75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Recueil de nouvelles : McSweeney's Méga-anthologie d'histoires effroyables
McSweeney's Méga-anthologie d'histoires effroyables >

Critique du Recueil de nouvelles : McSweeney's Méga-anthologie d'histoires effroyables

Avis critique rédigé par Manu B. le samedi 23 avril 2011 à 2033

Pot pourri de nouvelles

"Le fils de Gene, Frankie, se réveille en hurlant. C'est devenu fréquent, deux ou trois fois par semaine, à heures irrégulières: minuit - trois heures - cinq heures du matin. Il s'agit d'une plainte aiguë, abyssale, qui arrache Gene à sa torpeur, telles des dents acérées..."

Michael Chabon réunit autour un bon nombre d'auteurs aussi bien célèbres qu'inconnus du public français. Parmi les premiers, citons Kelly Link (Peau de chat), Neil Gaiman (L'Heure de la fermeture), Stephen King (La Légende de Gray Dick), Michael Crichton (Les Taches de sang ne partent pas), Michael Moorcock (L'Affaire du canari nazi) et Harlan Ellison (Derniers adieux).
L'anthologie est rééditée aux éd. Gallimard coll. Folio SF.

Passé le fait que l'anthologie a maigri de moitié (De 22 nouvelles on passe à 11 qui relèvent purement de l'imaginaire), curieusement, ce ne sont pas les textes des grands noms qui retiennent le plus l'attention du lecteur.
Mise à part celui de Michael Moorcock qui relate une enquête autour de la mort de la nièce du führer et qui explique les relations complexes entre les différents acteurs du régime nazi, il faut se pencher sur les textes d'auteurs tels que Dan Chaon, Carol Emshmiller, Chris Offut ou Rick Moody.
La première nouvelle (les abeilles) raconte l'histoire de ce père de famille dont le fils est hanté par des cauchemars qui réveillent ses parents. Du coup, le père Gene se rappelle certains évènements tragiques de son ancienne vie, quand il était alcoolique.
La seconde (le général) est le récit d'un homme qui s'est enfui. C'est un général qui a été pris, conditionné depuis sa prime enfance dans une école militaire et formé à combattre son peuple natal.
La troisième (le seau de Chuck) qui a des points communs avec celle de Rick Moody, puisqu'elle a trait à une autre réalité à travers un moyen externe. Ce moyen, dans la nouvelle de Chris Offut , est une machine à voyager dans le temps. Les effets s'avèrent différents dans la pratique.
Enfin, le meilleur texte est celui de Rick Moody (Notes sous Albertine), une nouvelle assez hallucinante. A la croisée des chemins de Vurt et de Substance Mort, le narrateur retourne, grâce à une drogue aux effets dévastateurs, dans ses propres souvenirs. Il découvre que l'on peut même en modeler la substance.

La conclusion de

Ce recueil de nouvelles est assez inégal mais il s'adresse à un lectorat assez large grâce à sa palette de thèmes et de genres. Certaines nouvelles reposent néanmoins sur des idées vraiment originales.

Acheter McSweeney's Méga-anthologie d'histoires effroyables en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de McSweeney's Méga-anthologie d'histoires effroyables sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+