75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Par le sang du démon >

Critique du Roman : Par le sang du démon

Avis critique rédigé par Lucie M. le samedi 25 mars 2006 à 17:26

Par l’écriture de Virginia…

Par le sang du Démon est le premier roman de la jolie et talentueuse Virginia Schilli. Elle l’a écrit à l’âge de 18 ans dans une chambre vide de tous meubles pendant que celle-ci était en travaux. Elle ne savait pas quoi faire ; alors, elle s’est mise à écrire un roman et quel roman ! Un roman innovant portant sa propre empreinte littéraire. Fan d’Anne Rice et de bien d’autres auteurs abordant le thème du fantastique, Virginia Schilli nous conte une histoire de vampire se passant au moyen-âge avec tout ce que peut comporter cette période historique comme désagréments envers la gente féminine qui de plus serait née de parents pauvres.
Son personnage principal est donc une belle et intelligente jeune fille vivant parmi une famille pauvre en compagnie de ses frères. Se démarquant de son entourage, cette jeune fille débrouillarde n’a pas froid aux yeux et elle noue différentes connaissances avec des gens bien utiles lui apportant instructions et aisances vestimentaires. Devant malgré elle accepter le don ténébreux suite à son viol commis par l’unique fils du Seigneur Sorsele, sa vie de pauvre gueuse en sera immanquablement changée. Son emprisonnement par Anders Sorsele dans les douves du château familial et sa transformation en vampire par un être mystérieux lui donnera l’occasion d’accomplir une subtile vengeance de l’affront qu’il lui fut fait ainsi que d’obtenir une émancipation face à sa condition féminine. Une libération certes bien cruelle puisqu’une lutte incessante se livrera en elle ; entre cette nouvelle nature démoniaque et le restant de sa condition passée ; celle d’être humain. On mettra l’accent sur le fait que cette jeune fille n’étant pas baptisée par l’auteur subira également un changement de corps assez surprenant. Cela sera le point de mire de l’histoire puisque n’étant plus dans un corps de femme, le personnage principal de Par le sang du démon sera encore plus déstabilisé.
Le lecteur pourrait l’être lui aussi puisque même si cette jeune fille se retrouve dans un corps masculin, sa façon de penser reste toujours celle d’une femme. En revanche, Virginia Schilli sait distiller avec finesse les scènes érotiques présentes dans son roman. Des scènes où les descriptions qui concernent les rencontres amoureuses du personnage principal sont réalisées de manière délicate et à aucun moment nous ne nous plaignons d’un quelconque langage vulgarisant tel ou tels actes accomplis par les protagonistes de l’histoire. D’ailleurs, la délicatesse de l’auteur disparaît parfois quand il s’agit de décrire des situations sanglantes comme il se doit de figurer dans pareil roman et certaines de ces scènes sont parfois jubilatoires. Nous rencontreront également des créatures fantastiques qui seront nombreuses et variées. Il y aura un Séraphin du nom de Maynard – gros clin d’œil de l’auteur au chanteur d’A Perfect Circle ainsi que de Tool -, une Banshee, un Manticore et bien d’autres. Tout cela mettra en avant un univers cohérent construit par Virginia Schilli sur des bases historiques. Celles-ci seront malgré tout très vagues mais écrites de telle manière que le lecteur n’aura aucun doute en ce qui concerne le mode de vie de cette époque si dure.
L’influence des nombreuses lectures d’Anne Rice se ressent fortement même s’il est toujours aisé de comparer tels ou tels écrivains. Pourtant, cette comparaison n’est pas néfaste à l’œuvre de Virginia Schilli puisque même si les influences d’Anne Rice sont présentes, l’auteur arrive à se démarquer de ses sources d’inspirations avec inventivité et surprise. Plus qu’une simple historiette de vampires, l’auteur sait nous captiver grâce à l’élaboration d’une intrigue très bien menée aux touches personnelles très perceptibles. Pendant notre lecture, on se rend compte que Virginia Schilli possède son propre caractère et qu’elle compte bien se démarquer en tant qu'auteur à par entière même si son jeune âge peut des fois lui porter préjudice. Publiée une seconde fois grâce aux éditions Nuit d'Avril, la carrière littéraire de Virginia Schilli continue de manière propice et sereine puisque une suite à Par le sang du Démon est en cours d'écriture.

90

Cela faisait bien longtemps que je n’avais lu avec autant de plaisir une histoire portant sur le thème du vampire. J’ai été charmée par le style littéraire de l’auteur ainsi que par son imagination. Virginia Schilli détient la capacité de s’inspirer d’un univers "archi" usité et de le faire vivre sous sa plume avec sa touche personnelle. Par le sang du démon est un roman à découvrir et à savourer. Pour les fans de vampire ou autre n’hésitez pas votre lecture sera agréable et pleine de surprises.

Critique de publiée le 25 mars 2006.

Acheter Par le sang du démon en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Par le sang du démon sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !