75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de société : The truckers
The truckers >

Critique du Jeu de société : The truckers

Avis critique rédigé par Amaury L. le samedi 26 mars 2011 à 1211

Les pros du transport...

La ville est en émoi, un événement attendu de tous les habitants commence dans quelques heures, déterminer le meilleur livreur de marchandises du pays. Trois jours d'intense compétition attendent les camionneurs les plus doués. Rien de bien passionnant sauf que le tenant du titre s'appelle Doggy le Transporteur et que c'est un... chien. Alors prêts à défier Doggy ?

Le orange vous va si bien...

The truckers se présente sous un éclairage orangé « flashy » et un esprit graphique proche de la série animée Astro Boy, avec des personnages ressemblant à des robots humanisés. En ouvrant cette boîte d'un encombrement faible, un matériel abondant occupe l'espace. Une centaine de tuiles cartonnées épaisses symbolisent les marchandises, les capacités de chargement ou le déplacement des camions. Cinq jolis camions en bois donnent une impression positive sur l'ensemble. On note la présence d'une règle en anglais ou en japonais, pas de traduction française disponible à ce jour. Tous les éléments du jeu ne comportent aucun texte.

Le matériel de The truckers, version poids léger.

 

Pour tailler la route...

Si l'anglais n'est pas un obstacle, la compréhension de The truckers ne pose aucun souci. Les joueurs incarnent des livreurs qui, en trois jours (trois tours de piste), doivent s'enrichir un maximum.

Avec les tuiles Marchandises, on forme un carré de six piles (de côté) sur six. Ensuite, le tour de jeu comporte quatre phases. Secrètement, chaque joueur sélectionne une carte Déplacement (entre une et six cases) ou celle pour charger un camion. On révèle simultanément le choix de chacun et on effectue en premier les mouvements en commençant par le véhicule de tête. Les chargements s'ensuivent. On termine par la récupération des marchandises. Sous chaque camion se trouve des tuiles Marchandises que les joueurs gagnent et mettent dans leur main (pas dans le camion).

Quand un joueur termine son troisième tour, la partie s'arrête à la fin du round. On marque des points si on possède un monopole, la majorité, des camions remplis, une diversité dans les marchandises livrées. Attention, des pénalités sont appliquées en cas de camion vide, de marchandises encore tenues en main. Le plus fort total l'emporte.

A dada, sur mon camion !

en livrant un sentiment étrange.

The truckers est un jeu japonais confidentiel qui n'a pas provoqué un émoi suffisant pour sortir de l'anonymat. Pourtant, sa pratique demeure agréable grâce à une fluidité mécanique exemplaire. Les tours de jeu s'enchaînent sans difficulté et tous les participants comprennent les tenants et les aboutissements aisément. On s'interroge constamment sur la carte Déplacement à poser, car si jamais, un camion adverse termine sur la même case que le vôtre, il vous prive de la récupération précieuse d'une tuile Marchandise, indispensable pour s'enrichir.

Un dilemme se pose aussi sur l'utilisation pertinente de l'action Chargement d'un camion. Les règles obligent soit à remplir un camion avec un type de marchandise (minimum deux tuiles), soit deux camions avec une marchandise différente. On hésite entre accumuler un maximum de cartes afin d'élargir ses possibilités de pose ou jouer la prudence surtout si la fin de partie approche avec le risque de subir des pénalités handicapantes pour concourir à la victoire.

Toutefois, The truckers ne dégage pas une ambiance chaleureuse, une froideur entoure l'ensemble. On ne s'ennuie pas, mais il manque un soupçon de folie, surtout dans les configurations à trois joueurs, pour complètement apprécier The truckers. Cependant, en raison de sa simplicité et de sa courte durée, The truckers parvient un séduire un large public et ne démérite pas dans une catégorie entre poids légers et poids lourds.

Même les chiens peuvent jouer (preuve à l'appui)

La conclusion de

The truckers amuse malgré son thème moyennement attirant grâce à un esthétisme proche de celui d'Astro Boy et de la vedette du jeu, une star canine nommé Doggy le Transporteur. Les parties rapides ainsi qu'un dynamisme préservé assurent un divertissement agréable, avec quelques coups fourrés possibles. Malheureusement, une certaine froideur se dégage de l'ensemble. L'éditeur propose une version 1.5 qui semble corriger ce défaut principal. The truckers, un jeu de poids lourds un peu léger !

Que faut-il en retenir ?

  • Très fluide.
  • Rapide.
  • Intéressant.

Que faut-il oublier ?

  • Vite répétitif.
  • Un peu froid.

Acheter The truckers en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de The truckers sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+