75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Festival international du court métrage de Lille

Publié il y a 11 ans par Richard B.

Vendredi 7 avril 2006

Dans le cadre du Festival international du court métrage de Lille, nous organisons une nuit Trash ce vendredi 7 avril 2006. Six heures de projections au Palais des Beaux arts de Lille (Auditorium/ Arriere du musée) à partir de 20h00-2h00. Les âmes sensibles s'abstiendront, les autres apprécieront le long métrage, Cannibal Holocaust, devenu culte aujourd'hui et qui fit sensation lors de sa sortie en 1980, l'avant-première Tears of Cali et sept autres courts métrages.
Vous pourrez trouver toutes les infos nécessaires sur notre site internet : http://www.rencontres-audiovisuelles.org
Cannibal Holocaust, Ruggero Deodato 92’ - 1980 - Italie, Colombie
A mind’s I Lars Petersen - 16’ - 2003 – Danemark
Oh my god John Bryant - 9’52 - 2004 - Etats-Unis
Invasion of the planet earth Moritz Langer - 12’ - 2004 – Allemagne
Tears of Kali Andreas Marshall - 107’ - 2004 – Allemagne
Dernier cri Grégory Morin - 6’ - 2004 – France
El ciclo Victor Garcia - 9’ - 2005 – Espagne
Ripaille sous le paillasson Matthieu Donck - 13’25 - 2004 – Belgique
The Man who eats himself Balazs Pal - 4’30 - 2004 – Hongrie
Deranged Jeff Gillen et Alan Ormsby - 78’ - 1974 - Canada

Consulter la source de l'article

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »