75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
L'Ogre de l'espace >

Critique du Roman : L'Ogre de l'espace

Avis critique rédigé par Manu B. le lundi 24 mars 2008 à 14:24

Le dévoreur

"Tout commença d'une façon on ne peut plus anodine. Amy Major entra dans le bureau de Benjamin et lui tendit une feuille avec une désinvolture étudiée. - J'ai quelque chose de bizarre pour vous. Benjamin regarda la page avec lassitude. Encore un graphe. Un pic montait presque à la verticale et redescendait plus lentement..."
Au XXIe siècle, à l'heure où la Terre a déjà envoyé des sondes relais, pour les astronomes, dans le système solaire pour explorer l'espace profond de l'univers, Amy Major dépose le rapport sur un objet bizarre sur le bureau du professeur Benjamin Knowlton, responsable scientifique du centre d'astrophysique de Hawaï. Il s'avère, après vérification auprès d'autres scientifiques, que c'est un minuscule trou noir entouré de champs magnétiques au comportement et à la trajectoire qu'on ne peut qualifier de naturels. Après calculs, cet objet est à la frontière de notre système solaire et se dirige vers Jupiter. Or Benjamin doit aussi gérer une autre crise, personnelle celle-là: sa femme Channing, ancienne astronaute et membre éminent du centre, est atteinte d'un cancer...
Gregory Benford, écrivain majeur de la hard-science, est l'auteur d'une des fresques les plus passionnantes de la SF: le Centre galactique. Il a aussi accouché d'une roman marquant et récompensé par le Nebula en 1980: un paysage du temps. S'il a écrit plus de vingt cinq romans, seulement un peu plus de la moitié a été traduite chez nous. Astrophysicien de renom, il s'impose comme un lien essentiel entre le monde scientifique et la littérature mainstream, d'une part en vulgarisant la science pour le public, et d'autre part en expliquant la science, vue de l'intérieur, en écrivant la vie des scientifiques. Un pont salvateur. C'est avec une grande humanité -après tout, les scientifiques sont des gens comme vous et moi, métier à part-, des personnages profonds et convaincants qu'il nage dans les eaux de la science. On se demandait si l'auteur était toujours autant affûté que dans les années 80, l'époque d'un paysage du temps. L'ogre de l'espace se révèle être une vraie réussite.
A l'instar de dans l'océan de la nuit, tout commence par la découverte d'un artefact dont l'origine est indubitablement située hors du système solaire. Et si cet objet est rapidement identifié comme artificiel, c'est tout le monde scientifique qui entre en ébullition et commence à se poser des questions. Or, et on ne le répétera jamais assez, l'astronomie et l'astrophysique se confondent vite à la philosophie, dès lors que le principe de Fermi est en question. La vie existe-t-elle ailleurs que sur la Terre, et pourquoi alors n'est-on jamais entré en contact ? Et si elle existe, sous quelle forme ? Gregory Benford imaginait la "vie" extra-terrestre comme une intelligence artificielle et ses avatars sous forme mécanique. Dans l'ogre de l'espace, il conçoit une entité électromagnétique autour d'un trou noir dont le concept, s'il est décrypté par les hommes sera le salut de l'humanité. Pourtant, quelle serait la relation d'une intelligence maniant des objets tels que les trous noirs avec l'humanité, avec des êtres qui ne sont que des petites poches d'eau ambulantes ? Ne sommes nous pas des êtres primitifs ?
Comme souvent dans ses romans, Benford nous renvoie à notre humanité, à la notion d'intelligence, au fait que nous ne sommes que des grains de poussières insignifiants dans l'immensité de l'espace. Et ce questionnement est d'autant plus intéressant qu'il est du point de la communauté scientifique, parmi laquelle évoluent les plus grandes matières grises du monde. L'auteur nous plonge dans l'univers fascinant des scientifiques, en expliquant et démontant les rouages, les luttes intestines, et parfois le poids de la science sur la politique. Et il y prend plaisir.
CQFD.

90

L'ogre de l'espace est un roman où on retrouve tout le talent de Gregory Benford, celui du Centre Galactique et un paysage du temps, celui avec son humanité, ses personnages crédibles et son issue inéluctable. Un voyage étourdissant de réalisme parmi les scientifiques au coeur de leur monde.

Critique de publiée le 24 mars 2008.

Acheter L'Ogre de l'espace en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'Ogre de l'espace sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !