75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Le long des sentiers obscurs
Le long des sentiers obscurs >

Critique du Roman : Le long des sentiers obscurs

Avis critique rédigé par Lucie M. le vendredi 28 avril 2006 à 0944

Paris, 28 avril 2006...

Tout commence en 1776 ! Suite à une énorme tempête un navire hollandais découvre un vaisseau à l’abandon où pendent cyniquement plusieurs corps de l’équipage crucifiés. Saut dans le temps, nous nous retrouvons en 2004 en compagnie de l’irlandais Bryan Tremble qui est sur le départ. Celui-ci est appelé en tant que conseiller technique sur un chantier pétrolier se trouvant dans le désert du Néguev. Un an plus tard, un attentat le précipite dans des grottes souterraines où il découvre malgré de multiples blessures le journal d’un médecin. Celui-ci se nomme Philip DeVreck et il était le médecin de bord de ce fameux navire hollandais. Après sa sortie d’hôpital et accueilli par son ami David, Bryan fait la connaissance de Leah, jeune étudiante israélienne. Tous les deux, immédiatement liés par l’amitié, vont débuter une quête étrange suite à la traduction de ce vieux journal et bientôt aidés par la famille de Leah et par Ehud Goldstein, ils seront tous précipités dans une lutte de tous les jours où se mêleront trouvailles étranges, meurtres sanglants et voyages. Mais jusqu’où iront-ils pour trouver la vérité ? Où les mènera cette enquête si dangereuse ?
Le Long des sentiers obscurs est le premier roman de l’auteur Alexis Lorens. De substance fantastique, il nous mène dans une intéressante enquête ésotérique. Nous évoluons avec les différents personnages dans une intrigue forte et nous nous laissons porter grâce à d’innombrables et mystérieuses trouvailles ponctuées par des révélations toutes aussi surprenantes les unes que les autres. Tel un thriller apocalyptique, l’auteur se complait dans une écriture rythmée où les rebondissements sont de mises. Débutant chacun des chapitres par une date et un lieu, où l’action se déroulera, cela aide grandement le lecteur à ne pas se perdre dans ce maelström d’informations amenées par l’auteur de manière érudite. Malgré tout, le rythme soutenu du roman pourrait paraître un brin surmenant puisque nous n’avons pas réellement le temps de faire la part des choses dans ce que nous apprenons au gré des pages. En revanche, comme le style littéraire d’Alexis Lorens est de facture clair nous avançons indubitablement dans notre lecture avec de plus envie et curiosité. Certains, également, pourraient être surpris par la longueur du thème fantastique à venir se greffer à l’histoire mais en arrivant vers la fin de ce roman nous nous apercevrons que l’auteur installe avec brio et ruse un second tome à venir !
Nous serons amenés à beaucoup nous déplacer pendant notre lecture. Comme je le disais plus haut ; chaque chapitre commençent par la détermination d’une date et d’un pays où l’action va se dérouler. Cela nous fera visiter Amsterdam, en passant par l’Egypte, tout en nous arrêtant à Rome pendant une soirée pour visiter un musé se trouvant au Vatican, et en finissant bien sûr dans différentes villes d’Israël. Ces voyages, tous réalisés pour découvrir les traces de la secte oubliée Emounim et pour faire avancer l’enquête ésotérique des personnages, remplira le roman de moments inoubliables. Certaines fois, l'intrigue principale fera penser à la série Alias et a son intrigue récurrente au sujet de Rambaldi ou même certains penseront au non moins connu Da Vinci Code. Toutefois, cela reste succinct et l’identité littéraire d’Alexis Lorens procure à son roman une personnalité bien distincte. D’ailleurs en parlant de personnalité, j’ai beaucoup apprécié les descriptions du début qui content les péripéties du navire hollandais dans un océan indien des plus fougueux qui sont d’un grand réalisme puisque l’auteur fut navigateur. Egalement la réalité de certaines des villes où évoluent les personnages est bien présente surtout en terre d’Israël où rien n’est simple et où l’atmosphère tendue est presque palpable grâce aux multiples descriptions d’Alexis Lorens.

La conclusion de

Le long des sentiers obscurs est un excellent thriller apocalyptique qui annonce avec emphase l’arrivée d’un nouvel auteur parmi la communauté littéraire fantastique. Avec ruse et érudition, Alexis Lorens sait nous captiver, nous surprendre et nous propulser dans une suite de questionnements sur le devenir de ses personnages et de la résultante de leur enquête. Avec un style littéraire précis et sans fioritures, Alexis Lorens aiguise la curiosité du lecteur qui à chaque pages tournées n’a de cesse de vouloir découvrir la suite du récit.

Acheter Le long des sentiers obscurs en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le long des sentiers obscurs sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+