75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : L'Echelle de Darwin
L'Echelle de Darwin >

Critique du Roman : L'Echelle de Darwin

Avis critique rédigé par David Q. le mercredi 29 août 2007 à 1400

Darwin remis en cause

L’échelle de Darwin est un roman de pure science spéculative – comme diraient certains – qui extrapole des théories scientifiques pour en faire un roman de fiction. Greg Bear semble avoir fait pas mal de recherches en biologie et s’est surement fait pas mal aider pour arriver à être aussi précis dans la description des mécanismes des rétrovirus (ou HERV) qui sont le point central de l’histoire qu’il nous raconte. Cette histoire semble avoir commencée il y a quelques milliers d’années avec une famille de néandertaliens et l’homme moderne déclenche son propre destin en activant ces vieux rétrovirus présents dans le génome humain.
Le style de Bear est assez difficile à lire car il y a vraiment beaucoup d’explications scientifiques sur les mécanismes biologiques. Le roman est bourré de termes barbares pour les néophytes et même si un lexique est présent à la fin du livre, c’est tout de même assez décourageant pour qui ne veut pas devenir chercheur en virologie plus tard. Personnellement, ayant fait des études de biologie, j’ai réussi à bien suivre le roman et cette foison de détails lui donne un aspect véridique bien supérieur à la moyenne. L’histoire gagne donc en profondeur et produira un fort impact au lecteur qui aura le courage de passer outre les termes scientifiques.
Malheureusement, l’histoire des personnages est trop peu intéressante ce qui rend parfois le roman ennuyeux. Pas assez d’action, trop de réflexion et finalement peu d’impact de la part des personnages principaux sur l’histoire qui semble suivre sa propre trame au détriment des hommes. L’idée d’évolution par palier (d’où le titre d’échelle de Darwin) est intéressante et n’est peut-être pas ou trop peu mise en avant dans le livre. Cette théorie n’étant acceptée que par une minorité, on suit en fait surtout l’histoire du combat pour cette idée nouvelle qui doit faire son chemin dans la tête des gens. La nature même de l’évolution qui passe par SHEVA, un rétrovirus considéré comme extrêmement nocif pour l’humanité (puisqu’il s’attaque directement à la reproduction humaine), nous donne des frissons dans le dos quand on lit ce par quoi doivent passer les femmes. Quelques allusions aux grandes maladies du siècle et aux barbaries humaines relèvent le niveau de réflexion autour de l’évolution et des hommes mais on reste finalement un peu sur sa faim après avoir terminé le livre car on aimerait bien savoir ce qui arrive ensuite. C’est ce que vous pourrez lire dans « Les enfants de Darwin » du même auteur.

La conclusion de

L’échelle de Darwin est un roman de fiction scientifique qui permet d’aborder une théorie nouvelle de l’évolution mais qui est réservé aux personnes ayant un minimum de bagage scientifique en biologie sous peine de ne rien comprendre aux mécanismes de SHEVA, une nouvelle maladie terrifiante. Intéressant mais parfois trop ennuyeux pour vraiment inciter le grand public à faire un pas en direction de cette échelle.

Que faut-il en retenir ?

  • Le lexique
  • Les détails scientifiques
  • La réflexion sur l'évolution et cette nouvelle théorie

Que faut-il oublier ?

  • Difficile de s'y plonger sans avoir les connaissances requises
  • Les personnages pas spécialement attachants

Acheter L'Echelle de Darwin en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'Echelle de Darwin sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le Cycle de Darwin

En savoir plus sur l'oeuvre Le Cycle de Darwin