75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Le Dernier Rayon du Soleil >

Critique du Roman : Le Dernier Rayon du Soleil

Avis critique rédigé par Lujayne M. le mardi 27 février 2007 à 0913

Pas de doute, c'est du Kay

G.G.Kay nous entraîne une nouvelle fois dans l'univers des Lions d'Al-Rassan et de la Mosaïque de Sarance, mais cette fois, point de Byzance remaniée, nous partons plus au Nord, du coté des Viking, renommés Erlings pour l'occasion. Trois peuples nordiques ennemis, les Erlings, les Anglcyn (Anglo-Saxons) et les Cyngaëls (Irlandais) se déchirent depuis des générations, mais vont être contraints de s'allier... Ce qui rend les romans de Kay si particuliers, ce n'est pas l'action -bien qu'elle ne manque pas-, ni l'inventivité - il reprend les civilisations antiques existantes en se contentant bien souvent de changer seulement les noms - mais bien le style. Car, des nombreux héritiers de Tolkien, il est parmi les rares à avoir copié le maître non sur le contenu - des elfes, des orcs et des magiciens à gogo - mais sur la forme : la poésie, la mélancolie du Seigneur des Anneaux, vous la retrouverez à coup sûr dans ses romans, et cela change agréablement des ressucées d'heroic-fantasy sans véritable ambiance. Comme pour la Tapisserie de Fionavar, le texte prend le temps de se mettre en place, mais vous aurez du mal à lâcher le livre ensuite, tant les images suscitées sont belles. Coup de chapeau particulier pour toutes les scènes avec la fée, ethérées et intemporelles comme leur héroïne. L'un des autres intérêts du livre est qu'il ne prend pas parti : il nous dépeint indifféremment les points de vue des trois peuples ennemis sans prendre position pour l'un ou pour l'autre, chacun a ses raisons d'agir comme il le fait, avec ses forces et ses faiblesses. Intéressant aussi, quoique parfois déroutant, le suivi rapide de la destinée de personnages plus que secondaires, qui ont simplement eu le mérite de croiser, quelques secondes, le destin des protagonistes principaux...

La conclusion de

Voici donc un roman atypique, mais clairement du style si particulier de l'auteur. Des moments de bravoure, des moments de féérie, empreints d'une indéniable nostalgie... On regrettera juste que l'un des seuls méchants, vraiment réussi par ailleurs, voit son sort si vite réglé...

Que faut-il en retenir ?

  • l'ambiance
  • les différents points de vue

Que faut-il oublier ?

  • le sort du dernier Volgan, trop rapide

Acheter Le Dernier Rayon du Soleil en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Dernier Rayon du Soleil sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+