75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de société : Scrappers
Scrappers >

Critique du Jeu de société : Scrappers

Avis critique rédigé par Amaury L. le mardi 13 mars 2012 à 1401

Un jeu qui se prend les pieds dans le tapis !

Nous, les gobelins, on aime bien construire des machines qui servent à rien, ça nous amuse ! Et même que, tous les ans, on fait un concours complètement débile (enfin pour les autres, pas pour nous), celui qui réalise le plus vite une grosse machine bien nulle !

Un matériel pas trop gobelin !

Scrappers retient prisonnier dans une boîte de taille moyenne un petit plateau de jeu représentant un tapis roulant, des cartes Action et Pièce détachée au graphisme simple et efficace, quelques jetons et une règle en plusieurs langues dont le français, une belle initiative pour un éditeur américain. Les cartes ne contiennent aucun texte et le jeu est parfaitement adapté à une commercialisation internationale.

Des règles écrites par des gobelins intelligents !

Malgré tout, les règles manquent souvent de clarté et de concision ce qui génère une gêne importante lors des parties. Le but du jeu est de construire avant tous les autres une machine comportant un noyau central auquel est rattaché quatre pièces détachées adéquates.

En commençant par le premier joueur, on joue une carte Action de sa main et on applique ses effets immédiatement ou on passe son tour. Les actions permettent de déplacer son gobelin autour du tapis roulant, d'échanger des pièces de place sur le tapis, de piocher des cartes Action... Sur le tapis roulant se trouvent des pièces détachées qui génèrent éventuellement un effet (les mêmes que les cartes Action) que le joueur choisit de déclencher ou non.

Quand tous les joueurs ont passé leur tour consécutivement, la manche s'arrête et chacun récupère la carte Pièce détachée se trouvant devant son gobelin. Si plusieurs ont opté pour la même pièce, alors ils se chamaillent en jouant des cartes Action (qui ont entre 1 et 3 points de chamaillerie). Le joueur avec le plus de points Chamaillerie emporte la carte, l'autre pleure sur son sort.

Une phase de maintenance clôt le tour (remettre des cartes Pièce détachée sur les cases vides du tapis, piocher des cartes Action jusqu'à en avoir trois en main). La partie prend fin quand un gobelin a terminé une machine.

Des gobelins pas super tordants !

Avec Scrappers et sa thématique loufoque, on s'attendait à un jeu idiot mais amusant. Malheureusement, c'est raté, le jeu manque cruellement de folie et la sobriété des mécanismes n'incitent à propager une ambiance délirante autour de la table. Les effets des cartes Action ne sont pas compliquées à résoudre mais ils restent conventionnels et plutôt froids, aseptisés.

Certes, il demeure envisageable d'embêter son prochain en lui fourguant dans les pattes un intrus qui l'obligera à se chamailler, en avançant ou en reculant opportunément les cartes Pièce détachée du plateau Tapis roulant et ainsi le priver momentanément de la victoire ou de l'entraver dans la construction de sa machine. Le principal défaut du jeu se situe dans une thématique outrancière par rapport au matériel proposé. En effet, à aucun moment, les joueurs ont l'impression d'agencer une machine farfelue, on récupère des cartes décorées d'un gros symbole (qui représente une action), sans artifice qui prête à l'envol de l'imagination. Si comme un puzzle, petit à petit, on assemblait une construction saugrenue et surtout on en voyait la progression, cela aurait donné davantage de corps et d'âme à Scrappers. Ici, on se contente d'accoler des couleurs similaires (rouge avec rouge), ce qui limite l'impact de l'univers proposé.

De plus, le jeu reste chaotique, parfois frustrant car un joueur peut ne rien faire en raison de cartes Action inadéquates et ainsi subir le jeu. Les variantes ne parviennent pas non plus à faire décoller la bonne humeur et la convivialité autour de la table. Il reste finalement des arguments minimalistes à Scrappers et les chances de ressortir fréquemment la boîte semblent infinitésimales. Des gobelins beaucoup trop sages !

La conclusion de

Scrappers manque partiellement son objectif en proposant des mécanismes moyennement en corrélation avec la thématique affichée. A aucun moment, les zygomatiques se libèrent et la déception devient légitime. Scrappers reste sage dans son déroulement alors qu'on attend un délire ludique en élaborant des machines bizarroïdes sans queue ni tête et davantage d'humour matériellement et mécaniquement. Des gobelins pas assez déjantés !

Que faut-il en retenir ?

  • Règles en français et simples.
  • Le thème.
  • ça tourne.

Que faut-il oublier ?

  • Pas assez loufoque.
  • Graphisme des cartes trop froid.
  • Joueur parfois bloqué.
  • Pas vraiment passionnant.

Acheter Scrappers en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Scrappers sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+