75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Résurgences >

Critique du Roman : Résurgences

Avis critique rédigé par Lucie M. le samedi 3 juin 2006 à 14:55

Un renouveau bien trop évident...

"Julia Cordier est une enfant semblable aux autres. En apparence, du moins, car elle démontre très tôt des capacités singulières qui ne manquent pas d'étonner ses parents, des pouvoirs qui s'illustrent en particulier lors d'un certain 11 septembre... Trois ans plus tard, un étrange épisode provoque la rupture des relations familiales avec René Losserand, le grand-père, fervent adepte d'une secte pseudo-chrétienne, les " Remparts du Christ ". La fillette serait-elle, comme le soupçonne sa mère, une " Enfant indigo " ? Devenue une adolescente épanouie bien qu'un peu secrète, la jeune fille a délaissé ses dons. Mais voilà qu'une nuit, un inconnu surgit dans sa chambre pour tenter de l'assassiner. Quels noirs desseins caressait cet individu ? Pour quelles raisons voulait-il attenter à la vie de Julia ? Et si cette dernière se révélait comme l'ultime espoir d'un monde sur le déclin ? La seule capable d'aider les hommes à surmonter l'effroyable cataclysme qui se prépare et d'insuffler une vague de renouveau dans le cœur d'une humanité à jamais meurtrie ? Pour son deuxième ouvrage, Emmanuelle Maia nous donne une version personnelle sur le thème de la fin des temps. Un livre passionnant, plein de sensibilité, qui puise sa source au sein de questions bien contemporaines sur l'avenir de l'Homme."
Les enfants Indigos (baptisés également Enfants de Cristal ou de Lumière) est un terme employé pour désigner des enfants nés avec certaines capacités hors-norme. Ce concept définit une théorie spirituelle selon laquelle depuis quelques années beaucoup d’enfants, naissant avec des aptitudes particulières psychologiques, spirituelles ou même parfois paranormales, seraient sur Terre pour instaurer une nouvelle ère en transformant le monde. Ils seraient même là pour le sauver ! Si bien sûr ces enfants indigos sont traités de manière particulière et s’ils peuvent exprimer leurs étranges et surnaturelles qualifications. Bien évidemment, cette théorie n’a engagé aucune étude scientifique rationnelle. Et elle fut reprise également par un groupe de fanatiques du nom de Kryeon, connus aussi comme "groupe de lumière", pour qui de nombreux bouleversements seraient à prévoir en 2012 d’où l’importance de ces enfants Indigos.
Dans le roman d’Emmanuelle Maia, cette théorie spirituelle est employée de façon délicate. Sous aucun prétexte l’auteur ne fait l’apologie de celle-ci ; même si l’auteur reprend beaucoup d’éléments et de croyances à ce "groupe de lumière", elle laisse seul juge le lecteur ! Emmanuelle Maia traite de cette théorie comme d’un lien fantastique entre une Terre au bord de l’apoplexie, qui va malheureusement subir de grands changements, avec un espoir de rédemption envers l’humanité. Malgré cela, l’appartenance théologique de la famille Losserand met l’accent sur ces sortes de croyances qu’établissent certaines sectes de fanatiques qui peuvent de par leur pratique être souvent très dangereuses pour les autres. Cet aspect est une sorte de remarque, aux accents critiques dans le mauvais sens du terme, envers ce genre de pratiques spirituelles qui est en pleine expansion depuis les années 60/70 pour pallier à un manque spirituel dont souffre l’humanité. Mais elle est également une sévère critique contre les extrémistes religieux qui envahissent la plupart des esprits perdus dans l’immensité désertique que sont devenus les valeurs humaines.
Comme je le disais plus haut, l’auteur emploie cette théorie spirituelle de manière délicate pour établir un lien fantastique entre tous les protagonistes de l’histoire et leur devenir post-apocalyptique, mais également pour donner un espoir poétique à l’avenir de l’humanité. Nous découvrons ce fait paranormal dans le personnage de la petite Julia Cordier. Pourtant, cette quête délicate est amenée de manière lente et linéaire comme pour positionner le lecteur dans une sorte de routine pèpére au vu d’un grand bouleversement. Emmanuelle Maia a construit son roman en quatre chapitres bien distincts qui s’avèrent être un ensemble clair ; sans doute possible sur ce qui va se produire par la suite. Même si parfois nous sommes savamment étonnés par la tournure que prennent les évènements notre lecture peut parfois être fastidieuse à cause d’un manque de tonus lier au récit. Un manque de tonus comme si Emmanuelle Maia s'était sentie étriquer dans l'élaboration de son histoire et qu'elle n'est pas assez puisée en elle. C’est tout simplement ce qui, en gros, est à reprocher au roman.
Résurgences est le second roman d’Emmanuelle Maia. C’était la première fois que je lisais un roman de l’auteur et même si parfois j’ai trouvé que l’intrigue principale et sa construction était trop linéaire il ne faut pas douter un seul instant de la qualité littéraire de celui-ci. Ce côté légèrement routinier est un faux prétexte pour mettre en valeur les profonds sentiments qui se dégagent de la personnalité des personnages. En revanche, ce qui m’a surprise c’est que cette construction de roman très linéaire ou trop sage contraster réellement avec le caractère plein de peps et d’humour de l’auteur. Pourtant, ce charisme tonifiant ce ressent fortement quand elle décrit avec précision Genève. Ville également où elle habite et où l’action se déroule. Emmanuelle Maia excelle dans cet art et transmet par ses mots et ses descriptions une atmosphère quotidienne et tangible à cette ville. De même qu’elle sait nous décrire les méandres des différents sentiments qui étreignent ses personnages en leur affiliant une palette de personnalité bien distincte.

75

Un roman à la construction carré possèdant une intrigue bien trop linéaire. Même si l'auteur fait preuve d'un savoir faire littéraire nous en venons à penser qu'elle n'a fait que survoler son élaboration. Comme si elle ne se sentait que trop peu à l'aise dans son récit. Toutefois, Emmanuelle Maia a su mettre en valeur des personnages énormément sensibles aux réactions si humaines qu'ils en deviennent presque l'une de nos connaissances. Puis nous retrouvons son savoir faire descriptif des lieux. Les mots de l'auteur donne vie à la ville de Genève grâce à une atmosphère tangible se dégagant des descriptions de l'auteur.

Critique de publiée le 3 juin 2006.

Acheter Résurgences en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Résurgences sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !