75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Neuf fragments obscurs >

Critique du Recueil de nouvelles : Neuf fragments obscurs

Avis critique rédigé par Manu B. le mercredi 14 mars 2007 à 13:46

Aux franges du réel

"La fragile créature émergea d'entre les limbes de la nuit qui prenaient insidieusement possession du monde. L'homme avançait. Son pas vif quelque peu nerveux, animait sa silhouette en une agitation fébrile..."
On connaît peu ou pas Dominique Kowalik. J'avoue être de ceux qui ne connaissent pas cet auteur, publié aux éditions Velours. Et pourtant, ce recueil de courtes nouvelles d'une centaine de pages semble avoir été écrit avec beaucoup de soin; du soin pour ces neufs nouvelles qui, pour être honnête ne relève pas forcément de la science fiction ou du fantastique, car si les thèmes ne sont pas nouveaux, c'est surtout le style qui vous étonnera, une écriture concoctée aux petits oignons pour les amoureux de la langue française. Neuf nouvelles, donc, qui constituent en fait neuf tableaux, avec des thèmes plus ou moins à la frontière du réel et de l'imaginaire.
Parmi celles des plus réalistes, Zone d'ombre est une nouvelles mettant en scène un homme fuyant quelque chose, mais quoi ? Perdue est du même acabit, où une femme semble perdue dans ses souvenirs. Jeux d'enfant est une nouvelle à la chute assez tragique, révélateur de faits malheureusement actuels. Les beaux jours refleuriront est assez atypique, mais tout à fait dans la lignée de ce qui précède, avec une multitude de souvenirs, plus ou moins heureux... Voyage traite de l'inspiration, ni plus ni moins. Ce que réussit l'auteur, c'est de donner vie à ses tableaux, pour en faire de véritables cartes postales, puisqu'elles font souvent référence à des faits passés.
Le reste traite de thèmes plus futuristes ou plus fantastiques. Le futur concerne le musée écologique et l'âge sombre, à la perspective assez sombrement représentée, imaginée. Enfin, on retrouve le côté fantastique dans intrusion furtive de l'imaginaire et disparition, où l'auteur se permet une incartade dans le polar avec talent.
Au final, ce recueil plutôt court est intéressant non pour ses thèmes (quoique) mais surtout pour l'ambiance générale que sa lecture procure. Si l'on ajoute le soin mis dans l'écriture, on peut avoir de grands espoirs dans le potentiel de cet auteur. A découvrir.

75

Court recueil, mais plein de qualités, Dominique Kowalik semble être un auteur plein de promesses dans la SF et le fantastique.

Critique de publiée le 14 mars 2007.

Acheter Neuf fragments obscurs en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Neuf fragments obscurs sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !