt britannique: il y a du Ian M. Banks dans ces personnages floués par un système qui les dépassent complètement, du M. J. Harrison dans le côté tragique et le style. Sans vouloir jouer forcément au jeu de la comparaison, les Tours de Samarante pourrait faire penser au cycle du Viriconium, dans un univers Gibsonien.
Premier roman et premier coup de maître. La difficulté sera de confirmer tout le bien qu'on pense de cet auteur dans un deuxième roman du même niveau.

90

Ce roman est une vraie découverte et une vraie réussite. Les Tours de Samarante est l'une des lectures les plus marquantes de ce début d'année. Peut-être de toute cette année 2008.

Critique de publiée le 1er mars 2008.

Acheter Les tours de Samarante en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les tours de Samarante sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !