75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Le Cimetière des Saints
Le Cimetière des Saints >

Critique du Roman : Le Cimetière des Saints

Avis critique rédigé par Manu B. le mercredi 12 septembre 2007 à 1330

Le cimetière des Saints

"Camouflé en cargo stellaire indépendant, le Prince Exilé pénétra dans le Système de Costamara et se dirigea vers sa seule planète habitable, le Monde de Conrad..."
Cal Alexandros a cinq ans, sur une planète qu'il ne connaît pas, seul et abandonné, après que son vaisseau s'y soit écrasé. D'autant plus que les gens qui le recueillent ne sont pas tendres avec lui; il passe son enfance dans un semi esclavage. Ce n'est qu'une dizaine d'années plus tard qu'il prendra conscience que son destin sur le Monde de Conrad sera d'influencer le cours de l'humanité tout entière...
Richard Paul Russo est un auteur encore peu traduit en France. Ayant déjà écrit sept romans en vingt ans, dont subterranean gallery qui a reçu le Philip K. Dick award en 1989, seuls ont été publiés en France les romans la nef des fous et le cimetière des saints, aux éditions du Belial'.
Le cimetière des saints est au premier abord un roman au thème conventionnel: c'est l'histoire d'un jeune garçon dont l'enfance malheureuse va l'aider à se forger un caractère d'acier, lui permettant de passer les épreuves avec brio, et dont le destin lui réserve de grandes surprises. Bonnes pour la plupart. Les mauvaises, il arrive à les surmonter plus facilement qu'un gamin "normal" ne saurait l'imaginer. Le voyage de Cal est donc une sorte de roman initiatique tout ce qu'on a eu l'habitude de lire; mais là où l'auteur tranche avec ce côté conventionnel, c'est que ce gamin, devenu jeune homme depuis, va passer les épreuves sans l'esbroufe ni le artifices habituels de ce genre de roman. C'est juste grâce à son histoire personnelle qu'il va acquérir prématurément une sagesse naturelle et une philosophie lui permettant de relativiser largement les événements et les coups durs. Ce n'est donc pas un héros typique, juste une personne pleine de bon sens.
Sur la forme, même si l'on bute sur la première partie du livre -j'y ai trouvé le style un poil artificiel et poussif par moments-, on sent une nette amélioration (à moins que ce ne soit une application) dans le style, ce qui rend l'histoire beaucoup plus agréable à lire pour la suite. Peut-être l'auteur accorde le style à l'état d'esprit du gamin qui, dans un premier temps, est quasi analphabète. Il faut dire aussi que le rythme s'accélère sensiblement une fois les années de galère passées, comme une éclosion du cocon d'apprentissage. Autre point positif: il rencontre également des personnages attachants, non démuni d'une certaine humanité. Du coup, la deuxième moitié du roman se lit quasiment d'une traite.

La conclusion de

Au final, le cimetière des saints est un space opera de bonne qualité, Richard Paul Russo remplit son contrat en nous proposant cette histoire conventionnelle mais sympathique et très agréable à lire.

Acheter Le Cimetière des Saints en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Cimetière des Saints sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+