75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : les Fils du Vent
les Fils du Vent >

Critique du Roman : les Fils du Vent

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 6 avril 2008 à 1931

Les fils du vent

"Seule dans son lit, Karen White faisait un rêve qu'elle connaissait bien. Certains rêves sont en quelque sorte des comprimés de vie, qui résument un événement et le définissent. Comme celui de Karen. Un seau tiré du puits sombre de son passé qui remontait à la surface..."
Lorsqu'elle était jeune, Karen, son frère Tim et sa soeur Laura avaient un don: celui de passer d'une dimension à une autre. Si ce n'est qu'il était interdit d'utiliser cette capacité surnaturelle sous peine d'être sévèrement puni. D'autant plus que l'un de ces voyages les a amenés à rencontrer l'homme gris qui leur promettait monts et merveilles. Quelques décennies plus tard, Karen est maintenant la mère de Michael qui s'avère posséder ce don, avec une puissance inouïe. C'est alors que l'homme gris fait de nouveau incursion dans la vie de Karen...
Avant d'écrire les romans qui ont marqué les lecteurs (Spin, Darwinia, les chronolithes, et même BIOS), Robert Charles Wilson a commencé par des romans que l'on pourrait maintenant considérer comme mineurs. Les fils du vent fait partie de ces oeuvres de jeunesse qui, si elles ne provoquent pas le vertige des romans les plus connus et les plus récents, ont déjà la marque de l'auteur, que ce soit dans la forme, la construction, ou bien dans le style.
Ainsi, ce roman a lieu dans un monde comme le nôtre, avec tout ce qu'il y a de plus normal, avec les vicissitudes de la vie de tous les jours et Karen est une femme divorcée partageant la garde de son fils. Et puis survient l'homme gris et Karen se remémore les souvenirs de son enfance, ce qui propulse petit à petit le lecteur dans un monde pas aussi normal qu'il n'y paraît. Déjà avec ce roman, Robert Charles Wilson excelle pour décrire des personnages banals auxquels le lecteur a beaucoup de facilité pour s'y identifier. Des hommes ou femmes comme vous et moi évoluent tout à coup dans un monde qui ressemble au nôtre mais dont une des composantes ne collent pas avec la réalité. C'est cette petite composante, ce détail qui fait basculer une histoire.
Au final, ce roman devient très agréable à lire, pour suivre les aventures de ces sortes de voyageurs des mondes parallèles. Si ce roman n'a pas la puissance ou l'originalité d'un Spin ou d'un Darwinia, nul doute que vous y prendrez du plaisir quand même.

La conclusion de

Les fils du vent est maintenant un roman mineur de l'auteur canadien. Cependant, on s'amusera à y voir déjà les prémices des oeuvres majeures de l'auteur.

Acheter les Fils du Vent en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de les Fils du Vent sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+