75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

RVG#09 : Spielberg de Duel à Jurassic Park... et une fenêtre

Publié il y a 5 ans par Gil P.

Première partie cette semaine

Eric, Pierrot et Gil reviennent sur la carrière de Steven Spielberg à l'occasion de la sortie des Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne. L'émission étant d'une durée record, elle a été coupée en deux pour votre confort d'écoute, nous vous proposons cette semaine la première partie et la semaine prochaine la suite.

Attention quelques expressions utilisées au cours de ce podcast ne sont pas adaptées pour le public le plus jeune (et encore on en a coupé au montage).

Nous vous conseillons de télécharger l'émission si vous souhaitez l'écouter au calme (en effectuant un clic droit sur ce lien et en choisissant enregistrer sous). On s'excuse pour la durée, mais c'était tellement passionnant qu'on n'a pas vu le temps passer.

Ecoutez l'émission en cliquant sur PLAY ci-dessous :

Ne manquez plus aucun épisode de notre podcast (et retrouvez tous les anciens) en vous abonnant :
- en entrant le flux rss dans votre lecteur de podcast
- en vous abonnant sur Itunes

Les films abordés dans cette première partie:
-1971 Duel (TV)
-1975 Les Dents de la Mer
-1977 Rencontres du troisième type
-1979 1941
-1981 Les Aventuriers de l'Arche Perdue
-1982 E.T., l'extra-terrestre
-1984 Indiana Jones et le Temple Maudit
-1985 La couleur pourpre
-1987 Empire du soleil
-1989 Indiana Jones et la dernière croisade
-1989 Always - Pour toujours
-1991 Hook, ou la revanche du Capitaine Crochet
-1993 Jurassic Park


PS : Pierrot, je dis bien Crichton ("Chri-k-tonne"), et finalement cela n'a pas été placé à la fin du podcast.

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

  • Vivement la suite.
    Par contre je préfère ceux sur un thème que ceux sur un réalisateur en particulier.
    Da, le 3 novembre 2011 18:23
  • au contraire je trouve que ça permet d'aller plus en profondeur. D'ailleurs, pourquoi pas une spéciale fritz lang? Rien que Métropolis (seul film classé au patrimoine mondial de l'unesco)Il a largement apporté à la SF; et Mabuse a des éléments fantastiques.
    Gnome, le 3 novembre 2011 22:33
  • Dommage que Sugarland express soit totalement survolé - de plus ici critiqué gratuitement - le film étant déjà plutôt très intéressant dans son sujet et sa mise en image mais posant surtout les bases de la mise en scène et des thématiques de Spielberg.
    Alex Murphy, le 4 novembre 2011 08:34
  • Exellent comme d'hab , je ne crois pas que Spielberg faisait partie de la bande a Lucas étant jeune , c'était plutot un autre barbu a lunettes talentueux lui aussi , Francis Ford Coppola, si pour DUEL c'était le choix de Spielberg de ne jamais montrer le chauffeur du camion ,je crois que pour JAWS il aurait bien voulu mettre a l'écran plus longtemps son requin (que toute l'équipe surnommait BRUCE), mais semble-t-il que la mecanique de la bete n'aimait pas l'eau de mer et qu 'ils ne pouvaient pas l'animer comme ils auraient voulu , d'ou une présence raccourcie a l'écran . GIL : (peut etre que je me plante)mais Rick Carter est plus chef décorateur et producteur que dans les SFX , sur Jurassic Park justement il était sur la déco , et les effets spéciaux étaient assurés par le studio de Stan Winston et les magiciens d'ILM et dites a ERIC de bien fermer la fenetre le soir , c'est vrai que ça fait flipper ! A jeudi j'espère !!
    Dudulle63, le 4 novembre 2011 19:11
  • franchement moyen, beaucoup d'approximations surtout sur les contextes historiques des films comme 1941 ou la couleur pourpre quand on sait l'importance qu'attache spielberg à l'histoire. 1941 raconte la peur réelle d'une invasion japonaise sur les côtes californienne, un peu le même sentiment que l'excellent film de Joe DANTE panique à florida beach au moment de la guerre froide;
    Le film est un grand 8 hystérique mais très bien réalisé.
    Quand à la couleur pourpre l'esclavage est aboli depuis presque 60 ans au moment du film.
    Spielberg, lucas, coppola et scorcese étaient les nouveaux wonder boy à la fin des années 70, ils sont amis, lucas a ensuite produit coppola et scorcese et spielberg se sont échangés des projets. Le cercle s'est agrandi avec l'arrivé de barry levinson et robert (bob) zemeckis avec qui spielberg a beacoup travaillé. Il y a une grosse impasse sur les influences de spielberg qui sont nombreuses de lean à hitchckok et sur son travail de producteur qui fut très prolifique via amblin, retour vers le futur, gremlins, poltergeist (dont il a réalisé certaines scènes) roger rabbit, ses amazing stories bref il ya beaucoup à dire sur ce maitre du septième art...
    alex donaro, le 8 novembre 2011 12:12
  • Bonjour et merci pour vos commentaires, je fais quelques reponses rapides, si jamais vous revenez sur ce sujet :

    Da : Merci

    Gnome : un jour surement, si l'émission continue de vous plaire

    Alex Murphy : on a du survoler les films dont nous pouvions le moins parler, je m'en excuse mais on n'avait rien à en dire de passionnant.

    Dudulle63 : ouais tu as un peu raison. Et pour Eric, c'est sa voix qui est flippante

    Alex Donaro : je retiens qu'on a un fan de Spielberg pour l'émission que l'on fera sur sa vie de producteur (il est probable qu'on en fasse aussi une sur sa vie de producteur/créateur de series TV), il y a trop a dire sur Spielberg, meme pour deux émissions donc on a parlé exclusivement de sa vie de réalisateur, il est probable qu'on fasse une emission sur ses influence totalement à part par la suite... il y a tant à dire sur Spielberg que meme en 2h40 (on a enregistré en une fois les deux émissions de la semaine derniere et celle a venir cette semaine) on s'est senti à la fois à l'étroit et qu'on n'a pas pris le temps de faire plusieurs prises même quand on disait des betises (et je sais qu'elles ont été nombreuses).

    merci pour vos nombreux commentaires, je les lis toujours avec plaisir.
    Gil P., le 8 novembre 2011 21:49